Glossaire, dictionnaire héraldique: évolution de 1679 à 1905

A quel livre, traité ou dictionnaire, correspond chaque date ?
Glossaire français - anglais : 500 mots avec dessin des écus
A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z
Page précédentePremière page

Gouffre

Tournant d'eau, ou mince filet évoluant en spirale dans l'intérieur de l'Ecu, son émail est azur ; ce meuble figure surtout dans les armes étrangères.

1887 Tournant d'eau qui fait retour sur lui-même en volute. Ce meuble ne se voit que dans quelques armoiries anglaises. 1899 Tournant d'eau, ou mince filet évoluant en spirale dans l'intérieur de l'Ecu, son émail est azur ; ce meuble figure surtout dans les armes étrangères.

Goujon

Poisson employé suivant sa forme naturelle comme meuble dans quelques armoiries.

1899 Poisson employé suivant sa forme naturelle comme meuble dans quelques armoiries.

Goule

Gueule.

Goulette

Ensemble de pierres plates, garnissant les fours à bois. Désigne aussi une petite rigole pour l'écoulement des eaux.

Goupil

Renard (vieux).

1905 Renard (vieux).

Goupillon

Pour les services religieux. Petit bâton au bout duquel il y a du crin, et dont on se sert pour jeter de l'eau.

Gourde

Calebasse. Courge séchée et vidée, dont les soldats, les pèlerins se servent pour porter de l'eau ou du vin.

Gourde de pèlerin

Réserve d'eau bien souvent contenue pour le pèlerin, dans une calebasse

Gourmette

Petite chaînette de fer qui tient à un des cotes du mors d'un cheval.

Gousse d'aïl

Fruit à deux valves garnies d'une rangée de graines (ail, échalote).

Gousset

Pièce en forme de pupitre tirée de l'angle dextre ou sénestre du chef, descendant diagonalement sur le point du milieu de l'écu, et tombant perpendiculairement sur la base. Cette pièce, rare dans le blason, était autrefois dit-on une fleurtrissure. Le gousset peut être versé, tourné, contourné.

1780 Est une figure semblable au pairle, excepté qu'il est rempli dans la partie supérieure. 1885 Pièce en forme de pupitre, tirée de l'angle dextre ou sénestre du chef, descendant diagonalement sur le point du milieu de l'écu, d'une autre pièce semblable, et tombant perpendiculairement sur la base. 1899 Pièce honorable dont la forme se rapproche de celle du pairle, elle n'en diffère que dans sa partie en chef qui est pleine ; cette portion en forme de pupitre n'occupe que le tiers de l'écu ne laissant voir le champ que sur les côtés de la partie en pal, mouvante de la pointe de l'écu. 1905 Pièce en forme de pupitre tirée de l'angle dextre ou sénestre du chef, descendant diagonalement sur le point du milieu de l'écu, et tombant perpendiculairement sur la base. Cette pièce, rare dans le blason, était autrefois dit-on une fleurtrissure. Le gousset peut être versé, tourné, contourné.

Goutte

Partie ronde ou hémisphérique d'un liquide, qu'il ne faut pas confondre avec la larme. Les gouttes peuvent être d'émail ou de métal, alors que les larmes sont toujours d'argent. Définit aussi chacun des pendants d'un lambel ressemblants aux gouttes d'architecture.

1887 Elles ont la forme des larmes, mais dans queue ondoyante. 1899 Petit meuble rond, ou hémisphérique; c'est en cela qu'il diffère de la larme, avec laquelle il ne faut pas confondre : lorsqu'un écu en est semé on le dit goutté en blasonnant. 1905 Partie ronde ou hémisphérique d'un liquide, qu'il ne faut pas confondre avec la larme. Les gouttes peuvent être d'émail ou de métal, alors que les larmes sont toujours d'argent. Définit aussi chacun des pendants d'un lambel ressemblants aux gouttes d'architecture.

Goutté

Se dit d'un écu ou d'une pièce semé de gouttes.

1843 Semé de gouttes ou larmes. 1885 Chargé de gouttes. 1901 Se dit d'un écu ou d'un lion chargé de gouttes ou de gouttelettes de larmes ou de sang. 1905 Se dit d'une pièce semée de gouttes.

