Glossaire, dictionnaire héraldique: évolution de 1679 à 1905

A quel livre, traité ou dictionnaire, correspond chaque date ?
Glossaire français - anglais : 500 mots avec dessin des écus
A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z
Dernière pagePage suivantePage précédentePremière page

Bisse

Sorte de serpent qu'il ne faut pas confondre avec la guivre (alias givre). La bisse se pose en pal, avec forme ondoyante ; on la dit rampante quand elle est mise en fasce.

1679 Serpent ou couleuvre, quelques fois enlacees de trois ou plusieurs tours, ou de pointe, qui est dit, mise en forme de pal, ou ayant quelque chose issant de leur gueule, autres se trainent & sont comme une voulte, ainsi que quand ils se glissent & sifflent. 1772 Espece particuliere de serpent, qu'on appelle biscia en Italie. Quelques-uns veulent que ce soit de son sifflement qu'on lui ait donné ce nom. D'autres disent qu'il vient du mot françois bis, qui signifie gris cendré, à cause que ces sortes de serpens sont presque tous de cette couleur. 1780 Est un serpent, et vient de l'italien Biscia. 1798 Emprunté de l'Italien Biscia. Il signifie un serpent. 1843 Serpent, couleuvre ondoyante, mise ordinairement en pal. 1864 Sorte de serpent que les Italiens nomment biscia. 1872 Serpent ou couleuvre. V.Guivre. 1885 Serpent. 1887 Nom du serpent lorsqu'il est enroulé et que son corps fait plusieurs noeuds. 1899 Sorte de serpent qu'il ne faut pas confondre avec la guivre (alias givre). La bisse se pose en pal, avec forme ondoyante ; on la dit rampante quand elle est mise en fasce. 1901 On donne ce nom au serpent dont le corps fait plusieurs noeuds. Elle est représentée de profil, la tête levée. 1905 Figure d'armoiries, qui représente un serpent posé verticalement, le corps formant plusieurs sinuosités et la tête tournée à dextre. La bisse se nomme guivre quand elle dévore un enfant.

Bissé

Se dit du champ semé de bisses.

1864 Se dit du champ semé de bisses.

Bistourné

Tordre, courber en sens contraire de sa direction naturelle.

1905 Tordre, courber en sens contraire de sa direction naturelle.

Bizet

Voir Pigeon.

Blaireau

Mammifère plantigrade, commun dans les bois. Le nom ancien est: Taisson.

1905 Mammifère sauvage de la taille d'un chien terrier, que l'on nommait autrefois taisson.

Blairier

Oiseau.

Blanchet

Poisson.

Blandeau

Plante.

Blason

Ensemble des armoiries et des signes, devises et figures qui composent un écu armorial.

1694 Sub. f. Armoirie, assemblage de tout ce qui compose l'Escu Armorial. Sur les anciens tombeaux on trouve les blasons de plusieurs Maisons illustres qui sont esteintes. On appelle aussi, Blason, La connoissance des Armoiries. Entendre le blason, sçavoir le blason. parler en termes de blason. enseigner le blason, les regles du blason. armoiries qui sont contre les regles du blason. 1780 C'est l'art de blasonner les armoiries des maisons Nobles, ou d'en expliquer toutes les parties dans les termes qui leur conviennent. Des diverses étymologies du mot Blason, la plus probable est celle qui le fait venir du mot Allemand Blasen, qui signifie sonner du cor, parce que c'était autrefois la coutume de ceux qui se présentaient en lice dans les tournois de notifier ainsi leur arrivée ; ensuite les hérauts sonnaient de la trompette, blasonnaient les armes à haute voix, et se répandaient quelquefois en éloges au sujet des exploits de ces braves. Il y a cette différence entre les Armes et le Blason, que les premières sont des devises ou figures dont est chargé l'écusson, et que le Blason est la description que l'on en fait verbalement. Cependant on confond quelquefois Blason et Armoiries. On dit le Blason de telle famille, pour dire les Armoiries. 1798 Armoirie, assemblage de tout ce qui compose l'Écu armorial. Sur les anciens tombeaux, on trouve les blasons de plusieurs Maisons illustres. On appelle aussi Blason, L'art des Armoiries. Entendre le Blason. Savoir le Blason. Enseigner le Blason. Les règles du Blason. Armoiries qui sont contre les règles du Blason. 1864 Art d'expliquer en terme propre toute sorte d'armoiries, et de les construire correctement. 1885 Science des armoiries. 1899 Le blason est l'art d'exprimer en termes propres, et d'après les règles établies, tout ce qui est relatif aux armoiries ; blasonner, c'est peindre ou décrire toutes les parties de l'écu. 1901 Ensemble des armoiries ou des signes, dessins ou figures qui composent un écu. Le blason est la connaissance de tout ce qui se rattache à l'art héraldique. On croit généralement que le mot blason provient de l'allemand blasen, sonner de la trompe ou du cor, mais il dérive plutôt de blasier, mot de la basse latinité qui signifie arme de guerre. Cette dernière interprétation nous paraît la seule logique. 1905 Ensemble des armoiries et des signes, devises et figures qui composent un écu armorial.

