Glossaire, dictionnaire héraldique: évolution de 1679 à 1905

A quel livre, traité ou dictionnaire, correspond chaque date ?
Glossaire français - anglais : 500 mots avec dessin des écus
A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z
Dernière pagePage suivantePage précédentePremière page

Émanche

Pièce de l'écu qui est un triangle mouvant de l'un des bords ou de l'un des angles. On écrit aussi Emmanche.

1679 Voir Emmanche. 1887 Figure formée de deux ou plusieurs triangles qui réunis par leur base, semblent sortir de la pointe ou des flancs de l'écu. On exprime la position et le nombre des pointes. 1901 Figure formée de plusieurs pointes triangulaires mouvantes de l'un des bords ou de l'un des angles de l'écu. 1905 Pièce de l'écu qui est un triangle mouvant de l'un des bords ou de l'un des angles. On écrit aussi Emmanche.

Émanché

Une division formée d'émanches se dit émanchée, et elle est composée d'un nombre de triangles indiqués en blasonnant. Il convient de faire attention au nombre de pointes concernées par l'émail indiqué. Le premier émail nommé étant toujours à dextre ou en chef. On doit indiquer si l'émanché est en coupé, en parti, en tranché ou en taillé, ce qui s'exprime par les termes parti-émanché, coupé-émanché, tranché-émanché ou taillé-émanché ; lorsque ce n'est pas indiqué, l'émanché est le plus souvent en parti-émanché. On dit contre-émanché si les triangles de deux émanchés sont opposés par les pointes. Certaines représentations donnent les pointes qui vont d'un flanc à l'autre, ou du chef à la pointe, ce qui forme le champ. On rencontre parfois emmanché pour émanché.

1780 Se dit des partitions de l'écu où les pièces s'enclavent l'une dans l'autre en forme de longs triangles pyramidaux, comme aux armoiries de Vaudrey. 1843 Se dit des partitions ou des pièces d'un écu qui entrent l'une dans l'autre par de grandes pointes. 1864 Se dit des partitions de l'écu où les pièces s'enclavent l'une dans l'autre en forme de longs triangles pyramidaux. 1872 Se dit des partitions de l'écu où les pièces s'enclavent les unes dans les autres, comme des angles saillants dans les angles rentrants. 1885 Se dit des partitions de l'écu s'enclavant les unes dans les autres en forme de longs triangles. 1887 Se dit lorsque les triangles sont beaucoup plus longs et effilés que ceux de l'émanche et s'approchent du bord opposé de l'écu. On doit indiquer si l'émanché est en pal, en fasce, en bande ou en barre, ce qui s'exprime par les termes parti-émanché, coupé-émanché, tranché-émanché ou taillé-émanché. 1899 Pièce représentée par de longues pointes, de forme pyramidale, pénétrant d'un émail dans l'autre. On spécifie si l'émanché est en chef, en pal, en bande, etc ..., s'il y a plusieurs dents ou pointes, il faut l'indiquer. L'émanché peut être figuré coupé, parti, tranché ou taillé. 1901 On dit émanché en pal, en fasce, en bande, etc., lorsque le parti, le coupé et le tranché, etc., sont formés d'angles sortant et rentrant c'est-à-dire, affectant la forme d'une ligne brisée. 1904 Ligne en zigzags divisant l'écu en deux suivant une des partitions principales. 1905 Se dit de l'écu ou des pièces qui se pénètrent réciproquement, s'emboîtent par des émanchures. On dit aussi Emmanché. Dans l'écu émanché les pièces endentées laissent un tiers de l'écu pour chaque partie pleine et le tiers du milieu pour les parties émanchées. Suivant le nombre des divisions, on dit d'un écu qu'il est émanché, par exemple, de six pièces. Quand les émanchures s'opposent par leurs pointes, on dit contre-émanché.

Émanchure

Pièce héraldique consistant en triangles dont la hauteur est égale au tiers de la largeur de l'écu. L'émanche est de la largeur totale de l'écu, la pile des deux tiers et l'émanchure du tiers seulement.

