Glossaire, dictionnaire héraldique: évolution de 1679 à 1905

A quel livre, traité ou dictionnaire, correspond chaque date ?
Glossaire français - anglais : 500 mots avec dessin des écus
A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z
Dernière pagePage suivantePage précédentePremière page

Marteau

Meuble de l'écu représentant cet outil dit quelquefois martel, il est de moindres proportions que le maillet.

1679 Se trouvent de diverses façons en d'aucuns lieux: se voyent peu. 1887 On les représente sous la forme commune, mais il y en a de plusieurs sortes. 1899 Meuble de l'écu représentant cet outil dit quelquefois martel, il est de moindres proportions que le maillet. 1901 Le marteau d'armes était destiné à rompre et à arracher les cottes de mailles. Le marteau est aussi un outil de construction.

Marteau d'armes

Meuble représentant une tête de marteau jointe à une pointe, ou un croc, formant une arme redoutable, bien en main ; l'émail du manche est souvent spécial.

1899 Meuble représentant une tête de marteau jointe à une pointe, ou un croc, formant une arme redoutable, bien en main ; l'émail du manche est souvent spécial.

Martel

Forme ancienne de marteau.

1905 Forme ancienne de marteau.

Martinet

Oiseau ressemblant à l'hirondelle. Espèce de petit chandelier plat qui a un manche.

1887 Espèce d'hirondelle qui dans les armoiries anglaises occupe le même rang que la merlette dans celles du continent.

Martin-pêcheur

Petit oiseau au plumage brillant.

Martre

Mammifère carnivore à fourrure estimée.

Mas

Ferme en Provence.

Masage

Maison champêtre.

Mascle

Voir Macle.

Masclé

Voir Maclé.

1905 Voir Maclé.

Masco

Poisson.

Masque

Le masque représente le plus souvent une partie de tête humaine ou animale terminée par des plumes ou des feuilles.

Masqué

Se dit d'un animal qui a la tête couverte d'un capuchon.

1772 Se dit d'un lion qui a un masque. 1780 Se dit d'un lion qui a un masque. 1864 Se dit d'un lion qui a un masque. 1887 Se dit d'un animal qui a la tête couverte d'un capuchon.

Massacre

Crâne du cerf, avec les ramures, représenté de face.

1780 Est un bois de cerf avec une partie du crâne tout décharné. Il ne faut pas confondre le massacre avec le rencontre. 1843 Crâne du cerf avec les ramures. 1864 Est une tête d'animal décharnée. 1872 Crâne du cerf avec sa ramure. 1885 Crâne du cerf avec les cornes. 1887 Crâne du cerf sommé de sa ramure. 1899 Crâne de cerf représenté de face avec son bois ou ramure. Il ne faut pas confondre les massacre avec le rencontre. 1901 Crâne du cerf, avec les ramures, représenté de face. 1905 Ramure d'un cerf, avec une partie du crâne. Quand la tête est entière avec ses bois et se présentant de face, on l'appelle Rencontre.

Masse

Figurée par un bâton garni d'or ou d'argent dont l'extrémité supérieure est décorée de six ou huit facettes en forme de portiques avec une double fleur de lys pour cimier.

1864 Bâton à pomme qui sert de marques distinctinves de certaines dignités. 1901 Il y en a de deux espèces : la masse d'argent portée par les bedeaux devant le corps d'une université, d'une corporation et d'un chapitre ; la masse d'armes en fer armée de pointes qui faisait partie de l'équipement militaire au moyen-âge. La première se compose d'un long bâton garni d'or ou d'argent, dont l'extrémité supérieure est ornée de huit à dix facettes, en forme de portiques, et d'une double fleur de lis pour cimier. Quant à la seconde, c'était d'abord la massue de bois du manant qui fut admise ensuite par la chevalerie. Son extrémité contondante est garnie d'un morceau de métal : bronze, plomb ou fer.

Masse d'armes

Ce meuble est vulgairement appelé casse-tête, cette désignation indique son emploi ; lorsque le manche, généralement court de cette arme, est d'un émail autre que celui de la masse, on doit l'indiquer en blasonnant. La masse d'arme ordinaire est un bâton avec une forte tête en forme de losange, ou ronde avec des piquants.

1887 Elles sont de diverses sortes et ont quelquefois des formes très singulières. La masse d'armes ordinaire est un bâton avec une forte tête en forme de losange. 1899 Ce meuble est vulgairement appelé casse-tête, cette désignation indique son emploi ; lorsque le manche, généralement court de cette arme, est d'un émail autre que celui de la masse, on doit l'indiquer en blasonnant.