Goux

Chien braque.

Graille

Corbeau, corneille.

Grainé

Voir Greneté.

Grainetis

Ensemble de petits grains en surface.

1905 Ensemble de petits grains en surface.

Gramin

Couronnes de fleurs de gramin.

Grand

Se rencontre parfois pour spécifier l'importance du meuble ou de la figure dans l'écu (armes parlantes).

Grange

Bâtiment agricole.

Grappe

S'emploie pour le fruit de la vigne ; la grappe de raisin se représente seule, ou bien tigée et feuillée ; lorsque les feuilles ne sont pas du même émail qu'elle, on dit la grappe pamprée.

1899 S'emploie pour le fruit de la vigne ; la grappe de raisin se représente seule, ou bien tigée et feuillée ; lorsque les feuilles ne sont pas du même émail qu'elle, on dit la grappe : pamprée.

Grappe de raisins

Souvent représentée, ordinairement accompagnée de deux feuilles de vigne. Voir cep de vigne et pampre.

1901 Elle est représentée penchée vers le bas de l'écu et garnie de deux feuilles de vigne.

Grappin

Petite ancre à quatre crochets ordinairement sans traverse haute (jas).

1887 Petite ancre à quatre becs. 1899 Petite ancre représentée sans jas et avec quatre branches.

Grasset

Région de membre postérieur des quadrupèdes.

Grateron

Plante herbacée dont la tige porte des petits crochets. Voir Gaillet.

Gratte

Outil pour décaper.

Grattoir

Outil pour gratter.

Graule

Voir Corneille (nom en patois de corneille).

Grave

Oiseau des montagnes.

Gré

Voir Grive.

Greffe

Un petit scion, que l'on coupe, ou un oeil que l'on lève à la branche d'un arbre, que l'on ente dans un autre arbre pour le faire reprendre.

Grelé

Voir Grêlé.

1798 Voir Grêlé.

Grêlé

Se dit des couronnes dont les perles reposent immédiatement sur le cercle d'or ou d'argent sans être haussées sur des pointes. Indique le nombre de perles d'une couronne, par exemple: couronne grêlée à 9 perles.

1772 On appelle, couronnes grêlées, celles qui sont chargées d'un rang de perles grosses et rondes, comme les couronnes des comtes et des marquis. 1885 Se dit des couronnes chargées de perles comme celles des comtes, etc..., etc. 1887 Se dit de couronne dont les perles reposent immédiatement sur le cercle d'or sans être haussées sur des pointes. 1899 Lorsque l'on veut indiquer le nombre des perles qui garnissent une couronne, celle de comte, de baron ou autre, on dit cette couronne grelée de... tant de perles. 1901 Attribut d'une couronne garnie de perles.

Grêlier

Cor de chasse sans attache et qui fait un tour sur lui-même. C'est l'olifant ou cor du chevalier.

1887 Grand cor-de-chasse, sans attache, et qui fait un tour sur lui-même. 1899 Cor de chasse plus puissant que le cor ordinaire, et qui comme lui se représente lié ; il peut être enguiché et virolé d'un émail spécial.

Grelot

Meuble de l'écu en forme de boule creuse qui comme les sonnettes se met au col des animaux, ou aux pattes des oiseaux de proie. Plusieurs auteurs ont donné à ce meuble le nom de grillet.

1885 Synonyme de Grillet. 1887 Petites sonnettes en forme de boule creuse, avec un annelet en haut, destinées à être attachées aux pattes des faucons. Elles servent encore séparément de meubles d'armoiries. 1899 Meuble de l'écu en forme de boule creuse qui comme les sonnettes se met au col des animaux, ou aux pattes des oiseaux de proie. Plusieurs auteurs ont donné à ce meuble le nom de grillet. 1901 Synonyme de Grillet.

Grémille

Poisson voisin de la perche (perche goujonnière).

Grémillet

Plante.

Grenade

Fruit du grenadier. Ce meuble se représente avec une sorte de couronne à pointes et une ouverture oblongue qui laisse voir des grains ; presque toujours la grenade est tigée et feuillée ; lorsque les grains sont d'un émail spécial on la dit ouverte de... On appelle aussi Grenade, certain petit boulet de fer, creux et fait en forme de grenade, qu'on charge de poudre et qu'on jette avec la main. Voir Grenade d'artifice.

