Glossaire, dictionnaire héraldique: évolution de 1679 à 1905

A quel livre, traité ou dictionnaire, correspond chaque date ?
Glossaire français - anglais : 500 mots avec dessin des écus
A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z
Dernière pagePage suivantePage précédentePremière page

Mi

On trouve un grand nombre de compositions de l'écu faites de traits de partitions à demi interrompant un autre trait.

Micocoulier

Arbre dont le bois sert à faire des manches d'outils.

Mi-corps

Voir Issant.

Mi-coupé

Se dit d'un écu qui étant parti est seulement coupé dans l'une de ses partitions. Le mi-coupé et le mi-parti s'appliquent aussi aux écus d'un seul émail ou de deux émaux différents dont chaque partition est chargée de la moitié d'une figure ou meuble.

1899 Se dit d'un écu qui étant parti est seulement coupé dans l'une de ses partitions.

Midas

Roi légendaire célèbre par sa richesse et ses oreilles d'âne.

1887 Voir Tête de Midas. 1905 Roi légendaire célèbre par sa richesse et ses oreilles d'âne.

Migraine

Nom ancien de la grenade.

1905 Nom ancien de la grenade.

Mil

Plante céréalière à petit grain.

1679 Ou Millet, semence que l'on trouve en armes.

Milan

Oiseau rapace diurne.

Millet

Plante céréalière.

Minaret

Tour d'une mosquée.

Minerve

Déesse de la mythologie grecque.

Minotaure

Monstre moitié taureau moitié homme.

1905 Monstre moitié taureau moitié homme.

Mi-oiseau

Monstre demi-oiseau.

Mi-parti

Se dit de deux écus coupés par la moitié et joints ensemble en un seul, de sorte qu'on ne voit que la moitié de chacun, comme cela se pratique lorsqu'un homme joint à ses armoiries celles de sa femme. Se dit aussi de certains meubles de l'écu, d'une pièce de deux émaux ou deux métaux.

1772 Il se dit de deux écus coupés par la moitié, et joints ensemble par un seul écu; de sorte qu'on ne voit que la moitié de chacun. Ceux qui veulent joindre les armoiries de leurs femmes à celles de leurs maisons, en usent ainsi. L'écu coupé et parti seulement en une de ses parties, s'appelle aussi écu mi-parti. 1798 Il se dit de deux écus différens, qui coupés par la moitié, et joints ensemble, n'en font qu'un seul. 1843 Se dit de deux partis (ou moitiés d'écus), réunis en un seul. 1864 Se dit de l'écu coupé en deux perpendiculairement et peint de deux émaux. 1885 Se dit de l'écu parti de deux émaux, dont chacun est chargé de la moitié d'une figure ou d'une armoirie. 1899 L'opposé du mi-coupé. Le mi-coupé et le mi-parti s'appliquent aux écus d'un seul émail ou de deux émaux différents dont chaque partition est chargée de la moitié d'une figure ou meuble. 1901 Attribut de deux coupés verticalement et joint ensemble en un seul écu, de façon qu'on ne voit que la moitié de chacun. On le dit aussi de deux émaux ou de deux métaux, comme un chevron mi-parti d'or et d'argent. 1905 Se dit de deux écus coupés par la moitié et joints ensemble en un seul, de sorte qu'on ne voit que la moitié de chacun, comme cela se pratique lorsqu'un homme joint à ses armoiries celles de sa femme. Se dit aussi de certains meubles de l'écu, d'une pièce de deux émaux ou deux métaux.

Miraillé

Qui a des taches ou des ocelles d'une couleur différente de celle du fond.

1780 Des ailes de papillons. 1798 Il se dit des ailes des papillons et des queues de paon qui sont de différens émaux. 1843 Bigarré, marqué de ronds d'un émail différent. 1872 Se dit des figures concentriques sur les ailes des papillons. 1885 Exprime l'état des ailes de papillon. 1887 Se dit des cercles et marques rondes qu'on voit sur les ailes des papillons. 1899 Se dit du papillon dont les ailes ont des marques ou figures rondes d'un émail particulier. Marqueté s'applique plutôt au corps qu'aux ailes des insectes. 1901 Se dit des ailes du papillon et de la diversité du plumage de certains oiseaux, quand elles sont d'un émail particulier. 1905 Qui a des taches ou des ocelles d'une couleur différente de celle du fond.

