Glossaire, dictionnaire héraldique: évolution de 1679 à 1905

A quel livre, traité ou dictionnaire, correspond chaque date ?
Glossaire français - anglais : 500 mots avec dessin des écus
A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Obane

Cane. Oiseau de chasse.

Obifoin

Chien barbet.

Oboée

Instrument de musique.

Obus

Sorte de petite bombe, sans anses, qui se jette avec un Obusier.

Obusier

On se sert d'Obusiers pour jeter les petites bombes appelées Obus.

Occupé

S'employait anciennement pour chargé. Voir Chargé.

Oeil

L'oeil, comme les autres parties du corps humain, est employé en armoiries, son usage est assez fréquent dans les armes parlantes ; il se figure de face, mais lorsque sa position est autre, on doit l'indiquer en blasonnant.

1899 L'oeil, comme les autres parties du corps humain, est employé en armoiries, son usage est assez fréquent dans les armes parlantes ; il se figure de face, mais lorsque sa position est autre, on doit l'indiquer en blasonnant. 1901 Dans le blason, il est représenté de face et ouvert.

Oeil de boeuf

Fenêtre ronde

Oeil de faucon

Meuble formé d'une plate (besant d'argent) entourée d'un annelet de sable.

1899 Meuble formé d'une plate (besant d'argent) entourée d'un annelet de sable.

Oeillard

Orifice carré au centre des meules de moulins.

Oeillé

Employé aussi pour indiquer l'émail de l'oeil lorsqu'il est différent de celui du reste du corps. Voir Animé ou Allumé.

Oeillet

Plante herbacée aux fleurs parfumées.

1679 Ou girofle, fleur que l'on trouve en armes. 1899 Meuble d'armoiries qui se blasonne comme les autres fleurs.

Oeillet rouge

Plante herbacée dont la fleur se compose d'un calice tubulé à cinq dents, entouré à sa base de plusieurs écailles imbriquées.

1901 Plante herbacée dont la fleur se compose d'un calice tubulé à cinq dents, entouré à sa base de plusieurs écailles imbriquées.

Ogoesse

Nom que l'on donnait anciennement au tourteau de sable.

1772 Il se dit des tourteaux de sable, pour les distinguer des autres qui se nomment gulpes, quand ils sont de pourpre; guses, quand ils sont de gueules; heurtes, quand ils sont d'azur; sommes ou volets, quand ils sont de sinople; cependant ils retiennent tous en général le nom de tourteaux. Voyez Tourteau, Blason. 1885 Nom que l'on donne quelquefois aux tourteaux de sable. 1899 Nom que l'on donnait anciennement au tourteau de sable.

Oie

Oiseau palmipède au long cou et au large bec.

1901 Oiseau palmipède représenté de profil dans l'écu.

Oignon

Plante potagère.

1679 Plante que l'on trouve en armes. 1899 Ce légume figure comme meuble dans quelques armoiries.

Oiseau

En héraldique, on donne le nom d'oiseau à tout volatile dont aucune forme, ni attribut, n'indique l'espèce ; tout oiseau dont le bec, la langue, les membres ou les griffes sont d'un autre émail que celui du corps, doit être énoncé en blasonnant becqué, langué, membré, ou armé de ..., suivant l'émail dont ces parties sont couvertes. Un oiseau dont les ailes paraissent étendues doit être dit au vol éployé, et au vol abaissé lorsque la pointe des ailes est dirigée vers le bas de l'écu.

1843 Volatile dont on n'exprime pas l'espèce. 1885 On nomme ainsi en langage héraldique l'oiseau dont on ne peut spécifier l'espèce. 1899 En héraldique, on donne le nom d'oiseau à tout volatile dont aucune forme, ni attribut, n'indique l'espèce ; tout oiseau dont le bec, la langue, les membres ou les griffes sont d'un autre émail que celui du corps, doit être énoncé en blasonnant becqué, langué, membré, ou armé de ..., suivant l'émail dont ces parties sont couvertes. Un oiseau dont les ailes paraissent étendues doit être dit au vol éployé, et au vol abaissé lorsque la pointe des ailes est dirigée vers le bas de l'écu. 1901 On nomme oiseau, celui dont l'espèce n'est pas indiquée.