1679 Fruit que l'on trouve en armes. 1843 Ce fruit se représente avec la tige garnie de quelques feuilles et la tête couronnée de petites pointes ; une ouverture oblongue, comme celle du melon dont on a enlevé une côte, laisse voir les grains dans l'intérieur. 1885 On représente ce fruit avec une espèce de couronne à pointes; au milieu est une ouverture oblongue laissant voir les grains. La tige se trouve au-dessous avec quelques feuilles. 1887 En armoiries ce fruit, qui se distingue par une fente perpendiculaire, est dit ouvert de tel émail, lorsque cette ouverture diffère de l'émail du fruit lui-même. La grenade est représentée avec une espèce de couronne à pointes, la tige en bas avec deux feuilles. 1899 Ce meuble se représente avec une sorte de couronne à pointes et une ouverture oblongue qui laisse voir des grains ; presque toujours la grenade est tigée et feuillée ; lorsque les grains sont d'un émail spécial on la dit ouverte de... Il y a aussi en blason des grenades d'artifice ; lorsqu'elles paraissent éclater, on les dit enflammées. 1901 Fruit du grenadier. Elle peut être entre'ouverte et remplie de pépins. Dans la branche fleurie du grenadier, les feuilles sont opposées, éparses ou verticellées, les fleurs terminales d'un rouge vif. Ces fleurs sont formées d'un calice coloré, coriace, à cinq ou sept divisions, et d'une corolle à cinq ou sept pétales insérées sur la gorge du calice.

Grenade à main

Voir Grenade d'artifice.

Grenade d'artifice

Projectile de guerre. La grenade était une petite bombe ainsi nommée à cause de sa ressemblance avec le fruit de ce nom, et composée d'un globe de fer creux rempli de poudre par la lumière, et auquel on met le feu, comme aux bombes, par une mèche qui communique à l'intérieur. On distingue les grenades à la main et les grenades de rempart. Les premières se lancent à la main ; les secondes au moyen d'une fusée ou de bouches à feu.

1901 Projectile de guerre. La grenade était une petite bombe ainsi nommée à cause de sa ressemblance avec le fruit de ce nom, et composée d'un globe de fer creux rempli de poudre par la lumière, et auquel on met le feu, comme aux bombes, par une mèche qui communique à l'intérieur. On distingue les grenades à la main et les grenades de rempart. Les premières se lancent à la main ; les secondes au moyen d'une fusée ou de bouches à feu.

Grenade de guerre

La grenade d'artifice avec deux petites anses.

1887 Petites bombes sans anse. D'ordinaire elles sont allumées et fumantes.

Grenadier

Des armées de l'Empire. Si précisé: Grenadier de la garde. Désigne aussi l'arbre.

1679 Arbre que l'on trouve en armes.

Gréné

Voir Greneté.

Greneté

Se dit des branches ou fleurs qui portent des graines ou très petits fruits ainsi que de tout fruit formé de graines ou les laissant voir (grenade). Synonyme parfois de fruité. Peut se dire de petits fruits ou de graines semés dans l'écu.

Grenetis

Sorte d'ornement.

1904 Sorte d'ornement.

Grenouille

Ce batracien se rencontre dans quelques armoiries représenté dans sa forme naturelle.

1679 Animal rencontré en armes. 1899 Ce batracien se rencontre dans quelques armoiries représenté dans sa forme naturelle. 1901 Reptile amphibien de l'ordre des batraciens, qui paraît au repos et de profil dans l'écu.

Grès

Pierre.

Greslier

Voir Grêlier.

1901 Instrument rendant un son grêle, n'est autre chose que l'olifan ou le cor des chevaliers.

Grièche

Pour Pie grièche.

1905 Pour Pie grièche.

Griffe

Ongles, crochus et pointus des lions, aigles, léopards, etc ..., lorsqu'ils sont d'un autre émail que celui du corps on dit que l'animal est armé de ...