1887 Petite section dans un des angles supérieurs de l'écu, ce qui est de la dernière rareté. 1901 Petite section d'un des angles supérieurs de l'écu, produite par un trait coupant un des angles. 1905 Pièce héraldique consistant en triangles dont la hauteur est égale au tiers de la largeur de l'écu. L'émanche est de la largeur totale de l'écu, la pile des deux tiers et l'émanchure du tiers seulement.

Émaux

Voir Émail.

1864 Sont les métaux et couleurs du blason qui s'émaillaient anciennement sur les armes et sur les meubles. Ils sont au nombre de huit.

Embarcation

Tout bateau de petite taille.

Embarroqué

Se dit quelquefois du lion quand il est couché sur ses quatre pattes.

Embâtonné

On dit qu'une colonne est cannelée et embâtonnée pour exprimer que ses cannelures ont la forme d'un bâton ou d'une baguette jusqu'à une certaine partie dans la hauteur de son fût.

1772 On dit qu'une colonne est cannelée et embâtonnée, pour dire que ses cannelures sont remplies de figures de bâtons, jusqu'à une certaine partie de son fust. 1899 On dit qu'une colonne est cannelée et embâtonnée pour exprimer que ses cannelures ont la forme d'un bâton ou d'une baguette jusqu'à une certaine partie dans la hauteur de son fût.

Embesché

Les créneaux le sont (parties basses du mur, entre les créneaux).

Emboiture

Endroit ou des pièces s'emboîtent.

Embouché

Se dit des cors, trompettes et huchets figurés avec leur embouchure d'un émail ou d'un métal différents.

1772 Il se dit du bout d'un cornet, d'une trompe, et d'une trompette, qu'on met dans la bouche pour en sonner, lorsque ce bout est d'un émail différent du corps. 1798 Se dit d'un cornet, d'une trompe, d'un cor dont le bout est d'un émail différent de celui du cor, etc. 1885 Se dit des embouchures des cors et trompettes quand elles sont d'émail différend. 1899 De même qu'enguiché se dit lorsqu'il faut indiquer que l'embouchure des cors, des huchets, ou des grêliers, est d'un émail différent de celui de l'instrument auquel il est appliqué. 1901 Attribut des huchets, cors, trompettes, dont l'embouchure est d'un émail particulier. 1905 Se dit des cors, trompettes et huchets figurés avec leur embouchure d'un émail ou d'un métal différents.

Embouclé

Se dit des boucles qui ont un émail autre que celui des colliers ou des ceintures qu'ils garnissent ou ferment.

1899 Se dit des boucles qui ont un émail autre que celui des colliers ou des ceintures qu'ils garnissent ou ferment.

Embouté

Attribut de meubles qui ont des cercles ou virole d'émail différent, à leur extrémité des marteaux, maillets, instruments de chasse, bâton de maréchal, etc...

1780 Se dit des manches des marteaux dont les bouts sont garnis d'émail différent. 1864 Se dit des manches des marteaux, quand les bouts sont garnis d'émail différent. 1885 Se dit des manches des marteaux, dont les bouts sont d'émail différent; il est synonyme de virolé. 1887 Se dit d'objets, par ex. des bâtons de maréchal, dont le bout est d'un émail différent du reste. 1899 Qualification donnée aux cercles, boules ou anneaux, qui garnissent l'extrémité des manches des marteaux, des armes, des instruments de chasse, etc ..., et qui sont d'un émail différent de celui du meuble dont ils dépendent. 1901 Se dit d'objets dont le bout du manche est garni d'une virole ou d'un anneau d'émail spécial. 1905 Se dit des marteaux et généralement de tous les outils ou instruments sont garnis d'un anneau ou d'une virole d'un émail particulier.

Embrasse

Se dit de la chape ouverte vers l'un des flancs de l'écu.