Blasonné

Ce qui est peint, dessiné, gravé, sculpté, représenté selon les règles de l'art héraldique.

1901 Ce qui est peint, dessiné, gravé, sculpté, représenté selon les règles de l'art héraldique.

Blasonner

Peindre les Armoiries avec les métaux et les couleurs qui leur appartiennent. Il se dit aussi de certaines lignes et des points qu'on nomme Hachures, et que les graveurs font pour représenter les métaux et les couleurs. Il signifie aussi, expliquer les Armoiries dans les termes propres à la science du Blason.

1694 V. act. Peindre des Armoiries avec les metaux & les couleurs qui leur appartiennent. Le Peintre a fait ces Armoiries en grisaille, il falloit les blasonner. Il se dit aussi de certaines marques qui se font par les Graveurs, pour representer les mesmes metaux & couleurs. Le graveur n'a pas bien blasonné les Armoiries sur cette vaisselle. Blasonner, Se dit aussi, Pour expliquer les Armoiries dans les termes propres à cet art. Quand cet homme parle des Armoiries, il les blasonne en perfection. 1798 Peindre les Armoiries avec les métaux et les couleurs qui leur appartiennent. Le Peintre a fait ces armoiries en grisaille, il falloit les blasonner. Il se dit aussi de certaines lignes et des points qu'on nomme Hachures, et que les Graveurs font pour représenter les métaux et les couleurs. Le Graveur n'a pas bien blasonné les Armoiries sur cette vaisselle. Il signifie aussi, Expliquer les Armoiries dans les termes propres à la science du Blason. Quand cet homme parle d'Armoiries, il les blasonne très-bien. 1901 Expliquer et interpréter des armoiries selon les règles de l'art héraldique.

Blé

(ou Bled) - Plante herbacée annuelle qui produit le grain dont on tire la farine.

1679 (Bled) Semence que l'on trouve en armes.

Blé de Turquie

Maïs.

Blé sarrasin

Plante herbacée annuelle, cultivée pour ses graines riches en amidon (blé noir).

Bled

Voir Blé.

1679 Voir Blé.

Blette

Plante qui croît partout sans culture.

Bleuet

Plante à fleurs bleues très commune dans les blés.

Blondeau

Plante ou oiseau (tourterelle).

Bluet

Plante qui croît dans les blés. On la nomme ainsi, parce que la plus commune a les fleurs bleues.

Bluette

Fleur. Étincelle (une bluette de feu).

Bocquet

Employé quelquefois pour fer de lance ou de pique.

1772 Terme qui dans quelques auteurs signifie un fer de pique. 1885 Employé quelquefois pour fer de lance ou de pique. 1899 Nom donné par quelques auteurs au fer de la lance et de la pique.

Boëtte

Appât que l'on met à l'hameçon.

Boeuf

Animal qui paraît de profil et passant, ordinairement la queue entre les jambes ou pendante, mais on la trouve aussi retournée contre le flanc. Accorné se dit de ses cornes, onglé de la corne de ses pattes lorsqu'elles sont d'un autre émail que son corps. Il devient effarouché, effrayé ou furieux lorsqu'il est dressé sur ses pattes de derrière. On le distingue du taureau en ce que ce dernier a la queue retroussée sur le dos.