Oiseau de paradis

Oiseau des Indes, dont les plumes sont mêlées de vert et de couleur d'or.

1901 Genre de passereau originaire de Papouasie. L'Oiseau de Paradis émeraude, grand comme une grive, à tête jaune, corps marron, gorge émeraude, panache jaune d'or, paraît seulement dans quelques écus de la noblesse russe.

Oiseau de proie

Et on dit d'un oiseau de proie, qu'Il s'abat sur sa proie, pour dire, qu'Il fond dessus. Exemple l'Aigle.

Oiseau-lyre

Dont le nom australien est Balangara.

1901 Dont le nom australien est Balangara.

Oiselet

Petit oiseau.

Oison

Petit de l'oie.

Olagnier

Noisetier.

Olifant

Cor de chasse très puissant que l'on rencontre dans les armoiries, mais qui est plus souvent appelé grêlier.

1899 Cor de chasse très puissant que l'on rencontre dans les armoiries, mais qui est plus souvent appelé grêlier.

Olive

Fruit de l'olivier.

Olivier

Arbre que l'on distingue par ses feuilles pointues et par son fruit. On rencontre souvent le rameau d'olivier dans le bec de la colombe. Mais aussi la ou les branches d'olivier croisées en sautoir entre elles ou avec d'autres branches d'autres arbres.

1679 Arbre que l'on trouve en armes. 1899 Ce meuble est fort utilisé en armoiries, il se blasonne comme les autres arbres. 1901 Arbre à feuilles toujours vertes, ovales, opposées. Son fruit ovale est l'olive bien connue.

Ombelle

Sorte de parasol, formé de larges feuilles ou de plumes, employé principalement comme ornement extérieur ; les doges de Venise, par exemple, en plaçaient un au-dessus de leurs armes.

1772 Ce mot se dit d'une espece de parasol que le doge de Venise met sur ses armes par une concession d'Alexandre III. quand il se réfugia à Venise, en fuyant la persécution de Frédéric I. Elle est quelquefois sous les armes de la république. 1872 Sorte de parasol à demi fermé. 1885 Espèce de parasol que le doge de Venise plaçait sur ses armes. 1887 Espèce de parasol à demi fermé qu'on voit dans quelques armes italiennes au-dessus des clés de Saint-Pierre, Comme concession papale. 1899 Sorte de parasol, formé de larges feuilles ou de plumes, employé principalement comme ornement extérieur ; les doges de Venise, par exemple, en plaçaient un au-dessus de leurs armes.

Omble-chevalier

Poisson d'eau douce à chair délicate qui vit dans les lacs de montagne.

Ombre

Image si déliée qu'on voit le champ et ses meubles au travers. Voir Lion et Soleil.

1772 Ce mot se dit de l'image d'un corps qui est si déliée qu'on voit le champ de l'écu à travers. On nomme aussi ombre de soleil, ses représentations où on ne figure pas un nez, des yeux, une bouche, comme on fait ordinairement. 1843 Image si déliée d'un objet qu'on voit le champ ou les pièces de l'écu au travers. 1864 Signifie image d'un corps assez délié pour que l'on voie le champ derrière. Les ombres de soleil se représentent sans figure humaine, avec un simple civelé et des rayons. 1885 Image si déliée qu'on voit le champ ou les pièces de l'écu au travers. 1887 Image si déliée qu'on voit le champ et ses meubles au travers. Voir Lion et Soleil. 1899 L'ombre se représente par le simple tracé d'un meuble qui n'est, dès lors, couvert d'aucun émail, cela permet de voir à travers cette figure soit le champ de l'écu, soit les pièces dont l'écu est chargé. 1905 Figure déliée qui laisse voir le champ de l'écu.

Ombré

Se dit des figures relevées d'un émail différent qui marque des ombres donnant du relief et fait mieux ressortir l'objet.

1780 Se dit des figures qui sont ombrées ou tracées de noir, pour les mieux distinguer. 1843 Marqué de teintes qui figurent les ombres. 1885 Se dit des figures relevées de noir pour les mieux distinguer. 1899 Se dit de toute pièce ayant plusieurs faces, et dont celles opposées au jour sont d'un émail différent en marque d'ombre. 1901 Expression s'appliquant aux pièces dont l'ombre est d'un émail particulier. 1905 Attribut des édifices et autres objets à plusieurs faces, dont les côtés opposés au jour sont d'un émail différent pour marquer l'ombre.