1905 Se dit de la chape ouverte vers l'un des flancs de l'écu.

Embrassé

Se dit d'un écu parti, coupé ou tranché d'une seule émanchure qui s'étend d'un flanc à l'autre. Le partage de l'écu par l'embrassé est fait dans les mêmes proportions que celles de chappé, dont il diffère, en ce qu'il n'est pas, comme lui, mouvant de la pointe, mais de l'un des flancs de l'écu. Il faut avoir bien soin de spécifier si l'embrassé l'est à dextre ou à senestre, c'est-à-dire, bien indiquer le côté du repos de la base du triangle.

1780 Se dit d'un écu parti ou coupé ou tranché d'une seule emmanchure qui s'étend d'un flanc à l'autre. 1798 Se dit d'un écu parti, coupé ou tranché d'une seule émanchure qui s'étend d'un flanc à l'autre. D'argent embrassé de gueules. 1864 Se dit d'un écu où se trouve une seule émanchure. 1872 Se dit d'un écu coupé, tranché, taillé en partie, dont chaque position s'étend d'un flanc à l'autre de l'écu. 1887 Se dit d'un écu divisé en chevron, dont les diagonales, qui produisent la forme du chevron, sortent du flanc dextre ou senestre de l'écu. L'embrassé commence par le flanc où les diagonales se réunissent. Ainsi lorsque lesdites diagonales, ayant leur point de départ au flanc dextre se réunissant au flanc senestre et que l'espace compris entre ces lignes est d'argent et le reste de l'écu de gueules, on dira : d'argent, embrassé à senestre de gueules. Le contraire serait l'embrassé à dextre. 1899 Le partage de l'écu par l'embrassé est fait dans les mêmes proportions que celles de chappé, dont il diffère, en ce qu'il n'est pas, comme lui, mouvant de la pointe, mais de l'un des flancs de l'écu. Il faut avoir bien soin de spécifier si l'embrassé l'est à dextre ou à sénestre, c'est-à-dire, bien indiquer le côté du repos de la base du triangle. 1901 Est le coupé en chevron couché, c'est-à-dire se mouvant d'un des flancs de l'écu. On doit spécifier si l'écu est embrassé à dextre ou à senestre. 1905 Se dit d'un écu qui s'ouvre en pavillon ou en chape à partir de l'un de ses flancs.

Embrasure

Ouverture qu'on pratique dans les batteries, dans les bastions, ou sur les murailles.

Émerillon

Petit faucon très vif.

1905 Espèce de petit faucon du genre hobureau.

Emmanche

Synonyme de Émanche.

1679 Ou Emanche, sont deux points en une entiere & deux demies opposites qui fait l'escu entier, qu'on ne specifie pas sinon qu'il s'en trouvast davantage, & doyvent passer en montant de la pointe en haut la moitié de l'escu. 1905 Synonyme de Émanche.

Emmanché

Désigne l'émail du manche d'un marteau, maillet et tous outils quand il est différent de la partie frappante ou tranchante ainsi qu'anciennement la poignée de l'épée que l'on pouvait trouver blasonnée emmanchée ou empoignée. S'utilise également pour un bras habillé. Employé quelquefois par erreur pour émanché.

1772 Il se dit des haches, des faulx, des marteaux, et des autres choses qui ont un manche. 1780 Se dit des haches, marteaux, faux et autres choses qui ont manche d'émail différent. 1798 Se dit des haches, faux, etc. qui ont un manche d'un émail différent. D'azur à trois faux d'argent emmanchées d'or. 1843 Monté sur un manche d'un émail différent. 1864 Se dit des instruments qui ont un manche d'émail différent. 1885 Se dit des haches, faux, marteaux, etc..., dont le manche est d'émail différent. 1887 S'emploie lorsque le manche d'un outil ou d'une arme est d'un autre émail que l'instrument ou l'arme lui-même. 1899 Se dit pour les marteaux, haches, faux, etc ..., qui ont un manche dont l'émail est différent du leur. Employé aussi comme synonyme d'endenté. 1901 Indique que les manches d'outils ou d'armes sont d'un autre émail que les objets eux-mêmes. 1904 Se dit du manche des objets quand il est d'autre émail que le reste. 1905 Se dit des outils, instruments et autres objets du même genre qui ont un manche d'un émail particulier.