Masse de charron

Lourd marteau.

Masse de mineur

Pic à charbon.

Massette

Plante aquatique.

Massue

Sorte de bâton noueux beaucoup plus gros par un bout que par l'autre. On représente souvent les sauvages armés d'une massue. N'a ordinairement pas de piquant.

1899 Meuble d'armoiries représentant cette arme faite d'un tronc d'arbre aminci vers la poignée.

Massue de guerre

Elle est représentée faite de bois et garnie de pointes de fer. Ordinairement elle est posée en pal dans l'écu. La massue est employée souvent dans les écussons de l'ancienne Italie.

1901 Elle est représentée faite de bois et garnie de pointes de fer. Ordinairement elle est posée en pal dans l'écu. La massue est employée souvent dans les écussons de l'ancienne Italie.

Masure

Maison misérable. Tour, Château ou murailles paraissant en ruines.

1899 Tour, Château ou muraille paraissant en ruines.

Masuré

Se dit d'un château ou d'une tour tombée en ruine.

1887 Se dit d'un château ou d'une tour tombée en ruines.

Mât

Mât de navire, se dit voilé de ses voiles ou désarmé lorsqu'il n'a pas de voile. Se rencontre seul sans voile.

Mate

Aube de moulin.

Mâtin

Chien domestique de forte taille.

1905 Chien domestique de forte taille.

Matou

Chat mâle.

Mâtrat

Dard ancien. Carreau d'arbalète terminé par une petite masse de fer (matras).

Matrice de monnaie

Matrice, se dit aussi des carrés des médailles ou monnaies gravés avec le poinçon, et des originaux ou étalons des poids et mesures.

Mâture

Ensemble des mâts d'un navire.

1905 Ensemble des mâts d'un navire.

Maure

Voir Tête de Maure.

1899 Le maure, ou nègre est rarement employé comme meuble sur un écu, mais il figure comme tenant et ornement extérieur. (Voir tête de maure). 1901 Nom appliqué aux indigènes de l'Algérie, du Maroc, du Sahara, etc. La tête de Maure est représentée de profil dans le blason, et entourée d'un ruban ou bandeau d'argent, dont les extrémités flottent en deux pointes. 1905 Voir Tête de Maure.

Mausolée

Monument funéraire.

Mausure

Plante à fruit.

Mauve

Plante à fleurs roses ou violacées.

Mauviette

Alouette devenue grasse à la fin de l'été.

Mauvis

Petite grive.

May

Ce meuble rentre dans la catégorie des arbres, et se blasonne comme eux.

Mèche d'artillerie

Corde faite d'étoupe broyée et sèche, dont les soldats se servaient pour mettre le feu à la poudre du bassinet de leurs mousquets, les canonniers s'en servent pour mettre le feu au canon.

Médius

Doigt du milieu de la main.

1905 Doigt du milieu de la main.

Méduse

Voir Tête de Méduse.

1887 Voir Tête de Méduse.

Mêlé

Se rencontre pour désigner des meubles ou figures disposés les uns entre les autres.

Melon

Plante rampante cultivée pour ses fruits.

Mélusine

La sirène reçoit ce nom lorsqu'elle se baigne dans une cuve.

1843 Sirène se baignant dans une cuve. 1872 Sirène au bain. 1885 On donne ce nom à une figure demi-femme et demi-poisson, se baignant dans une cuve, se mirant et peignant ses cheveux. 1887 La sirène reçoit ce nom lorsqu'elle se baigne dans une cuve. 1899 Nom donné à la Sirène quand elle paraît se baigner dans une cuve. 1901 En héraldique la fée Mélusine ou Merlusine est représentée par une jeune et jolie femme nue, aux cheveux flottants, dont le corps se termine en poisson, à partir de la ceinture, dans sa cuve ou baquet. Elle tient de la main droite un peigne et de la main gauche un miroir ovale.

Membre

On appelle ainsi la patte séparée du corps, coupée ou arrachée à la cuisse. Quand il n'est pas indiqué autrement le membre d'aigle a la serre en bas. Mais on peut rencontrer des membres de toutes sortes d'animaux.