Ombre de lion

Lion peint d'une manière si transparente que les meubles de l'écu qu'il couvre de son corps restent visibles avec leurs émaux et contours. Seulement les parties où le tracé du lion passe sont plus foncées.

1901 Attribut d'un lion qui n'est que tracé au contour, au travers duquel on distingue l'émail ou les émaux du champ.

Ombre de soleil

Soleil représenté sans yeux, ni bouche, ni nez, et d'autre émail que d'or.

1780 On appelle ainsi une figure de soleil qui est de tout autre émail que d'or. 1899 Se dit d'un soleil dont on ne voit que les rayons, et au centre duquel ne figure ni yeux, ni nez, ni bouche. 1901 Image du soleil rayonnant, sans yeux, ni nez ni bouche. 1905 Soleil représenté sans yeux, ni bouche, ni nez, et d'autre émail que d'or.

Ombrine

Poisson.

1905 Poisson.

Once

Félin un peu plus petit que la panthère. En héraldique ce mot désigne parfois les panthères ou léopards représentés naturellement.

Oncial

Se dit de lettres majuscules aux contours arrondis utilisées du IV au VII e siècle.

Onde

Se dit de l'eau en général, et se représente en pièces de longueur formées de sinuosités curvilignes, convexes et concaves alternativement. Tout meuble ou pièce qui affecte cette allure est dit ondé.

1899 Se dit de l'eau en général, et se représente en pièces de longueur formées de sinuosités curvilignes, convexes et concaves alternativement. Tout meuble ou pièce qui affecte cette allure est dit ondé. 1901 On donne ce nom à toute masse d'eau agitée qui occupe le bas de l'écu.

Ondé

Se dit d'une pièce qui est formée par des lignes qui vont en ondes.

1780 Se dit des fasces, pals, chevrons et autres pièces un peu tortillées à ondes. 1798 Se dit d'une pièce qui est formée par des lignes qui vont en ondes. 1843 Sinueux comme les ondes. 1864 Se dit des figures un peu tortillées comme des vagues. 1885 S'applique aux fasces, pals, chevrons, etc..., dont les lignes sont tracées en ondulations. 1887 Se dit des lignes arrondies en forme des ondes d'une rivière. 1901 Qualificatif des pals, des fasces, des bandes, etc., qui affectent une forme curviligne comme les ondes. 1904 Formant des ondulations. 1905 Se dit des croix, fasces, bandes, pals et autres pièces de longueur, qui ont des sinuosités curvilignes, alternativement convexes et concaves.

Ondoyant

S'applique aux sinuosités du serpent, des larmes, de rais d'étoiles ou de soleil, de flamme, de lame d'épée ou poignard, etc... Rencontré aussi serpenté.

1887 S'applique aux sinuosités d'un serpent.

Ondoyé

Ombré en forme d'ondes pour des rivières ou des mers.

Ondulation

Mouvement imitant celui des ondes.

1905 Mouvement imitant celui des ondes.

Ondulé

Qui comporte des ondulations.

1905 Qui comporte des ondulations.

Onglé

S'emploie lorsqu'il est nécessaire d'indiquer que les ongles, ou serres, des animaux sont d'un émail autre que celui du corps ; s'il s'agit d'une aigle ou d'un animal carnassier, armé doit être employé de préférence ; onglé se dit surtout à propos de la corne des bêtes à pieds fourchus.