Emmanchure

Voir Émanche.

Emmuselé

Se dit d'un animal représenté avec une muselière d'un autre émail que l'animal lui-même.

1780 Se dit des ours, chameaux, mulets et autres animaux auxquels on lie les museaux pour les empêcher de mordre et de manger. 1864 Se dit des ours, chameaux, mulets, ornée de muselière. 1885 Se dit des animaux auxquels on met une muselière pour les empêcher de mordre ou de manger. 1887 Se dit de l'émail de la muselière qui sert à dompter les ours et autres animaux. 1899 Terme donné à tous les animaux qui sont représentés avec une muselière. 1901 Se dit de l'émail de la muselière de quelques animaux. 1905 Se dit d'un animal représenté avec une muselière d'un autre émail que l'animal lui-même.

Émondé

Voir Écoté.

1905 Dont on a coupé les branches latérales.

Émouchet

Petit rapace diurne, appelé aussi crécerelle, épervier, etc...

1901 Voir Crécerelle.

Émoussé

Attribut d'un fer de lance de flèche ou de baïonnette à pointe brisée ou émoussée.

1864 Se dit des lances et piques à bouts arrondis. 1899 Se dit lorsqu'il y a lieu de remarquer qu'une épée, une lance, un dard ou une flèche n'ont pas une pointe aiguë. 1901 Attribut d'un fer de lance, de flèche ou de baïonnette qui n'a pas de pointe. 1905 Attribut d'un fer de lance, de flèche ou d'épée dont la pointe est brisée.

Empenne

Partie du talon d'une flèche garnie de plumes, destinées à régulariser son parcours. Syn. de Empennon ou Empanon.

1905 Partie du talon d'une flèche garnie de plumes, destinées à régulariser son parcours. Syn. de Empennon ou Empanon.

Empenné

S'emploie quand il y a lieu d'indiquer que les plumes d'un oiseau, ou celles qui garnissent l'une des extrémités des flèches et des javelots, sont d'un émail particulier.

1780 Se dit d'un dard, trait du javelot qui a ses ailerons ou pennes. 1843 Garni de plumes. 1864 Se dit d'une flèche qui a des ailerons. 1885 Indique les plumes qui garnissent les flèches et les javelots. 1887 Se dit des plumes qui garnissent une flèche. 1899 S'emploie quand il y a lieu d'indiquer que les plumes d'un oiseau, ou celles qui garnissent l'une des extrémités des flèches et des javelots, sont d'un émail particulier. 1901 Terme spécifiant les plumes qui garnissent les flèches, dards, etc., quand elles sont d'un émail particulier. 1905 Se dit des flèches ou des carreaux d'arbalète ayant une empenne d'un émail particulier.

Empierré

Meuble contenant une pierre. Une fronde empierrée est représentée avec sa pierre.

Empiétant

Se dit des oiseaux de proie représentés perchés (c'est-à-dire arrêtés et enserrant un perchoir) ou éployées et emportant dans leurs serres un animal ou un objet.

1780 Se dit de l'oiseau de proie, quand il est sur sa proie qu'il tient avec ses serres. 1843 Tenant dans ses serres une proie ou un foudre. 1864 Se dit d'un oiseau de proie qui tient sa proie dans ses serres. 1872 Se dit des oiseaux de proie tenant un objet quelconque entre leurs serres. 1885 Indique l'action de l'oiseau tenant sa proie dans ses serres. 1887 S'applique aux oiseaux de proie qui tiennent quelque oiseau ou autre animal dans leurs serres. 1899 Se dit d'un oiseau de proie qui tient dans ses serres, soit un meuble, soit le produit de sa chasse. 1901 Indique des oiseaux de proie tenant quelque proie dans leurs serres. 1905 Se dit des oiseaux de proie représentés perchés (c'est-à-dire arrêtés et enserrant un perchoir) ou éployées et emportant dans leurs serres un animal ou un objet.