Miroir

Il y en a de trois sortes: carrés arrondis en haut appelés miroirs de toilette, ronds, dits arrondis, et ovales communément munis d'un manche. Lorsque le cadre d'un miroir est garni de petites boules on le dit pommeté. On dit cerclé, emmanché d'un miroir qui a un cercle et un manche d'émail différent.

1887 Il y en a de trois sortes ; de carrés, arrondis en haut, miroirs de toilette, de ronds, dits arrondis, et d'ovales communément munis d'un manche. Lorsque le cadre d'un miroir est garni de petites boules, on le dit pommeté. 1901 Objet de toilette de forme ronde ou ovale, entouré d'un cadre. 1905 Meuble de l'écu figurant un miroir.

Miroir (écu en)

On dit écu en miroir lorsque l'on a deux écus accolés (blason d'alliance). En fait, il est courtois, (ce n'est qu'une courtoisie et non une règle héraldique) de tourner heaume et blason vers celui de son épouse. Le heaume est ainsi taré de l'autre côté, et ce n'est pas signe de bâtardise. Le blason écartelé ou parti peut aussi "subir" le même traitement, et on le dit "en miroir". Mais il convient de bien préciser cette disposition pour ne pas engendrer d'erreur de blasonnement.

Mirthe

Ce meuble rentre dans la catégorie des arbres, et se blasonne comme eux.

Mis en

Lorsque des petites pièces, dont on doit toujours indiquer le nombre, sont placées sur un écu, de manière à former une pièce honorable ou posées dans le sens d'une de ces pièces, on les dit mises en croix, en sautoir, en bande, en fasce, etc ...

1899 Lorsque des petites pièces, dont on doit toujours indiquer le nombre, sont placées sur un écu, de manière à former une pièce honorable ou posées dans le sens d'une de ces pièces, on les dit mises en croix, en sautoir, en bande, en fasce, etc ...

Mitaine

Moufle.

Mitre

Coiffure des évêques. Les dignitaires de l'Eglise emploient cet ornement pontifical pour timbrer leurs armoiries. La mitre est admise comme meuble.

1864 Ornement de tête des évêques. 1899 Coiffure des évêques. Les dignitaires de l'Eglise emploient cet ornement pontifical pour timbrer leurs armoiries. La mitre est admise comme meuble. 1901 Coiffure de prélat, dont la forme est élevée et terminée en pointe. Elle est en étoffe précieuse, rehaussée de pierreries et munie de deux pendants frangés d'or.

Mitré

Qui porte une mitre.

1905 Qui porte une mitre.

Moine

Religieux.

1905 Religieux.

Moineau

Oiseau passereau.

Molette

Se représente sous la forme d'une étoile à six rais, ouverte en rond dans sa partie du milieu, c'est en cela qu'elle diffère de l'étoile qui est toujours pleine ; on la dit colletée lorsqu'elle est figurée comme rivée à la branche, ou collet, de l'éperon.

1780 C'est la pièce principale de l'éperon ; elle est semblable à une étoile ; toute la différence, c'est que la molette est percée en rond dans le milieu. 1843 Étoile à six rais et percée au centre ; c'est l'arme d'un éperon. 1864 Est la rosette ouverte de l'éperon. 1885 Ce sont des étoiles à six rais et percées au centre. L'éperon tout entier entre aussi quelquefois en armoiries. 1887 Roue d'un éperon. D'ordinaire elle a six rais, mais on en trouve beaucoup à cinq rais, ce qui sera indiqué en mettant le chiffre entre crochets. On la dit colletée, lorsqu'elle est attachée à sa tige de fer. 1899 Se représente sous la forme d'une étoile à six rais, ouverte en rond dans sa partie du milieu, c'est en cela qu'elle diffère de l'étoile qui est toujours pleine ; on la dit colletée lorsqu'elle est figurée comme rivée à la branche, ou collet, de l'éperon. 1905 Meuble de l'écu représentant une molette d'éperon et figuré par une étoile à six ou huit rais, percée d'une ouverture ronde au milieu.

Molette d'éperon

Voir Molette.

1679 (Mollete d'esperon) Differe d'avec l'Estoille en ce qu'elle a six pointes, & tousiours percee au milieu, & a esté bien estimee des anciens, dautant que les armoiries de plusieurs Chevaliers en estoyent ornees en plusieurs manieres. 1901 Elle est représentée telle qu'une étoile à six rais, mais percée circulairement au centre. 1905 Voir Molette.