1694 (Ongle) - adj. Terme de Blason. Armé d'ongles. 1772 Qui signifie les ongles ou serres des bêtes ou des oiseaux, lorsque ces ongles sont d'un émail différent de celui du corps de l'animal. 1780 Se dit des ongles des animaux. 1798 Armé d'ongles. Il porte d'azur à trois cos d'argent onglés de sable. À l'aigle de sable onglé d'or. Il se dit aussi des bètes à quatre pieds, quoiqu'elles n'aient point de griffes. Biche d'or onglée de sable. 1843 Armé d'ongles ou de cornes de pied d'un autre émail que le corps. 1864 Se dit des ongles des animaux quand ils sont d'émail différent. 1885 Se dit des ongles des animaux. 1887 Se dit de l'émail des ongles des animaux, à moins qu'il ne s'agisse des animaux carnassiers, auxquels on applique en ce sens le terme armé. 1899 S'emploie lorsqu'il est nécessaire d'indiquer que les ongles, ou serres, des animaux sont d'un émail autre que celui du corps ; s'il s'agit d'une aigle, armé doit être employé de préférence ; onglé se dit surtout à propos de la corne des bêtes à pieds fourchus. 1901 Attribut d'un animal dont la corne des pieds est d'un émail autre que celui du corps. Synonyme d'armé pour les carnassiers. 1905 Se dit des pieds des animaux figurés avec les ongles d'un émail particulier, qu'il s'agisse de griffes, de serres ou de sabots.

Onglon

Nom de l'extrémité de la corne des pattes des animaux à pieds fourchu.

Opposé

Se dit de deux pièces disposées de telle sorte que le pied de l'une regarde le chef, et celui de l'autre la pointe de l'écu.

1772 Se dit de deux pieces peintes sur l'écu, lorsque la pointe de l'une regarde le chef, et celle de l'autre le bas du même écu. 1798 Se dit de deux pièces, quand la pointe de l'une regarde le chef, et la pointe de l'autre le bas de l'écu. 1899 Se dit de plusieurs meubles, ou pièces, dont les pointes ne sont pas dirigées dans le même sens, c'est-à-dire les unes ont les pointes tournées vers le chef, tandis que les autres meubles qui les accompagnent, ont les leurs regardant le bas de l'écu. 1905 Se dit de deux pièces disposées de telle sorte que le pied de l'une regarde le chef, et celui de l'autre la pointe de l'écu.

Or

L'un des métaux employés en blason ; on le représente en couleur par du jaune, et en gravure par des points multiples.

1772 Couleur jaune qui représente le premier métal ou le premier des émaux. Voyez Couleur et Métal. Sans or ou sans argent il ne peut y avoir de bonnes armoiries, c'est-à-dire, des armes suivant les règles du blason. Voyez Armes et Argent. Dans les côtes d'armes des nobles l'or s'appelle topaze, et dans celles des princes souverains sol. Les graveurs représentent l'or par une infinité de petits points. L'or est le symbole de la sagesse, de la tempérance, de la foi, de la constance, et de la force, etc. 1780 Est le premier métal en blason. C'est ainsi qu'on appelle le jaune. On le marque dans la gravure par des points. 1864 L'un des huit émaux du blason et des deux métaux. Il se représente par un pointillé. 1887 L'un des deux métaux employés en armoiries. En gravure l'or est indiqué par des points. 1899 L'un des deux métaux employés en blason ; on le représente en couleur par du jaune, et en gravure par des points multiples. 1901 Métal précieux qui a donné son nom à la couleur jaune héraldique. Il est représenté en gravure par un pointillé. 1905 Un des émaux qui est la couleur jaune, et que dans la gravure on représente par un pointillé.

Orange

Fruit de l'oranger.

1679 Fruit que l'on trouve en armes. 1901 Fruit de l'oranger qui a donné son nom à un émail moderne adopté dans l'héraldique de la Grande-Bretagne. Cet usage a été suivi par l'Allemagne. La couleur orange est représentée en gravure par des hachures diagonales se croisant dans l'écu.

Orangé

Cet émail n'est pas admis dans le blason français, en Angleterre il est d'un usage fréquent ; il se représente en couleur par du jaune mat, et en gravure par des lignes verticales, croisées par des diagonales de gauche à droite.

1887 Cette nuance est de la dernière rareté en armoiries. Il n'existe pas de système de hachures universellement adopté pour exprimer l'orangé. 1899 Cet émail n'est pas admis dans le blason français, en Angleterre il est d'un usage fréquent ; il se représente en couleur par du jaune mat, et en gravure par des lignes verticales, croisées par des diagonales de gauche à droite. 1905 Couleur aurore qui est usitée dans les armoiries anglaises, et que, dans la gravure, on représente par des lignes verticales (ou horizontales) croisées par des lignes diagonales allant de sénestre à dextre.

Oranger

Arbre à feuilles persistantes, souvent présenté en caisse.