Empoignant

Se dit d'une main ou d'une patte d'animal qui tient quelque objet par le milieu.

1887 Se dit d'une main ou patte d'animal qui tient quelque objet par le milieu. 1901 Se dit d'une main saisissant quelque objet par le milieu.

Empoigné

Se dit des figures de flèches ou autres objets longs, quand ils ont disposé en pal ou en sautoir rayonnant autour d'un centre commun où ils s'unissent.

1780 Se dit des flèches, javelots et autres choses semblables de figure longue, quand elles sont au nombre de trois ou plus, l'une en pal, les autres en sautoir, assemblées et croisées au milieu de l'écu : les flèches de la devise des États de Hollande sont de cette sorte. 1798 Se dit de flèches ou javelots au moins au nombre de trois, liés ensemble par le milieu. 1843 Liés ensemble par le milieu, comme plusieurs javelots ou épis. 1864 Se dit de pièces liées ensemble par le milieu comme trois flèches. 1885 Se dit des flèches ou javelots qui sont posés deux en sautoir et l'autre en pal et réunis par un mien commun. 1887 Se dit : 1° de flèches réunies en faisceau et retenues par un lien ; 2° d'un objet quelconque tenu par une main humaine ou une patte d'animal. 1899 Lorsque des armes, ou bien d'autres pièces longues, sont placées en sautoir, croisées et réunies à leur centre, on les dit empoignées ; on se sert également de cette désignation pour une bande ou autre pièce représentée tenue par une main ou par une patte d'animal. 1901 Indique des flèches réunies en faisceau et retenues par un lien ; puis un objet quelconque tenu en pal par une main humaine. 1905 Se dit des figures de flèches ou autres objets longs, quand ils ont disposé en pal ou en sautoir rayonnant autour d'un centre commun où ils s'unissent.

Emula campana

Énula Campana. Plante médicinale. Elle est du genre des Asters.

En

Se met avant le nom des pièces dont le sens, la forme ou la ligne doit être épousé par les meubles placés sur un écu. On dit en bande, pour : dans le sens de la bande, en pal pour : dans le sens du pal, etc ... On se sert aussi de -en- pour indiquer la place qu'un meuble doit occuper dans un écu, on dit : en chef, pour les pièces posées à la place du chef, en pointe, pour celles mises à la place de la pointe, etc ...

1899 Se met avant le nom des pièces dont le sens, la forme ou la ligne doit être épousé par les meubles placés sur un écu. On dit en bande, pour : dans le sens de la bande, en pal pour : dans le sens du pal, etc ... On se sert aussi de -en- pour indiquer la place qu'un meuble doit occuper dans un écu, on dit : en chef, pour les pièces posées à la place du chef, en pointe, pour celles mises à la place de la pointe, etc ...

En bannière

Est la position particulière de neuf pièces posées 3, 3 et 3.

1905 De forme carrée, comme les bannières féodales.

En baroque

Se dit d'animaux qui servant de supports sont passants ou couchés et semblent sortir de derrière l'écu. Ce terme ne s'applique qu'aux supports et pas aux tenants.

En barre

Posé en barre, se dit de meubles ou figures posés dans le sens de la barre, on peut aussi lire posé en contre-bande pour posé en barre. Rangé en barre se dit de meubles ou figures alignées dans le sens de la barre.

En bouquet

Plantes ou fleurs réunies par le milieu, plus ou moins haut et qui s'épanouissent par le haut. Souvent lié de quelque chose.

En cercle

Voir En rond.

En coeur

Employé pour indiquer qu'une pièce est placée au milieu, ou centre de l'écu ; cette désignation est la même que : en abîme, mais celle-ci semble plus héraldique.

1899 Employé pour indiquer qu'une pièce est placée au milieu, ou centre de l'écu ; cette désignation est la même que : en abîme, mais celle-ci semble plus héraldique.