1679 Animal rencontré en armes. 1885 Le boeuf a pour le distinguer un floquet de poils sur le front. Il est toujours de profil. 1887 Cet animal se reconnaît à sa queue pendante. 1899 Est généralement représenté de profil et passant ; s'il est élevé sur ses pieds de derrière, on le dit effrayé ; on le distingue du taureau en ce que ce dernier a la queue retroussée sur le dos, tandis que le boeuf la laisse tomber entre ses jambes. 1901 Représenté passant, de profil et la queue pendante. Le taureau la porte relevée au-dessus du dos, et la vache étendue le long des flancs. Accorné se dit de ses cornes ; onglé de la corne de ses pieds, lorsqu'elles sont d'un autre émail que celui de son corps.

Boeuf à bosse

Voir Zébu.

1901 Voir Zébu.

Bogue de châtaigne

Enveloppe recouverte de piquants. Nommée aussi hérisson.

Bois

Branches ou fragments d'arbres. Nom donné aux cornes rameuses de quelques animaux, comme le cerf, le chevreuil et le daim.

1905 Branches ou fragments d'arbres. Nom donné aux cornes rameuses de quelques animaux, comme le cerf, le chevreuil et le daim.

Bois de cerf

Cornes de cerf.

1905 Cornes de cerf.

Boisseau

Unité de mesure ancienne pour des matières sèches, souvent les céréales. Représenté en bois cerclé de métal avec parfois avec un manche vertical.

Boisseau à blé

Mesure de capacité pour grains.

Boitard

Pièce de charpente en bois

Boite

Peut être de diverses formes et de divers composés.

Boîte de Madeleine

Boîte sphérique sur pied.

Boittard

Voir Bautoir.

Boitte

Voir Boëtte.

Bombarde

Instrument à vent en bois à anche double. Désigne aussi une certaine machine de guerre, dont on se servait autrefois pour lancer de grosses pierres. Elle peut être affûtée.

Bombe

Gros projectile d'artillerie, creux, rempli d'un mélange détonant et destiné à éclater en tombant.

1905 Gros projectile d'artillerie, creux, rempli d'un mélange détonant et destiné à éclater en tombant.

Bombe à crochet

Voir Grenade de guerre.

Bonde

Orifice d'une barrique ou tonneau.

Bondon

Morceau de bois, dont on bouche le trou par où l'on remplit un tonneau.

Bondonné

Qui possède une bonde.

Bonnet

Espèce d'habillement de tète.

1905 Coiffure sans rebords.

Bonnet à cornes

Le bonnet carré dont se servent les Ecclésiastiques, les Docteurs, les Magistrats.

Bonnet à l'antique

Sorte de chapeau haut en pyramide avec bords retroussés, souvent garni de fourrures.

1885 Sorte de bonnets pointus et retroussés. 1899 Coiffures en étoffes, de forme pointue, les bords retroussés souvent garnies de fourrure. 1901 Bonnet retombant sur le dos et terminé en pointe ornée d'une houppe.

Bonnet albanais

Se dit d'un bonnet terminant en pointe sur le dos communément terminé par une houppe.

1887 Bonnet retombant sur le dos et terminé en pointe, communément ornée d'une houppe. 1901 Voir Bonnet à l'antique.

Bonnet d'âne

Coiffure en papier, à deux cornes

Bonnet de fou

Coiffure de bouffon

Bonnet de grognard

Coiffure de l'époque Napoléonienne.

Bonnet phrygien

Sorte de bonnet dont on coiffait pendant la révolution l'image de la Liberté.

1901 Sorte de bonnet dont on coiffait pendant la révolution l'image de la Liberté.

Bonnet rouge

Voir Bonnet phrygien.

1901 Voir Bonnet phrygien.

Bordé

Se dit d'une pièce et parfois d'une figure ou d'un meuble qui a une bordure d'un émail différent de celui qui le couvre, et des écus dont le champ est entouré d'un bord d'un autre émail, beaucoup moins large que la bordure héraldique, mais plus qu'un filet. On trouve aussi liseré pour bordé, casque liseré d'or. Employé parfois par erreur pour la bordure d'une pièce remplie. On rencontre bordé pour des revers d'habits, de chapeaux ou de toque, mais il vaut mieux dire rebrassé ; également pour les bords de casque ou armure ceci concerne alors la limite extérieure du vêtement.