1679 (Orangier) Arbre que l'on trouve en armes. 1901 Arbre à cime arrondie, à taille assez haute, à feuilles oblongues, aiguës, dentelées sur le bord, à pétiole légèrement ailé, toujours vertes, à fleurs blanches.

Orangier

Voir Oranger.

1679 Voir Oranger.

Orbe

Globe d'or que le roi d'Angleterre porte dans sa main droite, pendant le couronnement. C'est une boule d'or de 6 pouces de diamètre, entourée d'un cercle de diamants et surmontée d'une énorme améthyste supportant une croix d'or incrustée de pierreries.

1901 Globe d'or que le roi d'Angleterre porte dans sa main droite, pendant le couronnement. C'est une boule d'or de 6 pouces de diamètre, entourée d'un cercle de diamants et surmontée d'une énorme améthyste supportant une croix d'or incrustée de pierreries.

Orceau

Pot à eau.

Ordonné

Contraire de Mal-ordonné.

1798 On appelle Mal ordonnées, trois pièces mises en armoiries, une en chef, et deux autres parallèles en pointe.

Ordre

Se dit des insignes de distinction, des décorations, des marques de récompense, tels que croix, colliers, rubans, médailles, attributs, etc...

1864 Se dit des décorations que l'on peut ajouter à l'écu de ses armes. 1899 Se dit des insignes de distinction, des décorations, des marques de récompense, tels que croix, colliers, rubans, médailles, attributs, etc ...

Ordre corinthien

L'ordre Corinthien est le plus riche des ordres d'Architecture.

Ordre dorique

Il se dit d'un des cinq Ordres d'Architecture.

Ordre ionique

L'Ordre Ionique est le troisième des Ordres d'Architecture.

Ordre toscan

Terme d'Architecture. L'Ordre Toscan est le plus simple et le plus solide des cinq Ordres d'Architecture. Colonne Toscane. On le nomme aussi L'Ordre Rustique.

Oreille

Nom donné aux petites pointes qui paraissent en haut des coquilles de chaque côté de la charnière.

1772 Ce sont deux petites pointes qui sont au haut des grandes coquilles, comme à celles de saint Jacques. Ce mot se dit encore des grandes coquilles quand elles ont des oreilles aussi d'émail différent. 1885 Petites pointes qui sont de chaque côté des coquilles. 1899 Nom donné aux petites pointes qui paraissent en haut des coquilles de chaque côté de la charnière ; on doit dire qu'une coquille est oreillée lorsque les pointes sont d'un émail spécial. Le dauphin, ou tout autre poisson, dont les oreilles paraissent d'un émail autre que celui du corps doit être énoncé oreillé de..., suivant l'émail qui les recouvre.

Oreillé

On doit dire qu'une coquille est oreillée lorsque les pointes sont d'un émail spécial. Le dauphin, ou tout autre poisson, dont les oreilles paraissent d'un émail autre que celui du corps doit être énoncé oreillé de..., suivant l'émail qui les recouvre.

1780 Des dauphins et des coquilles. 1798 Il se dit des poissons et des coquilles dont les oreilles paroissent. 1864 Se dit des coquilles de pèlerin qui ont des oreilles quand elles sont d'un émail différent. 1885 Ne s'emploie que pour les dauphins et les coquilles. 1887 Se dit : 1° des petits angles qui se trouvent à chaque côté d'une coquille ; 2° des animaux lorsque leurs oreilles sont d'un autre émail que leur corps. 1905 Se dit des poissons qui ont les ouies d'un émail particulier.

Oreille humaine

Organe de l'ouïe représenté de face.

1901 Organe de l'ouïe représenté de face.

Orfraie

Aigle à queue blanche.

1901 L'orfraie est un grand et bel oiseau qui atteint presque la taille de l'aigle royal. Il est reconnaissable à son plumage brunâtre, à sa queue noirâtre et tachetée de blanc, et à la barbe de plumes qui lui pend sous le menton.

Orge

Plante céréalière dont les épis portent de longues barbes.

1679 Semence que l'on trouve en armes.

Orgue

Instrument de musique à un ou plusieurs claviers.

Orgue (canon)

Canon à plusieurs fûts.