1899 Ongles, crochus et pointus des lions, aigles, léopards, etc ..., lorsqu'ils sont d'un autre émail que celui du corps on dit que l'animal est armé de ...

Griffé

Synonyme de onglé.

Griffon

Animal fabuleux, dont la partie supérieure du corps est empruntée à l'aigle et la partie inférieure au lion. Il apparaît dans l'écu, debout et de profil, les ailes éployées. Le corps est parfois celui d'un loup, dont il a souvent le poitrail, le ventre et les côtes ; celui d'un lion dont il a la queue et l'arrière-train ; ou d'un cheval ou d'un léopard. Le signe caractéristique de cet animal est la figuration de deux oreilles aiguës, droites.

1679 Fort ancien en armes, qui est demy oiseau, & demy forme de lyon, ayant la teste & les deux iambes de devant, à pieds & ongles, comme un oiseau, ou aigle, avec grandes aisles, & le derriere en forme d'un lyon, avec iambes, pattes, griffes, ou ongles & une queuë. En Pomeranie il est fort usité, & en voit-on beaucoup en armoiries. 1780 Est un animal chimérique qu'on représente moitié aigle, moitié lion. 1798 Espèce d'oiseau de proie semblable à l'aigle. On appelle aussi Griffon, un animal fabuleux, moitié aigle et moitié lion. On emploie ce mot dans le Blason. Il porte d'or au griffon de sable. 1843 Animal fabuleux, moitié aigle, moitié lion, toujours rampant. 1864 Animal chimérique souvent utile en blason. On le représente avec des ailes. 1885 Moitié aigle et moitié lion. Il est toujours rampant et de profil. 1887 Cet être chimérique est composé de la moitié supérieure d'une aigle et de la moitié inférieure d'un lion. Presque toujours il porte la queue passée entre ses jambes, ce qui, cependant, n'est pas de rigueur et dépend de la volonté du dessinateur. Dans quelques armoiries, surtout anglaises, on trouve un griffon passant. 1899 Animal chimérique, ayant la partie supérieure du corps d'une aigle et l'inférieure celle d'un lion ; sa position ordinaire sur un écu est rampant et de profil ; son vol peut être éployé ou abaissé. 1901 Animal fabuleux, dont la partie supérieure du corps est empruntée à l'aigle et la partie inférieure au lion. Il apparaît dans l'écu, debout et de profil, les ailes éployées. Le corps est parfois celui d'un loup, dont il a souvent le poitrail, le ventre et les côtes ; celui d'un lion dont il a la queue et l'arrière-train ; ou d'un cheval ou d'un léopard. Le signe caractéristique de cet animal est la figuration de deux oreilles aiguës, droites.

Griflet

Petit scorpion.

Gril

Ustensile de cuisine, qui est fait de plusieurs verges de fer.

Grillage

(ou Palissade) - Nom donné à une palissade formée de vergettes et de trangles. Il faut donner le nombre de pièces dont il est formé, si les pièces sont entrelacées ou non et si elles sont clouées.

Grille

Se dit des barreaux qui sont à la visière d'un heaume. Ce nom est aussi donné aux ouvertures de tour, château, etc..., qui paraissent fermées ou moyen d'une herse ou d'une coulisse.

1772 Qui se dit de certains barreaux qui sont à la visiere d'un heaume, et qui empêchent les yeux du chevalier d'être offensés. On appelle aussi grille, une porte à coulisse et grillée, qu'on peint quelquefois sur les écus. 1798 Il se dit de certains barreaux qui sont à la visière d'un heaume, qui empêchent que les yeux du chevalier ne soient offensés. 1885 Barreaux de la visière du casque. 1887 Barreaux de la visière d'un casque. 1899 Se dit des barreaux qui sont à la visière d'un heaume. Ce nom est aussi donné aux ouvertures de tour, château, etc ..., qui paraissent fermées ou moyen d'une herse ou d'une coulisse.

Grillé

Terme pour indiquer l'émail des barreaux de la visière d'un casque. Se dit aussi d'ouvertures d'édifice fermées par des grilles, des grilles d'un casque. Se rencontre encore pour grilleté.