1772 Se dit des croix, des bandes, des gonfanons, et autres choses qui ont des bords de différens émaux. 1780 Se dit des croix, des bandes, des gonfanons, et de toutes autres choses qui ont des bords de différents émaux. 1843 S'applique à toutes les pièces qui ont une bordure d'un émail différent. 1864 Se dit des figures qui ont un bord d'un émail différend du fond. 1885 S'applique à toutes les pièces, telles que croix, bandes, gonfanons, etc..., dont les bords sont de couleur différente. 1887 Se dit des pièces dont les bords sont d'un autre émail que le reste, et des écus dont le champ est entouré d'un bord d'un autre émail beaucoup moins large que la bordure héraldique. 1899 Se dit de toutes pièces dont les bords ont un filet d'un émail différent du leur, cette bordure ne doit être que d'un sixième de la pièce. 1901 Attribut des pièces de l'écu, dont les bords sont d'un autre émail spécial. 1905 Qui est entouré d'une bordure de métal ou d'émail différent du champ.

Bordure

Pièce héraldique honorable, qui entoure intérieurement l'écu de toute part ; elle ne doit pas en dépasser en largeur la sixième partie, ni se trouver en aucun cas, du même émail ou métal. La bordure qui ne borde que le haut et un des côtés de l'écu est appelée escarre.

1679 Les unes sont simples (qui doivent estre & tenir de largeur la sixiesme partie de l'escu, lors qu'il est simple) les autres composees de deux ou plusieurs pieces, comme en eschiquier, Endentees en deux sortes, aucunes chargees de besans, coquilles, fleurs, & autres telles choses. 1772 Est une espece de brisure en forme de passement plat au bord de l'écu, qu'elle environne tout autour en forme de ceinture, et sert à distinguer différentes branches. La largeur de la bordure doit être d'environ une sixieme partie de l'écu. La bordure simple est celle qui est toute d'une même couleur ou d'un même métal; c'est la premiere brisure des puînés. Il y en a d'autres, componées, cantonnées, engrelées, endentées et chargées d'autres pieces, qui sont des brisures différentes des puînés de différens degrés. Si la ligne qui constitue la bordure est droite, et la bordure unie, comme on dit en terme de blason, pour lors on ne nomme que la couleur ou le métal de la bordure, comme il porte de gueules à bordure d'or. Si la bordure est chargée de plantes ou de fleurs, on dit qu'elle est verdoyée de trefles. Si elle est d'hermine, de vaire, ou d'autre pelleterie, le terme d'art est bordée d'hermine. 1780 Est une espèce de brisure en forme de passement plat au bord de l'écu qu'elle environne tout au tour en forme de ceinture. La largeur de la bordure doit être environ une sixième partie de l'écu ; elle est simple ou chargée d'autres pièces, ou façonnée, c'est-à-dire componée, engrêlée, échiquetée, etc. 1843 Bande qui fait la tour de l'écu et qui a un sixième de sa largeur. 1864 Est une pièce honorable qui prend tout le bord de l'écu en forme de ceinture. Elle a le sixième de la largeur du champ. 1885 Cette pièce enveloppe l'écu sans le couvrir entièrement, et est un symbole de faveur et de protection. Les souverains l'accordent comme récompense d'un service signalé, indiquant de cette manière qu'ils défendent celui qui en est décoré contre les embûches de ses ennemis. 1887 Pièce en forme de ceinture qui environne l'écu. Elle a un sixième de la largeur du champ. Plus large, elle deviendrait le champ et le champ prendrait les dimensions exiguës d'un écusson en abîme. 1899 Sorte de brisure en forme de passement plat, qui environne le bord de l'écu dont elle occupe environ la sixième partie ; si quelques meubles chargent la bordure, il faut indiquer le nombre, la place ou les divisions, suivant le cas. 1901 Pièce qui environne le bouclier, comme l'indique son nom. 1905 Pièce héraldique honorable, qui entoure intérieurement l'écu de toute part ; elle ne doit pas en dépasser en largeur la sixième partie, ni se trouver en aucun cas, du même émail ou métal. La bordure qui ne borde que le haut et un des côtés de l'écu est appelée escarre.

Borée

Vent septentrional, bise, vent du Nord.

1887 Synonyme d'Aquilon et d'Eole.

Borie

Cabanne de pierres sèches servant d'abri aux cultivateurs des régions montagneuses de la France méridionale. Est un meuble exceptionnel en héraldique.

1905 Cabanne de pierres sèches servant d'abri aux cultivateurs des régions montagneuses de la France méridionale. Est un meuble exceptionnel en héraldique.