En croix

Se dit d'objets rangés en forme de croix, ce qui pour de petits objets donne pour cinq posés 1, 3 et 1. Ou bien quatre objets posés deux en pal, rangés en pal et deux en fasce rangés en fasce comme une croix. Se dit aussi de deux pièces longues posées l'une horizontalement et l'autre verticalement, l'une passant sur l'autre.

En décours

Se dit d'une lune ou d'un soleil en déclin, mouvant de l'angle senestre de l'écu ou parfois d'une pièce.

En défense

Se dit de la licorne baissant la tête et présentant la pointe de sa corne, pour se mettre en défense, de tout animal dans l'attitude de se défendre, du hérisson pelotonné en boule, parfois dit pelotonné seulement.

En divise

Qui est posé en fasce à la hauteur de la divise dans l'écu.

En escarboucle

Posé en étoile dans le sens des rais d'escarboucle.

En forme

Se dit du lièvre qui paraît arrêté et en repos.

1885 Se dit du lièvre qui paraît arrêté et en repos. 1899 Qualification spéciale donnée au lièvre représenté dans l'attitude du repos. 1901 Attribut du lièvre au repos.

En giron

Position de quatre meubles ou plus posés comme les divisions du giron, c'est-à-dire, pour quatre une en pal, une en fasce, une en tranché et une en taillé. A moins que ce soit un blasonnement plus ancien, dans ce cas voir les divisions du gironné à l'antique.

En haut

Se dit parfois de la position de certains fruits, ce qui signifie que la queue est en haut vers le chef.

En orle

Se dit d'objets posés selon la position qui est propre à l'orle. Avec trois meubles ou figures d'accompagnement, on peut rencontrer demi-orle.

En pairle

Se dit des pièces longues posées dans la direction qui est propre au pairle. Ces pièces peuvent aussi être mises en pairle renversé.

En pied

Se dit d'un animal debout sur ses deux pattes de derrière, rarement sur ses quatre pattes. D'un homme représenté debout entier et debout.

1885 Se dit d'un animal debout sur ses quatre pieds.

En redorte

Plante qui est représenté avec la forme de la redorte, (vigne). Se dit aussi de l'anguille ou du serpent qui se replie et se tortille en forme de redorte.

En repos

On dit que le lion, le cerf et d'autres animaux qui sont figurés se reposant, couchés sur le ventre, sont en repos ; excepté à propos du lièvre qui étant représenté dans cette position doit être dit : en forme.

1885 Se dit des animaux couchés sur le ventre. 1899 On dit que le lion, le cerf et d'autres animaux qui sont figurés se reposant, couchés sur le ventre, sont en repos ; excepté à propos du lièvre qui étant représenté dans cette position doit être dit : en forme.

En rond

Ou en cercle. Se dit de meubles ou figures posées en cercle, comme en orle, mais de façon circulaire.

En triangle

Se dit de meubles ou figures généralement longues posées dans le sens d'un triangle, (ordinairement bande, barre et fasce aboutées ou appointées).

Encadré

Petit cadre carré ou rectangle qui entoure un meuble ou une figure.

Enceinte

Rempart.

Enceinte fortifiée

Se représente de murs entre des tours.

Encensoir

Espèce de cassolette qui pend à une longue chaîne double. Il paraît communément avec la chaîne tombée à senestre.

1887 Espèce de cassolette qui pend à une longue chaîne double. Il paraît communément avec la chaîne tombée à senestre.

Enchaîné

Se dit de l'émail des chaînes au moyen desquelles les animaux sont attachés à des arbres ou autre objet et qui sont rivées à leur collier. Ce qui est aussi le cas avec beaucoup d'animaux qui servant de supports à des blasons ont une chaîne pendante à leur collier. Se dit également de tout meuble ayant des chaînes, comme le bélier militaire par exemple.

1887 Les chaînes au moyen desquelles des animaux sont attachés à des arbres ou autres objets, sont rivées à leur collier, ce qui est aussi le cas avec beaucoup d'animaux qui, servant de supports à des armoiries anglaises, ont une chaîne pendante à leur collier.