Orifant

Petit cor dont les chevaliers se servaient pour donner le signal de l'attaque ; comme meuble de l'écu, il paraît de moindres proportions que le grêlier, et se blasonne comme lui.

1899 Petit cor dont les chevaliers se servaient pour donner le signal de l'attaque ; comme meuble de l'écu, il paraît de moindres proportions que le grêlier, et se blasonne comme lui.

Oriflamme

Bannière d'apparat. Ancien étendard long et à trois pointes. Généralement terminée par des houppes de sinople et suspendue à une lance dorée, ce qui n'est cependant pas le cas pour l'oriflamme de Saint-Denis, présent à Bouvines.

1899 Ancien étendard des Roys de France, en usage depuis XIe siècle, fait en taffetas de couleur rouge (gueules), sans ornement, fendu par le bas en trois pointes terminées par des houppes de laine verte (sinople) et suspendu à une lance dorée. 1901 (ou Oriflambe) Bannière ou étendard composé d'une étoffe de cendal rouge brodé de flammes d'or, attaché au bout d'une lance.

Oriol

Oiseau passereau.

Orle

Pièce héraldique qui est une bordure réduite de largeur et qui ne touche pas les bords de l'écu. L'orle est une pièce honorable.

1694 Sub. m. Terme de Blason. Piece de l'Escu qui est faite en forme de bordure, mais qui ne touche pas les bords de l'Escu. Il porte de France à l'orle de gueule chargé de bezans d'or. 1772 Ce mot se dit d'un filet qui est vers le bord de l'écu. Il est de moitié plus étroit que la bordure qui contient la sixième partie de l'écu, et celui-ci la douzième seulement; l'orle est éloigné du bord de l'écu à pareille distance que sa largeur contient. On en met quelque fois un, deux ou trois; et quand il y en a trois et plus, ils occupent tout l'écu. L'orle a le même trait que l'écu. En général l'orle est une espece de ceinture qui ne touche point les bords. Les latins l'ont appellé orula. 1780 Est une bordure qui ne touche pas les bords de l'écu. 1798 Pièce honorable qui est faite en forme de bordure, mais qui ne touche pas les bords de l'écu. Il porte de sable à l'orle d'or, huit tours en orle. 1843 Filet dont la largeur est la moitié de celle de la bordure ; il fait le tour de l'écu et n'est éloigné du bord que d'une distance égale à sa largeur. 1864 Est une figure héraldique en forme de ceinture qui occupe le sixième de la largeur de l'écu et ne touche pas les bords. 1872 Disposition de pièces semblables en forme de cercle ou d'ovale. 1885 C'est une bordure réduite à la moitié de sa largeur ordinaire, et séparée des bords de l'écu de toute la partie qu'on lui a retranchée. 1887 Bordure intérieure dans un écu, dont elle ne touche pas les bords. Quelquefois l'orle est arrondie, en forme d'un grand annelet et prend alors le nom d'orle rond ou cyclamor. 1899 Filet ayant la moitié de la largeur de la bordure ; il paraît sur l'écu éloigné des bords à une distance égale à sa largeur. Lorsque des meubles sont placés dans le sens de l'orle, ne touchant pas les bords de l'écu dont il semble entourer l'intérieur, on les dit mis en orle. 1901 Filière qu n'a que la moitié de la largeur de la bordure, laquelle moitié supprimée est l'espace ou vide entre cette pièce et le bord de l'écu. 1905 Pièce héraldique qui est une bordure réduite de largeur et qui ne touche pas les bords de l'écu. L'orle est une pièce honorable.

Orlé

Attribut de ce qui est rangé en orle. Cette expression ancienne n'est plus utilisée et de nos jours on dit en orle.

1905 Rangé en orle.

Orle (En)

Se dit d'objets rangés dans la direction qui est propre à l'orle.

1887 Se dit d'objets rangés dans la direction qui est propre à l'orle. 1901 Se dit des merlettes, des animaux ou des objets posés dans le sens de l'orle ou qui suivent la direction des bords de l'écu ; mais on doit préférer l'ancien terme ourlet. Ainsi en exprimant des besants posés en orle, nous disons : un ourlet de besants. 1904 Occupant les bords de l'écu. 1905 Rangé en orle.