Borne

Voir Pierre milliaire.

1905 Pierre ou autre marque servant à indiquer la limite.

Bossette

Attaché au mors de bride d'un cheval.

1905 Ornement en bosse aux deux côtés d'un mors de cheval. Pièce de cuir que l'on met de chaque côté de la tête des chevaux, à la hauteur des yeux, on dit aussi oeillère.

Botte

Chaussure à haute tige.

Bottine

Chaussure montante.

Bouc

Mâle de la chèvre. Animal au naturel, le plus souvent de profil et rampant ou passant, peut être accorné, ancorné, clariné, furieux ou même saillant.

1899 Meuble de l'écu, représentant cet animal, il est ordinairement de profil et passant, s'il est accorné, ancorné ou clariné, il faut le spécifier aussi bien que s'il doit être dit saillant. 1901 Il est toujours représenté debout et de profil.

Bouchard

Marteau de tailleur de pierre.

Boucle

Boucle à l'antique : pièce héraldique en forme de losange, avec une pointe ou ardillon. Voir Fermail.

1679 Ou anneaux. 1899 Les boucles de ceintures, harnais, etc ..., sont représentées en forme ronde, avec traverse et ardillon, si la boucle a la forme d'un losange on la dit à l'antique ; la boucle s'appelle aussi fermail. 1905 Boucle à l'antique : pièce héraldique en forme de losange, avec une pointe ou ardillon. Voir Fermail.

Bouclé

Se dit du collier quand il est fermé par une boucle. Se dit parfois à la place de colleté.

1772 Il se dit en parlant du collier d'un levrier ou d'un autre chien qui a des boucles. 1780 Se dit du mufle d'un taureau, d'un buffle qui a une boucle passée dans les naseaux ; il se dit aussi d'un collier, d'un lévrier et d'un autre chien qui a une boucle. 1843 Se dit d'un collier garni d'une boucle, ou d'une tête d'animal qui a un anneau passé dans les narines. 1864 Se dit du collier d'un animal quand la bouche est d'un émail différent. 1885 Se dit du collier des chiens quand il est fermé par une boucle. On se sert aussi de cette expression pour indiquer l'anneau passé dans les narines du buffle ou boeuf sauvage. 1887 Se dit : 1° de l'annelet qui se trouve d'ordinaire au collier des chiens ; 2° de l'anneau qu'on voit souvent passé dans les narines d'un buffle, d'une tête de léopard, etc. 1899 Se dit d'un collier ou de toute autre pièce ayant une boucle dont l'émail est autre que celui de la pièce à laquelle il tient ; ce mot s'applique aussi à tout animal ayant un anneau dans la bouche ou passé dans le nez. 1901 Cette expression se dit de l'anneau fixé au collier des chiens, ainsi que de l'anneau passé dans les narines d'un aurochs ou d'un léopard. 1905 Se dit de tout animal dont le collier a une boucle d'un émail particulier. Se dit aussi de tout animal qui a un anneau passé dans le nez.

Boucle de ceinturon

Fermeture avec un ou plusieurs ardillons.

Bouclier

Instrument de défense des guerriers, il peut être aménagé de diverses manières, mais a servi de base à l'écu pour la représentation des blasons destinés à se reconnaître à la guerre. Se dit aussi en blasonnement targe.

1864 Arme ancienne dont l'écu a pris le nom et la forme. 1899 Voir le mot écu. 1901 Voir Écu.

Bouclier à nombril

Voir Ecu et Nombril.

Bouette

Voir Boëtte.

Bouffeté

Se terminant par des houppes.

1905 Se terminant par des houppes.

Bouffette

Petite houppe de fil ou de rubans qu'on emploie comme ornement.

1905 Petite houppe de fil ou de rubans qu'on emploie comme ornement.

Bouffon

Personnage de théâtre dont l'emploi est de faire rire.

Bouillon

Plis bouffants d'une étoffe.

Bouis

Voir Buis.

1905 Ancienne forme du mot Buis.

Boujon

Sorte de poinçon autrefois employé pour marquer les draps. Flèche dont le fer donnait une forme triangulaire ou carrée. Cette désignation s'appliquait le plus souvent aux carreaux d'arbalètes ainsi ferrés.