Enchâssé

Se dit généralement de pierres précieuses serties dans un métal. La pierre blasonnée est donc entourée d'une petite bande de métal, or ou argent. Se dit aussi de la calotte du gland.

Enchaussé

Même signification que chaussé, qui est plus généralement employé.

1772 Il se dit de l'écu qui est taillé depuis le milieu d'un de ses côtés, en tirant vers la pointe du côté opposé. Il y a des écus enchaussés à dextre, et d'autres à senestre, suivant le côté où la taille commence. 1780 Est le contraire de chappé, et une figure rare. 1864 Est le contraire de chappé. 1885 Se dit de l'écu taille depuis le milieu d'un de ses côtés, en tirant vers la pointe du côté opposé. 1899 Même signification que chausse, qui est plus généralement employé. 1905 Taillé obliquement du milieu d'un côté à la pointe du côté opposé.

Enchaussure

Petite section dans un des angles de la base de l'écu, c'est l'émanchure appliquée à la pointe de l'écu. Rare en blason. Certains disent que le trait part du milieu d'un flanc pour arriver à la pointe de l'écu.

1887 Petite section dans un des angles de la base de l'écu, extrêmement rare en armoiries. 1901 Petite section formée dans un angle inférieur de l'écu. C'est l'émanchure appliquée à la pointe de l'écu.

Enché

Dentelé.

Enclavé

Quand un écu est parti, coupé, taille ou tranché, et qu'une des partitions s'enclave dans l'autre par une, ou des échancrures, de forme carrée, cet écu est dit enclavé ; quand elles sont en nombre, les parties qui s'enclavent doivent être énumérées.

1780 Se dit d'un écu parti dont l'une des partitions entre dans l'autre par une longue liste. 1864 Se dit d'un écu parti dont l'une des partitions entre dans l'autre par une longue liste. 1885 Se dit d'un écu parti dont l'une des partitions pénètre dans l'autre. 1887 Se dit d'une partition crénelée (coupé, parti, etc.) qui pénètre dans une autre division, au moyen de créneaux. 1899 Quand un écu est parti, coupé, taille ou tranché, et qu'une des partitions s'enclave dans l'autre par une, ou des échancrures, de forme carrée, cet écu est dit enclavé ; quand elles sont en nombre, les parties qui s'enclavent doivent être énumérées. 1901 Partition crénelée qui pénètre dans une autre division de l'écu. 1905 Se dit d'un écu parti, coupé, tranché ou taillé, quand l'une des partitions pénètre ou s'enclave dans l'autre par une échancrure ordinairement de forme carrée.

Enclos

Se dit de tout meuble enfermé dans un trescheur ou orle réduit que quelques anciens auteurs ont appelé essonnier. Tout meuble enfermé dans un autre se dit enclosé.

1780 Se dit du lion d'Ecosse, qui est enclos dans un trescheur. 1864 Se dit du lion d'Ecosse qui est enclos dans un trescheur. 1872 Synonyme d'enfermé. 1885 Se dit d'une pièce quelconque entourée d'un trescheur. 1887 Voir Enfermé. 1899 Se dit de tout meuble enfermé dans un trescheur ou orle réduit que quelques anciens auteurs ont appelé essonnier. Tout meuble enfermé dans un autre se dit enclosé. 1901 Attribut d'un symbole entouré d'un trécheur ou enfermé dans une palissade.

Enclume

Outil.

1901 Outil de forge, très rare dans l'art héraldique.

Encoché

Attribut de la flèche posée sur l'arc.

1772 Se dit du trait qui est sur un arc, soit que celui-ci soit bandé ou non. L'archet coupé d'or et de gueules, à deux arcs tendus et encochés de l'un à l'autre. 1780 Se dit du trait qui est sur un arc, soit que l'arc soit bandé ou non. 1843 Posé sur la corde de l'arc. 1864 Se dit du trait qui est sur un arc. 1885 Se dit d'un trait posé sur la corde de l'arc. 1887 Se dit d'un arc tendu, chargé d'une flèche. 1899 Lorsqu'une flèche ou un trait sont placés sur la corde d'un arc tendu, on dit cette flèche ou ce trait : encoché. 1901 Se dit d'une flèche posée sur la corde d'un arc bandé (synonyme d'ajusté). 1905 Attribut de la flèche posée sur l'arc.