Moli

Plante.

Mollette

Voir Molette

1864 Voir Molette

Mollette d'esperon

Voir Molette d'éperon.

1679 Voir Molette d'éperon.

Monde

Nom du globe cintré et croisé qu'on voit dans la main des souverains sur leurs sceaux, et qui sert quelquefois de meubles dans les armoiries.

1772 Est un globe sur lequel il y a une croix. On le trouve dans les armes des empereurs et des électeurs de l'Empire. Christophe Colomb, après avoir découvert le nouveau monde, porta un pareil globe dans ses armes, avec la permission du roi d'Espagne. 1885 C'est le globe terrestre. On le surmonte toujours d'une croix. 1887 Nom du globe cintré et croisé qu'on voit dans la main des souverains sur leurs sceaux, et qui sert quelquefois de meubles dans les armoiries. 1899 Nom du globe cintré et croisé que l'on voit dans la main des souverains ; cet emblème est quelquefois employé comme meuble dans les armoiries. 1901 Nom héraldique du globe terrestre. Voir Globe.

Monstre

Composé de différentes parties d'animaux ou de partie d'un corps humain et d'animal. Il y en a un grand nombre qu'il faut décrire.

1887 Les monstres, composés de différentes parties d'animaux ou de parties d'un corps humain et d'un animal, ne sont pas rares en armoiries, et c'est surtout en Allemagne qu'on les trouve. La sirène, l'homme marin, la harpie, la chimère, le centaure, le griffon, le sphinx, le dragon, etc., le lion et le griffon marinés ont leurs articles séparés dans ce Dictionnaire. Autres figures : moitié supérieure d'une aigle réunie à la moitié inférieure d'un homme, un coq à tête humaine coiffé d'un chapeau, une cigogne à deux têtes adossées, une oie à trois têtes, une écrevisse dont le corps se termine en boeuf, etc.

Monstrueux

Se dit principalement d'un animal à figure humaine. Ou par extension à tout animal chimérique formé de plusieurs espèces.

1772 Se dit des animaux qui ont face humaine. 1780 Des animaux qui ont face humaine. 1864 Se dit d'un animal qui a face humaine. 1885 Se dit d'un animal composé de parties d'animaux différents ou ayant une face humaine. 1887 Se dit d'un animal ayant une face humaine. 1899 Se dit de tout animal représenté avec une face humaine, ou ayant la tête, le corps ou les membres d'un autre animal. 1901 Attribut d'un animal qui a le visage de l'homme ou une partie de son corps empruntée à un autre animal. 1905 Se dit de tout animal qui a quelque partie de son corps en désaccord avec sa nature.

Mont

Le mont se dit d'une montagne isolée.

1901 Se dit d'une montagne isolée. Le mont paraît fréquemment dans les écus du centre et du midi de la France, contrées essentiellement montagneuses.

Montagne

La montagne est le plus souvent figurée par un certain nombre de coupeaux superposés qui peuvent être de différents émaux, ce cas doit être spécifié en blasonnant ; on doit aussi indiquer si la montagne est mouvante du bas de l'écu.

1899 La montagne est le plus souvent figurée par un certain nombre de coupeaux superposés qui peuvent être de différents émaux, ce cas doit être spécifié en blasonnant ; on doit aussi indiquer si la montagne est mouvante du bas de l'écu. 1901 Se dit d'un ensemble, d'une suite ou d'une chaîne de grandes élévations.

Montant

Attribut des pièces dont les pointes regardent le chef, ce qui est la position ordinaire du croissant. Attribut d'un oiseau volant vers le chef.

1772 Il se dit non-seulement du croissant représenté les pointes en-haut vers le chef, mais encore des écrevisses, des épis et autres choses dressées vers le chef de l'écu. 1780 Des écrevisses, croissants, épis et autres choses dressées vers le chef de l'écu. 1798 Montant, se dit des croissans, écrevisses, et autres pièces qui sont dressées vers le chef de l'écu. Il est opposé à Versé. 1843 Se dit du croissant dont les pointes sont tournées vers le chef. 1864 Se dit des croissants, écrevisses, etc, dressées vers le chef de l'écu. 1885 Se dit du croissant dont les pointes sont dirigées vers le chef de l'écu. 1887 Voir Croissant. 1899 Se dit de tous les meubles dont la partie haute est dirigée vers le chef de l'écu. 1901 Se dit du croissant quand il est adossé à un ou plusieurs croissants dont les cornes sont tournées vers le bas de l'écu. 1905 Attribut des pièces dont les pointes regardent le chef, ce qui est la position ordinaire du croissant. Attribut d'un oiseau volant vers le chef.