1905 Sorte de poinçon autrefois employé pour marquer les draps. Flèche dont le fer donnait une forme triangulaire ou carrée. Cette désignation s'appliquait le plus souvent aux carreaux d'arbalètes ainsi ferrés.

Boule

Elles sont ombrées pour leur donner du relief. Dans les armoiries allemandes elles prennent presque sans exception la place qui dans les autres pays est occupée par les besants et les tourteaux.

1887 Elles sont ombrées pour leur donner du relief. Dans les armoiries allemandes elles prennent presque sans exception la place qui dans les autres pays est occupée par les besants et les tourteaux. 1901 Voir Boulet.

Bouleau

Arbre des pays froids à écorce blanche.

1901 Arbre utilisé dans de nombreuses armes.

Bouledogue

Chien de petite taille, à la tête carrée très forte.

Boulet

On les représente par des surfaces circulaires ombrées, ayant un certain relief. C'est ce qui les distingue du besant et du tourteau qui sont planes.

1901 On les représente par des surfaces circulaires ombrées, ayant un certain relief. C'est ce qui les distingue du besant et du tourteau qui sont planes.

Boulet à chaîne

Voir Boulet.

Bouleté

Se dit des pièces terminées en boule.

1905 Se dit des pièces terminées en boule.

Boullée

Voir Bouleau, appelé aussi biolle.

Bouquet de vesces

Fleur.

Bouquetin

Chèvre sauvage des montagnes.

1901 Variété de bouc qui a le pelage brun-foncé et la tête ornée d'une paire de cornes recourbées en arrière dépassant parfois deux pieds.

Bouquin

Vieux bouc.

1905 Cornet à bouquin : dont l'embouchure est fixée à une corne de boeuf évidée en cor de chasse.

Bourdon

Bâton à l'usage des pèlerins, garni de deux ornements en forme de pomme, posés l'un au sommet et l'autre aux trois quarts ; ce meuble est généralement représenté en pal.

1843 Bâton de pèlerin orné d'un pommeau et d'une seconde pomme placée plus bas. 1872 Bâton de pèlerin terminé en forme de pomme. 1885 Bâton de pèlerin. 1899 Bâton à l'usage des pèlerins, garni de deux ornements en forme de pomme, posés l'un au sommet et l'autre aux trois quarts ; ce meuble est généralement représenté en pal. 1901 Bâton de pèlerin figuré dans l'écu, en position verticale, muni de deux pommes (sphères), l'une au trois quarts, l'autre au sommet. 1904 Bâton de pèlerin.

Bourdon de pèlerin

Bâton fait au tour avec deux ornements, l'un au trois-quarts, l'autre en haut, en forme de pomme.

1887 Bâton fait au tour avec deux ornements, l'un au trois-quarts, l'autre en haut, en forme de pomme.

Bourdonné

Figures dont les extrémités sont terminées en forme de bourdon de bâton de pèlerin, en boule, ou font apparaître des renflements en forme de boule: bâton bourdonné.

1772 Se dit d'une croix dont les branches sont tournées et arrondies en bourdons de pélerins. 1780 Se dit d'une croix dont les branches sont tournées et arrondies en bourdons de Pèlerins. 1798 Il se dit des croix garnies aux extrémités de pommes ou bâtons semblables à ceux des Pèlerins. 1843 Terminé à son extrémité par une pomme comme le bourdon. 1864 Se dit d'une pièce héraldique dont les bouts sont tournés et arrondis en bourdon de pèlerin. 1885 Figures dont les extrémités sont terminées en forme de bourdons de pèlerin. 1887 Se dit des figures dont les extrémités sont terminées en forme de bourdon de pèlerin. 1899 Peut s'appliquer à toutes les pièces dont les extrémités sont en forme de boule ; ces pièces se disent aussi pommetées (voir ce mot). 1901 Se dit d'un bâton arrondi à son extrémité supérieure ou d'une croix pommetée à l'instar du bâton de pèlerin. 1905 Se dit des bâtons munis d'un ou deux bourdons. Bourdonné est l'attribut du bâton. On disait aussi pommelé. Orné comme un bourdon d'une sphère terminale : croix bourdonnée.

Boure

Cane.

Bourg

Gros village où l'on tient marché.

Bourgade

Petit bourg.

Bourgmestre

Premier Magistrat des villes de Flandre, de Hollande et d'Allemagne.

Bourgnon

Nasse de poissons.