1887 Terme pour indiquer l'émail des barreaux d'un casque.

Grillet

(ou Grillette, ou Grelot) - Sonnette ronde qu'on met au cou des chiens et aux jambes des oiseaux de proie. Grillet se dit aussi des insectes nommés grillons.

1679 Se trouvent quelques fois couchez, en nombre ou fermez, mais souvent six en un escu. 1772 Sonnette ronde qu'on met au cou des petits chiens et aux jambes des oiseaux de proie. On l'appelle aussi grillot. 1798 Ou Grillette. Sonnette ronde qu'on met au cou des chiens et aux jambes des oiseaux de proie. 1843 Grelot. 1872 Petite sonnette de forme sphérique. 1885 Petites sonnettes rarement mises en nombre dans l'écu. Elles sont ordinairement au cou ou aux pattes des oiseaux de proie employé pour la chasse. 1887 Synonyme de Grelot. 1899 S'emploie comme grelot. Voir ce mot. 1901 Grelot de métal qu'on voit soit isolé, soit attaché aux pattes de quelques oiseaux de proie, tels que les éperviers et les faucons destinés à la chasse des habitants de l'air. 1905 Figure héraldique qui représente un grelot. On dit aussi Grillot et Grillette.

Grilleté

Se dit des oiseaux de proie employés à la chasse lorsqu'ils ont des grelots au col ou aux pattes ; si l'émail des grelots est autre que celui du corps des oiseaux il faut l'indiquer en blasonnant.

1780 Se dit des oiseaux de proie qui ont des sonnettes aux pieds. 1798 Il se dit des oiseaux de proie qui ont aux pieds des sonnettes. 1843 Qui a des grelots aux pattes ; se dit d'un oiseau de proie. 1864 Se dit des oiseaux de proie qui ont des sonnettes aux pieds. 1872 Se dit des oiseaux de proie ayant des sonnettes aux pieds. 1885 Se dit des oiseaux de proie qui ont des sonnettes aux pieds. 1887 Se dit des faucons qui ont des grelots attachés à leurs pattes. 1899 Se dit des oiseaux de proie employés à la chasse lorsqu'ils ont des grelots au col ou aux pattes ; si l'émail des grelots est autre que celui du corps des oiseaux il faut l'indiquer en blasonnant. 1901 Attribut des oiseaux dont les pattes sont garnies de grelots.

Grillette

Voir Grillet.

1798 Voir Grillet.

Grillon

Cette cigale de nuit, que l'on rencontre dans plusieurs armoiries, y paraît de sable.

1899 Cette cigale de nuit, que l'on rencontre dans plusieurs armoiries, y paraît de sable.

Grillot

Perche de bois.

1905 Voir Grillet.

Grimpant

Comme rampant, mais s'emploie plus spécialement pour indiquer qu'un animal gravit un sommet ou un lieu escarpé.

1887 Terme dont on se sert souvent au lieu de rampant, lorsqu'il s'agit du cerf. 1899 Comme rampant, mais s'emploie plus spécialement pour indiquer qu'un animal gravit un sommet ou un lieu escarpé.

Grimpereau

Oiseau passereau qui grimpe sur le tronc des arbres.

Gringolé

Ce nom s'emploie de préférence à givré pour désigner une croix, ou toute autre pièce, dont les extrémités se terminent par deux têtes de serpent, ou de couleuvres, adossées et courbées.

1772 Il se dit des croix, fers de moulin, et autres choses de même nature qui se terminent en têtes de serpens. On appelloit autrefois ces serpens gargouilles; et on a dit ensuite gringole par corruption, d'où est venu gringolé. 1780 Se dit des croix, sautoirs, fers de moulin et autres choses pareilles qui se terminent en têtes de serpents. 1798 Se dit des pièces terminées en têtes de serpent. 1843 S'applique aux pièces dont les extrémités sont terminées en tête de serpent, comme les anciennes gouttières appelées gargouilles ou gringoles. 1864 Se dit des croix et autres pièces qui se terminent en tête de serpent. 1872 État de tout meuble dont les extrémités se terminent en tête de serpent. 1885 Se dit des croix, sautoirs, etc..., qui se terminent en tête de serpent. 1887 Terme pour les croix dont les branches se terminent en tête de serpent. On l'emploie également lorsque la queue d'un animal chimérique se termine en plusieurs têtes de serpent. Dans ce cas il faut exprimer le nombre de serpents dont une telle queue est gringolée. 1899 Ce nom s'emploie de préférence à givré pour désigner une croix, ou toute autre pièce, dont les extrémités se terminent par deux têtes de serpent, ou de couleuvres, adossées et courbées. 1905 Se dit d'une croix ou d'une autre pièce dont les extrémités se terminent par deux têtes de serpent adossées. Se dit aussi de la queue de l'amphisbène, quand elle présente plus d'une tête de serpent.