Encomblé

Se rencontre pour indiquer un comble.

Encorné

Se dit d'un animal dont l'émail des cornes doit être indiqué.

Encrier

Contenant de l'encre pour écrire.

Endenché

Même signification que denché.

1899 Même signification que denché.

Endenté

Se dit des pièces honorables qui sont couvertes de triangles alternés d'émaux différents.

1679 Est plus grande (& s'en voit d'avantage) que l'engreslé qui doit estre plus menue. 1780 Se dit d'une fasce, pal, bande et autres pièces de triangles alternés de divers émaux. 1798 Il se dit d'un pal, d'une bande et autres pièces composées de triangles alternés de divers émaux. 1843 Synonyme de denché. 1864 Se dit d'une pièce formée de triangles alternés de divers émaux. 1885 Se dit d'une pièce couverte de triangles alternés de divers émaux. 1899 S'applique à toutes les pièces couvertes de dents, en forme de triangles allongés et alternés d'émaux différents. Endenté est plus usité qu'emmanché. 1901 Attribut de pièces couvertes de longs triangles alternés, d'émaux différents. 1905 Se dit des pièces honorables qui sont couvertes de triangles alternés d'émaux différents.

Enfermé

Se dit d'une pièce entourée d'autre (s). Voir Enclos. Ou bien d'un treillis qui semble enfermer une figure comme en prison.

1887 Se dit d'un meuble entouré d'un trêcheur, d'un annelet, etc.

Enferré

Se dit d'un meuble, ou d'une figure généralement d'un animal dans lequel est plantée une flèche, un javelot ou toute autre arme. Il faut spécifier en quel endroit est fichée l'arme.

Enfilé

Se dit de toute pièce ronde et ouverte, couronne, annelet, etc..., qui est passée dans des fasces, des bandes, des lances, ou tout autre meuble.

1780 Se dit des couronnes, annelets et autres choses rondes ou ouvertes, passées dans des bandes, pals, fasces, lances ou autres pareilles choses. 1864 Se dit des couronnes ou anneaux passés dans des lances ou des bandes. 1885 Se dit des couronnes ou annelets passés dans une pièce longue. 1887 Se dit des couronnes ou annelets dans lesquels une pièce longue est passée. 1899 Se dit de toutes les pièces rondes et ouvertes, couronnes, annelets, etc ..., qui sont passées dans des fasces, des bandes, des lances, ou tout autre meuble. 1901 Se dit d'un annelet, d'une couronne et de tout autre symbole passé dans une lance, une épée, une bande, une fasce, etc. 1905 Se dit des pièces circulaires et ajourées, comme les anneaux, couronnes, macles, etc., qui sont passées sur des pièces longues, les fasces, les bandes, les barres, ou sur des figures, lances, bourdons, etc. Inversement on peut dire que les pièces longues enfilent les anneaux, couronnes, etc., et dans cette façon de blasonner, l'attribut est enfilant.

Enflammé

Se dit spécialement du coeur dont il sort une flamme. On applique aussi ce terme à la grenade artificielle. Les meubles comme flambeau, torche, bûcher, etc., sont dits allumés.

1885 Pièce de laquelle il sort des flammes. 1899 Se dit d'un coeur, ou de toute autre pièce dont il sort des flammes. 1901 Désigne un coeur ou une grenade d'artillerie desquels jaillit une flamme. 1905 Se dit spécialement du coeur dont il sort une flamme. On applique aussi ce terme à la grenade artificielle. Les meubles comme flambeau, torche, bûcher, etc., sont dits allumés.

Enflé

Rempli de vent.

Dernière pagePage suivantePage précédentePremière page