Orle rond

Grand anneau plat. Cyclamore.

Orme

Arbre à feuilles dentelées.

1901 Arbre à feuilles alternes, simples, dentées en scie, un peu rudes ; fleurs fort petites disposées le long des rameaux en paquets, de couleur rougeâtre.

Ormeau

Jeune orme.

Orne

Arbre appelé frêne, à fleurs blanches.

Orné

Se dit de l'écu quand il paraît entouré de lambrequins.

1899 Se dit de l'écu quand il paraît entouré de lambrequins.

Ornement

Voir Ornement extérieur

1885 Voir Ornement extérieur

Ornement extérieur

Se dit de tout ce qui paraît dans les armoiries, soit surmontant, soit entourant l'écu, tels sont les cimiers, couronnes, tenants supports, manteaux, pavillons, colliers, listons, ordres, cordelières, cris et devises.

1772 Se dit de tout ce qui est hors de l'écu, comme les timbres, les bourlets, les lambrequins, les cimiers, les supports, colliers, manteaux, pavillons, etc. 1885 Se dit de tout ce qui est hors de l'écu. 1899 Se dit de tout ce qui paraît dans les armoiries, soit surmontant, soit entourant l'écu, tels sont les timbre, bourrelets, lambrequins, cimiers, supports, colliers, manteaux, etc ...

Ortelet

Pied d'oiseau.

Ortie

Cette plante dont la tige et les feuilles sont garnies de piquants est d'un usage assez fréquent dans les armoiries des Pays-Bas.

1899 Cette plante dont la tige et les feuilles sont garnies de piquants est d'un usage assez fréquent dans les armoiries des Pays-Bas. 1901 Plante. La plante comme les feuilles paraissent dans le blason.

Ortolan

Oiseau passereau recherché pour sa chair délicate.

Os

Les os des jambes, côtes, etc..., sont admis comme meuble en armoiries.

1899 Les os des jambes, côtes, etc ..., sont admis comme meuble en armoiries.

Osefrée

Oiseau huppé.

Oseille

Plante potagère.

Osier

Saule à rameaux jaunes, longs et flexibles.

Osifrée

Voir Osefrée.

Ostensoir

Pièce d'orfèvrerie où l'on place l'hostie consacrée.

1905 Pièce d'orfèvrerie où l'on place l'hostie consacrée.

Otarie

Mammifère voisin du phoque.

Otelle

Figures héraldiques toujours employées en nombre et qui sont de contour ogival, avec la partie inférieure en demi-cercle. Les otelles ressemblent à des fers d'épieu ou à des amandes. Elles sont rares.

1772 Bouts de fer et piques assez larges par derrière qu'on a appellés amandes pelées, à cause qu'ils en ont la figure; on charge quelquefois l'écu de ces bouts de fer: quelques-uns font venir ce mot de hassuloe ou hassiloe, pique ou lance. 1780 Sont des bouts de fer de piques que quelques uns appellent amandes pelées. 1798 On donne ce nom à des bouts de fer de lance, dont l'écu est quelquefois chargé. 1843 Figure qui ressemble à une amande pelée ou à un fer de lance. 1864 Sont des bouts de fers de piques. 1885 Figure semblable à une amande pelée; d'autres croient y voir un fer de lance, ce qui est plus probable. 1887 Figures considérées par les uns comme des amandes, par d'autres comme des fers de lance. Il est bien plus probable qu'on doit y voir une croix pattée mal dessinée, et que les parties du champ comprises entre les bras de la croix ont été trop rétrécies. 1899 Ce meuble, quoique pièce tout à fait secondaire, a donné lieu à tant d'interprétations qu'il est difficile de se prononcer au sujet de sa nature ; l'otelle pourrait donc être : la figuration d'une amande, d'un fer de pique, d'un pignon de combles, d'une larme, enfin de l'espace laissé libre sur le champ de l'écu entre les branches d'une croix pattée. 1901 Ancien mot gaulois signifiant amande pelée. Au moyen-âge c'était le nom d'une espèce de lance. En héraldique, l'otelle est une figure ovale et pointue que les uns prennent pour un fer de lance, les autres pour des noyaux d'amande. 1905 Figures héraldiques toujours employées en nombre et qui sont de contour ogival, avec la partie inférieure en demi-cercle. Les otelles ressemblent à des fers d'épieu ou à des amandes. Elles sont rares.