Monté

Se dit d'une épée dont la poignée et la garde sont d'un autre émail que la lame. Voir Garni. Peut se dire aussi de la hampe d'un drapeau, du bois d'une lance, etc... mais encore du fer de lance ou de flèche, de la pointe de la hampe, etc...

Montée de couronne

Synonyme de Crancelin.

1905 Synonyme de Crancelin.

Montgolfière

Ballon à air chaud servant à s'élever dans le ciel.

Monticule

Surélévation indéterminée qui peut être blasonné d'un ou plusieurs coupeaux. Voir Montagne.

Montrant

Qui indique quelque chose de la main ou de la patte.

Monument

Ouvrage d'architecture.

Moraille

Mors ou pince dont on se servait pour serrer le nez des chevaux difficiles. Ce nom a aussi été donné aux tenailles des verriers.

1679 (Morraille) Objet que l'on trouve en armes. 1780 Sont des espèces de tenailles cranelées dont on serre le nez d'un cheval pour en jouir plus facilement dans le travail du Maréchal ; elles ne diffèrent pas des Broyes pour la forme. V. Broye. 1843 Tenailles pour serrer le nez du cheval. 1872 Pince propre à serrer le nez des chevaux. 1885 Tenailles qui servent à serrer le nez du cheval pour empêcher qu'il ne se tourmente lorsqu'on le tient au travail. 1887 Voir Broye. 1899 Mors ou pince dont on se servait pour serrer le nez des chevaux difficiles. Ce nom a aussi été donné aux tenailles des verriers. 1901 Instrument formé de deux branches de fer réunies à une extrémité, par une charnière. Il est destiné à serrer ou à desserrer à volonté le nez des chevaux vicieux. On l'a pris par erreur pour la broye. (Broye, bernacle, bernicle, caveçon).

More

Voir Tête de Maure.

Moreau

Cheval d'un noir luisant.

Morelle

Plante fort commune, et qui est une espèce de solanum. Désigne aussi une poule d'eau.

Morfier

Bonnet.

Morille

Champignon des bois comestible.

Morillon

Canard sauvage à plumage noir. Désigne aussi une sorte de raisin noir.

Morion

Sorte d'armure de tête plus légère que le casque.

Morne

Est un collier, cercle, ou extrémité ronde.

1864 Est un collier, cercle, ou extrémité ronde.

Morné

Se dit de tout animal représenté sans bec, dents, langue, ongles, griffes ou queue. On dit qu'un casque est morné quand il paraît entièrement fermé.

1772 Il se dit des lions et autres animaux qui n'ont ni dents, ni bec, ni langues, ni griffes, ni queue. 1780 Du lion, et autres animaux sans dents, bec, langue et griffes. 1798 Il se dit des lions et autres animaux, sans dents, bec, langue, griffes et queue. En termes de chevalerie, il se dit des armes dont le fer étoit emoussé, qu'on appeloit aussi Armes courtoises. 1843 Se dit d'un animal qui n'a ni bec, ni langue, ni griffes. 1864 Se dit d'un animal sans dent, sans bec, sans griffe et sans queue. 1872 De tout animal sans dents, ni griffes, ni queue. 1885 Se dit généralement des animaux sans dents, bec, langue, griffes ou queue. Un casque morné est celui dont la visière est entièrement fermée. 1887 Se dit des aigles et lions représentés sans bec, langue, ongles ni queue. 1899 Se dit de tout animal représenté sans bec, dents, langue, ongles, griffes ou queue. On dit q'un casque est morné quand il paraît entièrement fermé. 1901 Attribut d'un animal privé de sa langue, de dents et de griffes ou d'ongles. 1905 Qui n'a ni dents, ni bec, ni langue, ni ongles, ni griffes, ni queue, en parlant des bêtes : lion, aigle, etc. Se dit aussi des casques à visière complètement close.

Morraille

Voir Moraille.

1679 Voir Moraille.

Dernière pagePage suivantePage précédentePremière page