1905 Synonyme de Bourgne : sorte de panier avec lequel les pêcheurs bouchent le fond d'un bouchot du côté de la mer.

Bourguignotte

Casque très complet, en usage depuis la fin du Xve siècle jusqu'à la fin du XVIIe siècle.

1905 Casque très complet, en usage depuis la fin du Xve siècle jusqu'à la fin du XVIIe siècle.

Bourlet

Voir Bourrelet.

1872 V. Tortil. 1887 Nom du tortil, placé en général au sommet du casque, servant d'attache aux lambrequins et composé de deux ou plusieurs rubans enroulés, alternativement de métal et de couleur. 1901 Nom du tortil couvrant les casques non couronnés. Il est composé d'un rouleau de rubans aux couleurs de l'écu.

Bourrache

Plante annuelle très velue, à grandes fleurs bleues.

1679 Fleur que l'on trouve en armes.

Bourreau

Exécuteur de la haute Justice.

Bourrelet

Se dit du rouleau d'étoffes placé comme ornement sur un casque, il doit toujours être aux couleurs de l'écu ; il est le plus souvent porté par les chevaliers.

1864 Ornement en forme d'anneau dont les chevaliers peuvent orner leur heaume entre les lambrequins et le cimier. 1899 Se dit du rouleau d'étoffes placé comme ornement sur un casque, il doit toujours être aux couleurs de l'Ecu ; il est le plus souvent porté par les chevaliers. 1901 Voir Bourlet.

Bourse

Nom donné à l'escarcelle porté par les nobles au moyen âge, et à celle des pèlerins allant à Rome ou en Palestine à la suite d'un voeu.

1899 Nom donné à l'escarcelle porté par les nobles au moyen âge, et à celle des pèlerins allant à Rome ou en Palestine à la suite d'un voeu. 1901 A contenir de l'argent peut être appelée aumônière ; représentée ouverte et munie de ses cordons.

Boursette

Petite bourse.

1905 Petite bourse.

Bourson

Petite poche en dedans la ceinture d'un pantalon. Synonyme de Gousset.

1905 Petite poche en dedans la ceinture d'un pantalon. Synonyme de Gousset.

Bouse

Sorte de chantepleure dont on se servait en Angleterre, et qui se retrouve dans quelques armoiries.

1772 Se dit d'une espece de chanteplure avec laquelle on puise l'eau en Angleterre. C'est une piece dont quelques seigneurs ont chargé l'écu de leurs armoiries. 1780 Est une espèce de chantepleure avec laquelle on puise de l'eau en Angleterre. 1885 Instrument qui sert à puiser l'eau. 1887 Gourde de cuir qui servait autrefois à puiser de l'eau et qui sont assez fréquentes dans les armoiries anglaises. Dans le cours du temps, la forme de cet objet a subi plusieurs changements. 1899 Plusieurs héraldistes donnent à ce meuble le nom de chantepleure ; on le rencontre plus souvent dans les armoiries anglaises ou on l'appelle water-bouget, que dans les françaises. Il représente une sorte de siphon de fer, ou de bois, pratiqué dans les murailles pour faciliter l'écoulement des eaux. 1901 Voir Chantepleure. 1905 Sorte de chantepleure dont on se servait en Angleterre, et qui se retrouve dans quelques armoiries.

Boushaud

Canard.

Boute-feu

Bâton ayant une mèche allumée pour mettre le feu au canon.

Bouteille

Ustensile domestique. Vaisseau (récipient) à large ventre et à cou étroit et long, fait de terre, ou de verre, ou de cuir, et propre à contenir de l'eau, du vin.

Bouterole

Voir Bouterolle.

1798 Voir Bouterolle.

Bouterolle

Ce meuble est la garniture que l'on met pour renforcer et protéger le bout du fourreau d'un sabre ou d'une épée.

1780 Est un fer que l'on met au bout du fourreau d'un badelaire ou d'une épée ; quelquefois la bouterolle est représentée presque comme un croissant. 1798 La garniture qu'on met au bout d'un fourreau d'épée. Une bouterolle d'acier. Une bouterolle d'argent. 1843 Garniture qu'on met au bout d'un fourreau d'épée. 1864 Est le bout du fourreau d'un badelaire. 1885 Bouts de fourreaux d'épée. 1887 Meuble que l'on regarde comme le bout d'un fourreau d'épée, mais qui probablement a été dans l'origine une feuille de nénuphar ou de tilleul. 1899 Ce meuble est la garniture que l'on met pour renforcer et protéger le bout du fourreau d'un sabre ou d'une épée. 1901 Est la garniture de l'extrémité d'un fourreau de glaive ou de sabre. 1905 Pièce d'armoirie, représentant la garniture d'un bout de fourreau d'épée.