Ourlé

Orné sur les bords.

1905 Orné sur les bords.

Ourlet

Voir Orle.

1901 Voir Orle.

Ouroboros

Serpent en forme de cercle se mordant la queue que l'on nomme parfois éternité.

Ours

Meuble de l'écu représentant un ours. Ours en pied ou debout celui qui est debout sur ses pattes de derrière. Comme la plupart des quadrupèdes héraldiques l'ours peut être accroupi, couché, passant, armé, lampassé, allumé, etc.

1679 En quelques contrees fort usité, & de ses parties seules. 1885 De profil, ne montrant qu'un oeil et une oreille. 1899 Cet animal se représente de profil, ne montrant qu'un oeil et qu'une oreille ; s'il semble marcher on le dit passant ; rampant quand il paraît se dresser sur les pattes de derrière, et armé lorsque ses griffes sont d'un émail spécial. 1901 Animal de grande taille. Il est représenté de profil. On le dit passant quand il semble marcher ; levé, lorsqu'il est debout sur ses deux pattes de derrière ; allumé ou armé quand son oeil ou ses griffes sont d'un émail particulier. 1905 Meuble de l'écu représentant un ours. Ours en pied ou debout celui qui est debout sur ses pattes de derrière. Comme la plupart des quadrupèdes héraldiques l'ours peut être accroupi, couché, passant, armé, lampassé, allumé, etc.

Ourse

Femelle de l'ours.

Oursin

Animal marin appelé: châtaigne de mer, hérisson de mer.

Ourson

Voir Ours.

Outarde

Oiseau échassier au corps lourd.

1901 Genre d'oiseau échassier.

Ouvert

Se dit des édifices dont les portes sont représentées béantes et marquées par un émail particulier (l'attribut ajouré étant réservé aux fenêtres), des objets ayant des cavités ou des ouvertures également distinguées par un émail spécial, de la grenade quand son ouverture est d'émail particulier. Couronne ouverte, couronne qui entoure seulement la tête, sans la couvrir par-dessus.

1772 Se dit des portes, des tours et des châteaux. 1780 Des portes, des châteaux, tours, etc. 1843 Qui a les portes et les fenêtres d'un autre émail que les murs. 1864 Se dit des portes de tours de châteaux, etc. 1885 S'emploie lorsqu'on veut blasonner les portes, fenêtres des tours ou châteaux. 1887 Se dit : 1° des tours et châteaux dont l'ouverture de la porte est remplie d'un autre émail que celui de la tour elle-même ; 2° de la pomme de grenade lorsque sa fente perpendiculaire est d'un autre émail que le fruit ; 3° des ailes d'oiseaux, principalement de ceux qui servent de supports, pour indiquer que lesdites ailes s'éloignent du corps. 1899 Se dit de tout meuble dont une ou plusieurs parties sont ajourées, c'est-à-dire laissant voir l'émail du champ de l'écu, telles les fenêtres d'un château, la porte d'une tour, la brèche d'une muraille, etc ... On doit dire qu'une grenade est ouverte, lorsque par une fente elle laisse voir des graines qui sont d'un émail autre que le sien. 1901 Se dit : 1° des tours et des châteaux dont la porte est d'émail particulier ; 2° des compas posés en forme de chevron ; 3° des pommes de grenade dont une fente montre l'intérieur d'un autre émail que le fruit. 1905 Se dit des édifices dont les portes sont représentées béantes et marquées par un émail particulier (l'attribut ajouré étant réservé aux fenêtres), des objets ayant des cavités ou des ouvertures également distinguées par un émail spécial, de la grenade quand son ouverture est d'émail particulier. Couronne ouverte, couronne qui entoure seulement la tête, sans la couvrir par-dessus.

Ovale

On rencontre l'ovale comme pièce ou plus souvent comme partition héraldique. Il est souvent la déformation d'un vêtu, mais d'anciennes représentations donne un ovale ne touchant pas les bords de l'écu. L'ovale est aussi la forme de l'écu des femmes mariées.

1864 Forme de certains écus, particulièrement de ceux du clergé.

Ovanne

Cane.

Oye

Oie.