Griotte

Cerise acidulée à queue courte.

Grive

Oiseau passereau voisin du merle.

Grivelé

Qui est mêlé de gris et de blanc.

1905 Qui est mêlé de gris et de blanc.

Grizolle

Petit lézard.

Groin

Museau du cochon et du sanglier.

1905 Museau du cochon et du sanglier.

Grolle

Corbeau, corneille.

Groseille

Fruit du groseillier.

Groseillier

Arbuste cultivé pour ses fruits.

1901 Arbrisseau. Ses fruits disposés en grappe sont rouges ou blancs.

Grotte

Excavation naturelle.

Grue

Oiseau à longues pattes et long bec, représenté de profil, toujours avec une pierre dite vigilance, qu'il tient de la patte dextre levée. C'est l'attribut ordinaire de la grue qu'il n'est pas nécessaire de blasonner, sauf si le dit caillou est d'un émail particulier ou si elle n'en a pas.

1843 Oiseau à long bec, qu'on représente posé sur la patte gauche et tenant de la droite un caillou, qu'on nomme vigilance s'il est d'un autre émail que la grue. 1885 Oiseau qu'on représente de profil, la patte dextre levée tenant un caillou qu'on nomme vigilance, et qui ne s'exprime que lorsqu'il est d'émail différent. 1887 Oiseau que l'on représente toujours avec une pierre, dite vigilance, qu'il tient de sa patte dextre levée. 1899 Oiseau à long bec, du genre des échassiers ; on le représente en armoiries avec la patte dextre levée tenant un caillou que l'on nomme vigilance, et qui ne se blasonne que lorsqu'il est d'un autre émail que celui du corps de l'oiseau. 1901 Oiseau échassier représenté debout et de profil, la patte dextre levée et tenant un caillou qu'on nomme vigilance. 1905 En art héraldique, la grue est figurée vue de profil, la patte dextre levée tenant une pierre dite vigilance. On ne blasonne la vigilance que lorsqu'elle est d'un métal ou d'un émail différent.

Grumeau

Petite portion.

Guelles

Qu'on a dit autrefois pour gueules; couleur rouge appellée ainsi de la gueule des animaux.

1772 Qu'on a dit autrefois pour gueules; couleur rouge appellée ainsi de la gueule des animaux.

Guemène

Voir Gumène.

1798 Voir Gumène. 1905 Voir Gumène.

Guenon

Singe femelle.

Guenuche

Petite guenon.

Guépard

Mammifère carnivore. Léopard, Lion passant.

Guêpe

Insecte à abdomen annelé jaune et noir.

Guérite

Abri.

Guérittot

Trèfle.

Guêtre d'armes

Sorte de chaussure qui sert à couvrir la jambe.

Gueule

Peut être celle d'un animal ou de la sortie d'un canon.

Gueules

Une des cinq couleurs du blason que l'on représente en émail par le rouge, et en gravure par des hachures perpendiculaires.