Bouteroue

Borne de protection placée à l'angle d'une maison. C'est ainsi qu'on appelle les bornes qui empêchent que les essieux des voitures ne brisent les garde-fous, partout où l'on en met sur leurs passages.

Boutoi

Voir Boutoir

1885 Voir Boutoir

Boutoir

Extrémité de la hure du sanglier ; si cette partie est d'un émail différent de celui du reste du corps, on doit le spécifier. Le boutoir est généralement dirigé vers le chef de l'écu. On peut aussi lire le museau pour le boutoir. Boutoir est aussi le nom commun de la butte.

1780 Se dit du bout de la hure d'un sanglier. On se sert de ce terme quand la hure est posée perpendiculairement ou en bande ; il faut dire alors le boutoir vers le chef, vers l'angle droit. 1885 Extrémité de la hure du sanglier; on le blasonne quand il est d'émail différent. 1887 Le bout du nez d'un sanglier. Quand la hure du sanglier, dont la position ordinaire est d'être mise horizontalement est posée en pal, on dit qu'elle a le boutoir vers le chef de l'écu. 1899 Extrémité de la hure du sanglier ; si cette partie est d'un émail différent de celui du reste du corps, on doit le spécifier. 1901 Bout du grouin du sanglier, que l'on nomme, lorsqu'il est d'émail différent de la hure, ou lorsqu'il se trouve tourné vers le haut de l'écu. 1905 Groin d'un sanglier. Le boutoir du sanglier peut être d'un émail différent de celui de la hure, ou tourné vers le haut de l'écu. En ce sens on dit aussi Boutoi.

Boutonné

On exprime ainsi le milieu des roses ou d'autres fleurs, quintefeuille, etc... quand l'émail diffère de celui de la fleur. Se dit aussi du coeur de la rose héraldique ou autre fleur. Se dit d'un rosier ou autre plante qui porte des boutons. Se dit des boutons qu'on voit quelquefois entre les feuilles d'une fleur de lys qui dans ce cas reçoit ordinairement le nom de fleur de lys épanouie. Se dit enfin des boutons au vêtement d'une figure humaine.

1780 Se dit du milieu des roses et des autres fleurs, quand il est d'autre couleur que la fleur ; il se dit aussi d'un rosier qui a des boutons et des fleurs-de-lis épanouies, comme celle de Florence dont sortent deux boutons. 1843 Se dit d'une fleur dont le milieu est d'un autre émail. 1864 Se dit du milieu des roses et des autres fleurs quand il est d'autre émail que la fleur. On emploie aussi ce terme pour désigner une fleur non épanouie. 1885 On exprime ainsi le milieu des roses quand il diffère de la fleur. Les fleurs de lis peuvent aussi être boutonnées, c'est-à-dire qu'elles laissent voir deux boutons entre les branches de chaque côté comme celle de Florence. 1887 Se dit : 1° du coeur d'une rose héraldique ; 2° d'un rosier qui porte des boutons ; 3° des boutons qu'on voit quelquefois entre les feuilles d'une fleur-de-lis qui dans ce cas reçoit le nom de fleur-de-lis épanouie ; 4° des boutons aux vêtements d'une figure humaine. 1899 Se dit des fleurs, particulièrement des roses, qui ont au centre de leurs pétales un bouton d'un autre émail que celui de la fleur elle-même. 1901 Se dit du coeur d'une rose ou de tout autre fleur ; des boutons se montrant entre les pétales de la fleur de lis ; du rosier garni de boutons épanouis ; des boutons attachés aux vêtements. 1905 Se dit des fleurs, et plus particulièrement des roses qui ont, au centre de leurs pétales, un point rond ou bouton d'un émail particulier. Dont la pointe est garnie d'un bouton, fleuret boutonné, etc.

Bouvreuil

Oiseau passereau des bois et des jardins.

Bovet

Jeune taureau.

Dernière pagePage suivantePage précédentePremière page