1679 Il y a aussi en armes, des iambes & pattes d'aucunes bestes, principallement des Lyons & Ours, mais il n'est gueres usité en France, & si en trouve peu. 1887 D'aigle, de lion, etc. On appelle ainsi la patte séparée du corps, coupée ou arrachée à la cuisse. Quand il n'est pas indiqué autrement, le membre d'aigle a la serre en bas. 1901 Pied d'oiseau détaché du corps et posé en barre. On donne aussi ce nom aux pattes de devant du griffon. 1905 Jambe ou patte de griffon, d'aigle ou d'autre oiseau, isolée, détachée su corps. On ne spécifie pas l'animal quand il s'agit de l'aigle. Les membres, dans la règle, dont placés en barre.

Membré

Qui a les membres inférieurs d'un autre émail que celui du corps, en parlant d'un oiseau.

1780 Des cuisses et jambes des aigles et autres oiseaux. 1798 Il se dit des jambes et cuisses des aigles et autres animaux, quand elles sont d'un émail différent de celui de l'animal. 1843 Se dit des oiseaux qui ont les pattes et les griffes d'un autre émail que le corps. 1864 Se dit des cuisses des oiseaux quand elles sont d'autre émail que le corps. 1885 Se dit des pattes et griffes des aigles et autres oiseaux. 1887 Se dit de l'émail des pattes d'un oiseau. 1899 Tout oiseau dont les pattes et les cuisses sont d'un autre émail que celui du corps se dit membré de ..., suivant ce qui est figuré. 1901 Se dit des pattes d'oiseau lorsqu'elles sont d'un émail différent de celui du corps. 1905 Qui a les membres inférieurs d'un autre émail que celui du corps, en parlant d'un oiseau.

Même

S'emploie en blason pour éviter une répétition du métal ou de l'émail que l'on vient de citer. On dit aussi Du même.

1887 Se dit pour éviter la répétition de l'émail qu'on vient de nommer en dernier lieu. 1899 Voir du même. 1901 Expression servant à éviter la répétition de l'émail qu'on vient d'énoncer. 1905 S'emploie en blason pour éviter une répétition du métal ou de l'émail que l'on vient de citer. On dit aussi Du même.

Menotte de justice

Voir Cep de prisonnier.

1901 Voir Cep de prisonnier.

Menu-vair

Représentation théorique de cette fourrure dans les blasons. Le menu-vair héraldique est disposé par six tires ou plus, alors que le vair ordinaire n'en a que quatre ou cinq.

1772 Le menu-vair étoit une espece de panne blanche et bleue, d'un grand usage parmi nos peres. Les rois de France s'en servoient autrefois au lieu de fourrures; les grands seigneurs du royaume en faisoient des doublures d'habit, des couvertures de lit, et les mettoient au rang de leurs meubles les plus précieux. Joinville raconte, qu'étant allé voir le seigneur d'Entrache qui avoit été blessé, il le trouva enveloppé dans son couvertoir de menu-vair. Les manteaux des présidens à mortier, les robes des conseillers de la cour, et les habits de cérémonie des hérauts d'armes en ont été doublés jusqu'au quinzieme siecle. Les femmes de qualité s'en habilloient pareillement; il fut défendu aux ribaudes d'en porter, aussi-bien que des ceintures dorées, des robes à collets renversés, des queues et boutonnieres à leurs chaperons, par un arrêt de l'an 1420. Cette fourrure étoit faite de la peau d'un petit écureuil du nord, qui a le dos gris et le ventre blanc. C'est le sciuro vario d'Aldrovandi, et peut-être le mus ponticus de Pline. Quelques naturalistes latins le nomment varius, soit à cause de la diversité des deux couleurs grise et blanche, ou par quelque fantaisie de ceux qui ont commencé à blasonner. Les Pelletiers nomment à présent cette fourrure petit-gris. On la diversifioit en grands ou petits carreaux, qu'on appelloit grand-vair ou petit-vair. Le nom de panne imposé à ces sortes de fourrures, leur vint de ce qu'on les composa de peaux cousues ensemble, comme autant de pans ou de panneaux d'un habit. On conçoit de-là que le vair passa dans le blason, et en fit la seconde panne, qui est presque toujours d'argent ou d'azur, comme l'hermine est presque toujours d'argent ou de sable. Le menu-vair, en termes d'armoiries, se dit de l'écu chargé de vair, lorsqu'il est composé de six rangées; parce que le vair ordinaire n'en a que quatre. S'il s'en trouve cinq, il le faut spécifier en blasonnant, aussi-bien que l'émail, quand il est autre que d'argent et d'azur. 1843 Vair dont les tires ou rangées sont au nombre de six au lieu de quatre. 1887 C'est le vair avec un plus grand nombre de tires et de pièces que d'ordinaire. 1899 Se dit lorsque les tires et cloches du vair ordinaire sont multipliées et sans nombre. Si le menu-vair est composé d'autres émaux que d'argent et d'azur, on dit menu vairé de ... 1901 Des auteurs ont donné ce nom au vair ordinaire, mais de petite dimension. Voir Vair. 1905 Représentation théorique de cette fourrure dans les blasons. Le menu-vair héraldique est disposé par six tires ou plus, alors que le vair ordinaire n'en a que quatre ou cinq.