1780 C'est dans le blason la couleur rouge ; elle se marque en gravure par des traits perpendiculaires. 1798 Couleur rouge. Le gueules est une des couleurs dont on se sert dans les armoiries. Il porte de gueules à la bande d'or. 1843 Couleur rouge, qui, dans la gravure, est représentée par des traits perpendiculaires. 1864 Est le nom armorial de la couleur rouge que les orientaux nomment gul. 1872 Nom de la couleur rouge. 1885 Couleur rouge. 1887 Nom héraldique de la couleur rouge représentée en gravure par des traits verticaux. 1899 Une des cinq couleurs du blason que l'on représente en émail par le rouge, et en gravure par des hachures perpendiculaires. De même que pour les autres émaux, un article spécial sera donné dans la suite de cet ouvrage à la couleur rouge, héraldiquement appelée gueules ; il n'est donc nécessaire, ici, que d'indiquer les différentes étymologies du mot gueules. D'après quelques-uns, gueules viendrait du mot latin "gulae" parce que l'on donnait ce nom à des peaux, teintes en rouge, dont les seigneurs fourraient leurs habits et couvraient leur écu quand le champ de leurs armes devait être rouge. Suivant d'autres, gueules viendrait du mot persan "gul", mais gul veut dire rose et non pas rouge ; c'est pour cela que, malgré les probabilités qui sembleraient justifier les deux étymologies que nous venons d'indiquer, il nous semble plus logique d'accepter comme vraie celle qui a été donnée pour le gueules par Ménage, qui a vu l'origine de ce mot dans la couleur rouge de la gueule des animaux. 1901 Nom de l'émail rouge vermillon. En gravure, il est indiqué par des hachures verticales. 1905 Un des émaux du blason qui est de couleur rouge. En gravure ou en sculpture, le gueule s'indique par des traits verticaux.

Gui

Plante qui vit en parasite sur les branches des certains arbres.

1901 Le gui du chêne. On trouve aussi les fleurs rouges du gui dans les armes.

Guichet

Petite porte pratiquée dans une plus grande.

1905 Petite porte pratiquée dans une plus grande.

Guidon

Sorte de drapeau de forme allongée, étroit et fendu, ayant deux pointes ondoyantes ; on le rencontre dans les armoiries attaché à une lance, et lorsque la lance est d'un émail autre que celle du guidon, il est important de le spécifier en blasonnant.

1780 Est une enseigne militaire longue, étroite et fendue. 1843 Drapeau long, étroit, ayant deux pointes et attaché à une lance. 1885 Espèce de drapeau long, étroit et fendu, ayant deux pointes, et attaché à une lance. 1887 Banderole longue et fendue, ayant deux pointes ondoyantes et attachée au fût d'une pique ou d'une lance de tournoi. 1899 Sorte de drapeau de forme allongée, étroit et fendu, ayant deux pointes ondoyantes ; on le rencontre dans les armoiries attaché à une lance, et lorsque la lance est d'un émail autre que celui du guidon, il est important de le spécifier en blasonnant. 1901 Drapeau long, étroit et fendu. Il est terminé par deux pointes ondoyantes et semblables à l'enseigne. 1904 Enseigne (drapeau) étroite, longue et fendue, à pointes pendantes. 1905 Meuble de l'écu qui représente une sorte d'enseigne étroite, longue et fendue, ayant deux pointes, attachée à un manche en forme de lance.

Guignard

Oiseau de chasse.

Guigne

Cerise à chair ferme.

Guignet

Voir Guigne.

Guignette

Outil en forme de bec-de-corbin pour calfater les embarcations. Désigne aussi une variété de poire.

Guignier

Voir Cerisier.

Guilleris

Moineau.

Guillot

Papillon.

Guimpe

Pièce de toile blanche qui fait partie du costume d'une religieuse, qui couvre les seins et le cou et encadre le visage. Banderole ou cornette d'une lance de joute.

1905 Pièce de toile blanche qui fait partie du costume d'une religieuse, qui couvre les seins et le cou et encadre le visage. Banderole ou cornette d'une lance de joute.

Guindre

Dévidoir recevant les écheveaux de soie.

Guinette

Nom ancien de la pintade.

1905 Nom ancien de la pintade.

Guinier

Ce meuble rentre dans la catégorie des arbres, et se blasonne comme eux.

Guipure

Espèce de dentelle de fil ou de soie.

Guirlandé

Orné de guirlandes.

1905 Orné de guirlandes.

Guiron

Voir Giron.

1798 Voir Giron.

Guitare

Instrument de musique à cordes pincées.

Guivre

Serpent monstrueux. Voir Givre.