Menu-vairé

S'utilise lorsque le menu-vair est composé d'autres émaux que l'azur et l'argent.

1843 Formé de menu-vair, dont les émaux ordinaires, argent et azur, sont remplacés par d'autres. 1885 Menu vair composé d'autres émaux que l'argent et l'azur. 1887 Se dit lorsque le menu-vair est composé d'autres émaux que d'argent et d'azur. 1901 Terme désignant un vairé d'autres émaux que l'argent et l'azur employés pour le vair plein. 1905 Qui est couvert de menu-vair, en parlant de l'écu ou d'une pièce. L'expression de menu-vairé s'applique encore à un écu couvert de menu-vair quand les clochettes sont d'autres émaux qu'argent et azur.

Mer

Figuration théorique sur un blason, indiquée par des lignes flexueuses dont l'ensemble occupe, en règle, le tiers inférieur de l'écu, comme la champagne, mais à laquelle on donne quelquefois une largeur supérieure. Ordinairement la mer héraldique est d'argent.

1887 Par ses grandes vagues elle se distingue des autres eaux. Communément les mers en armoiries sont d'argent, agitées d'azur, ou de sinople agitées de ce même émail plus foncé. 1901 Voir Onde. 1905 Figuration théorique sur un blason, indiquée par des lignes flexueuses dont l'ensemble occupe, en règle, le tiers inférieur de l'écu, comme la champagne, mais à laquelle on donne quelquefois une largeur supérieure. Ordinairement la mer héraldique est d'argent.

Mercure

Dieu de la mythologie grecque.

Mérelle

Figure héraldique reproduisant le tracé des carrés du jeu ancien de la mérelle (marelle actuelle).

1905 Figure héraldique reproduisant le tracé des carrés du jeu ancien de la mérelle (marelle actuelle).

Mérinos

Mouton à laine fine.

Merise

Fruit du merisier.

Merisier

Cerisier sauvage appelé aussi cerisier des oiseaux.

Merlan

Poisson des côtes d'Europe.

Merle

Oiseau passereau voisin de la grive.

1901 Oiseau au bec long.

Merlette

Figure héraldique représentant un petit oiseau, vu de profil, la tête tournée à dextre, sans bec ni pattes (merle morné).

1780 Est un oiseau qui se représente toujours sans bec et sans jambes ; elle diffère peu de la canette. 1798 On appelle ainsi un petit oiseau représenté sans pieds ni bec. Il porte d'or à trois merlettes de sable. 1843 Petit oiseau posé de profil, sans pattes ni bec. 1864 Sont des oiseaux sans bec et sans pieds, fort communs en armoiries. 1872 Petit oiseau représenté sans bec ni pattes. 1885 Petits oiseaux posés de profil comme les canettes, mais sans bec ni pieds. 1887 Oiseau toujours représenté sans bec ni pattes, ce qui le distingue de la canette qui, ayant presque la même forme de corps, possède cependant et le bec et les pattes. 1899 Meuble de l'écu, représentant un petit oiseau sans bec ni pattes ; la merlette est toujours figurée de profil et n'a point d'émail particulier. 1901 Petit oiseau représenté sans pattes, ni bec. Dans les anciens manuscrits, elle figure avec un bec, mais avec les pattes coupées. C'est de cette façon qu'on doit logiquement les dessiner. A l'époque moderne, la merlette est devenue souvent une marque de brisure pour distinguer les cadets des aînés ; on l'attribue spécialement au quatrième frère. Cet usage est fidèlement observé en Angleterre. 1904 Petit oiseau figuré de profil, sans pattes ni bec. 1905 Figure héraldique représentant un petit oiseau, vu de profil, la tête tournée à dextre, sans bec ni pattes (merle morné).

Merlier

Plante.

1905 Nom vulgaire du néflier.

Merlon

Partie supérieure d'un mur crénelé.

Merlusine

Voir Mélusine.

1901 Voir Mélusine.

Mésange

Petit passereau au plumage rehaussé de teintes vives.

1901 Oiseau à peine gros comme le moineau.

Mesle

Plante.

Métal

Il n'existe que deux métaux : l'or et l'argent, qui sont la couleur jaune et la couleur blanche. Quelques héraldistes ont classé aussi parmi les métaux le sable, qu'ils appellent alors fer. C'est d'ailleurs par la couleur noire que l'on figure le fer dans certaines décorations allemandes ; croix de fer par exemple.

1798 On appelle Métaux, l'or et l'argent, par opposition à Émaux, qui désigne les couleurs. 1843 Il y a deux métaux en armoiries, l'or et l'argent. 1885 On en emploie deux en armoiries, l'or et l'argent. 1887 En blason, l'or et l'argent sont connus sous le nom des deux métaux. 1899 Les deux métaux employés dans le blason sont l'or et l'argent ; leurs couleurs sont le jaune et le blanc ; en gravure, le premier se représente par des points multipliés et le second par du blanc sans aucune hachure. 1905 Il n'existe que deux métaux : l'or et l'argent, qui sont la couleur jaune et la couleur blanche. Quelques héraldistes ont classé aussi parmi les métaux le sable, qu'ils appellent alors fer. C'est d'ailleurs par la couleur noire que l'on figure le fer dans certaines décorations allemandes ; croix de fer par exemple.

Métaux

Voir Métal.

1901 Il y a deux métaux usités dans la science du blason : l'or figuré par un champ pointillé, et l'argent par aucune hachure.

Meuble

Toute figure qui charge un écu. On appelle meuble tout ce qui se place sur l'écu et qui n'est pas pièce honorable, tout ce qui charge, brise ou accompagne les pièces, les divisions d'un écu, les animaux, fleurs, objets, etc.

1887 Nom héraldique des objets de toutes sortes qui paraissent dans les armoiries. 1899 Nom donné à toutes les pièces secondaires ou objets qui se placent sur le champ de l'écu, leur variété est presqu'infinie ; les pièces principales ou honorables peuvent en être chargées. Les figures dites meubles sont les arbres, tours, étoiles, fleurs, armes, animaux, etc ... 1901 On donne ce nom générique à tout symbole, à tout emblème ou à toute pièce couvrant le champ de l'écu. 1905 Toute figure qui charge un écu. On appelle meuble tout ce qui se place sur l'écu et qui n'est pas pièce honorable, tout ce qui charge, brise ou accompagne les pièces, les divisions d'un écu, les animaux, fleurs, objets, etc.

Meublé sans nombre

Voir Semé.

Meule

Voir Meule de moulin.

1905 Voir Meule de moulin.

Meule de moulin

Présentée généralement d'un seul bloc rond posé de face montrant au centre une ouverture carrée. Elle est parfois cerclée de fer et présentée avec son fer de moulin.

1901 Formée soit d'un seul bloc détaché de la meulière, soit de plusieurs morceaux réunis au moyen d'un ciment et de cercles de fer. Dans l'écu elle paraît posée verticalement, montrant au centre une ouverture carrée dite oeillard.

Meule tournante

Pierre de rémouleur.

Meulenaer

Poisson en flamand.

Meunier

Poisson appelé aussi chevaine, proche du chabot.

Meure

Mûre ou bien Fer d'une épée.

1679 Voir Mûre.

Meurier

Voir Mûrier.

1679 Voir Mûrier.

Meurtrière

Vide étroit pratiqué dans les murs des ouvrages fortifiés, aussi bien que dans les portes, et destiné au passage des projectiles.

1905 Vide étroit pratiqué dans les murs des ouvrages fortifiés, aussi bien que dans les portes, et destiné au passage des projectiles.

Meurtrissure

Voir Heurte.

Meusnier

Voir Meunier.

Mézail

Le devant ou le milieu du heaume, qui s'avance droit, et qui comprend le nasal et le ventail.

1798 Le devant ou le milieu du héaume, qui s'avance droit, et qui comprend le nasal et le ventail. Les Princes portent leurs héaumes ayant le mézail taré, ou posé de front. 1899 Le devant ou milieu du heaume.

Dernière pagePage suivantePage précédentePremière page