1780 Est une grosse couleuvre ondée, tortillée, mise en pal, et qu'on peint ordinairement dévorant quelqu'animal. 1843 Serpent ou bisse, appelé aussi vivre, et qu'on représente dévorant un enfant. 1864 Est une vipère dans la posture d'un serpent d'église. 1872 Nom donné au serpent engloutissant un enfant. 1887 Nom que l'on donne quelquefois au serpent, lorsqu'il est représenté engloutissant un enfant. 1899 Voir tout ce qui a été dit au mot givre à propos du serpent et de la couleuvre qui sont tantôt appelés guivre tantôt givre, par les auteurs. 1901 Bisse ou serpent posé en pal, vomissant un enfant aux bras étendus. 1905 Serpent fantastique. Bisse dévorant un enfant.

Guivré

C'est à tort que certains héraldistes emploient l'attribut guivré pour exprimer une pièce dont les extrémités se terminent en tête de serpent, il faut dire gringolé. Le mot guivre s'applique exclusivement au serpent dévorant un enfant. S'emploie aussi quelquefois pour vivré.

1772 Voyez Givré 1780 Est le même que vivré. 1905 Attribut d'une pièce se terminant par une tête de guivre.

Gulpe

Nom donné au tourteau de couleur pourpre. Ce meuble tient le milieu entre le besant, qui est toujours de métal, et le tourteau qui est toujours de couleur ; le pourpre qui est la couleur propre de gulpe, est pris par quelques auteurs, tantôt pour un émail, tantôt pour un métal, étant donné que le pourpre peut être considéré comme le résultat de l'oxydation et de l'altération de l'argent par l'action de l'air, cette opinion n'est appuyée d'aucune preuve ; du reste, tous les écussons peints anciennement avec fond d'argent ont pu perdre de leur éclat, mais le résultat produit par cette altération n'a aucune analogie avec la couleur pourpre qui est un composé d'azur et de gueules.

1772 Tourteau de pourpre qui tient le milieu entre le besan qui est toûjours de métal, et le tourteau qui est toûjours de couleur. Celui-ci est nommé gulpe, à cause qu'il est de pourpre, et que le pourpre est pris tantôt pour couleur, et tantôt pour métal. 1885 Tourteaux couleur de pourpre. 1899 Nom donné au tourteau de couleur pourpre. Ce meuble tient le milieu entre le besant, qui est toujours de métal, et le tourteau qui est toujours de couleur ; le pourpre qui est la couleur propre de gulpe, est pris par quelques auteurs, tantôt pour un émail, tantôt pour un métal, étant donné que le pourpre peut être considéré comme le résultat de l'oxydation et de l'altération de l'argent par l'action de l'air, cette opinion n'est appuyée d'aucune preuve ; du reste, tous les écussons peints anciennement avec fond d'argent ont pu perdre de leur éclat, mais le résultat produit par cette altération n'a aucune analogie avec la couleur pourpre qui est un composé d'azur et de gueules. 1901 Voir Guse.

Gûme

Voir Gumène.

Gumène

C'est ainsi qu'on appelle la corde ou câble d'une ancre.

1780 C'est ainsi qu'on appelle la corde ou câble d'une ancre. 1798 Le câble d'une ancre. 1843 Câble de l'ancre. 1864 Sont les attaches ou cordages des ancres. 1872 Le câble d'une ancre. 1885 Voir Ancre. 1887 Nom du câble d'une ancre. 1899 Dit quelquefois gûme ; ce nom désigne la corde d'une ancre ; cette corde peut être d'un émail particulier, on doit l'indiquer en blasonnant. 1901 Partie recourbée de l'ancre qui doit s'enfoncer dans le sable.

Guse

(ou Buse) - Parfois nom donné au tourteau de gueules. Cette dénomination semble n'avoir été conservée que dans le langage héraldique de l'Angleterre et le l'Allemagne.

1885 Tourteaux couleur de pourpre. 1899 On donnait anciennement ce nom au tourteau qui était de gueules ; cette dénomination semble n'avoir été conservée que dans le langage héraldique de l'Angleterre et le l'Allemagne. 1901 Tourteau couleur de pourpre.

Guy

Voir Gui.

Guyot

Poisson ou Perroquet.

Guyotte

Poisson.

Guyure

Voir bisse.

1679 Voir bisse.

Page précédentePremière page