Glossaire, dictionnaire héraldique: évolution de 1679 à 1905

A quel livre, traité ou dictionnaire, correspond chaque date ?
Glossaire français - anglais : 500 mots avec dessin des écus
A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z
Page précédentePremière page

Pointé

Se dit d'un écu chargé de pointes en nombre égal et de deux émaux alternativement. Se dit d'une rose qui a les pointes placées extérieurement entre les pétales et d'un autre émail que ces dernières.

1772 On appelle écu pointé fascé, un écu chargé de plusieurs pointes en fasces, qui sont en nombre égal, d'émaux différens. Pointé se dit aussi d'un écu marqué de pointures ou piqûres, comme les pointes qui servent de masse à la rose, tandis qu'elle est en bouton. Il porte trois roses boutonnées d'or et pointées de sinople. 1843 Se dit de la rose dont les bouts ou pointes de l'enveloppe qui la recouvrait lorsqu'elle était en bouton, sont d'un autre émail que la fleur. 1885 Se dit d'un écu chargé de pointes ou d'une rose dont le milieu est d'un émail différent. 1905 Se dit d'un écu chargé de pointes en nombre égal et de deux émaux alternativement. Se dit d'une rose qui a les pointes placées extérieurement entre les pétales et d'un autre émail que ces dernières.

Pointe (En)

Se dit d'un objet posé au bas de l'écu, ou de plusieurs objets qui y sont rangés sur la même ligne.

1887 Se dit d'un objet posé au bas de l'écu, ou de plusieurs objets qui y sont rangés sur la même ligne.

Pointe de l'écu

Se dit de la partie inférieure de l'écu ; lorsque cette place est occupée par un meuble soit figurant seul, soit accompagnant une pièce honorable, on énonce ce meuble en pointe.

1899 Se dit de la partie inférieure de l'écu ; lorsque cette place est occupée par un meuble soit figurant seul, soit accompagnant une pièce honorable, on énonce ce meuble en pointe.

Pointe entée

Pointe peu élevée qui, mouvante de la base de l'écu, pénètre entre les quartiers d'un écartelé ou d'un parti. Ne pas confondre avec l'enté en pointe, qui est une enture et l'on peut en avoir en d'autres parties de l'écu.

1887 Pointe peu élevée, qui, mouvante de la base de l'écu, pénètre entre les quartiers d'un écu écartelé.

Points de l'écu

Ils sont au nombre de onze, et voici la place que chacun d'eux occupe dans l'écu : trois à dextre : l'angle du chef, le milieu du flanc et l'angle de la pointe ; trois à sénestre : les mêmes emplacements en opposition à ceux du côté dextre ; cinq au milieu : le point du chef en haut, celui de l'abîme au centre (ou coeur), celui de pointe au bas de l'écu, le point d'honneur est placé entre le point du chef et celui du centre, enfin le point du nombril occupe le milieu entre le point du centre et celui de la pointe de l'écu.

1899 Ils sont au nombre de onze, et voici la place que chacun d'eux occupe dans l'écu : trois à dextre : l'angle du chef, le milieu du flanc et l'angle de la pointe ; trois à sénestre : les mêmes emplacements en opposition à ceux du côté dextre ; cinq au milieu : le point du chef en haut, celui de l'abîme au centre (ou coeur), celui de pointe au bas de l'écu, le point d'honneur est placé entre le point du chef et celui du centre, enfin le point du nombril occupe le milieu entre le point du centre et celui de la pointe de l'écu.

Points équipollés

Carreaux au nombre de neuf, qui remplissent un écu, dont cinq sont d'un émail, quatre d'un autre émail, à l'instar d'un grand échiquier. On blasonne les cinq points en sautoir, y ajoutant le mot Équipollé, ensuite les quatre points qui restent.

1872 Sorte d'échiqueté au nombre de neuf carreaux dont cinq sont d'un émail et quatre d'un autre. 1887 C'est un échiqueté au nombre de neuf points, dont cinq sont d'un émail et quatre d'un autre émail. 1901 Carreaux au nombre de neuf, qui remplissent un écu, dont cinq sont d'un émail, quatre d'un autre émail, à l'instar d'un grand échiquier. On blasonne les cinq points en sautoir, y ajoutant le mot Équipollé, ensuite les quatre points qui restent.

Pointu

Se rencontre pour indiquer le toit en pointe d'un bâtiment, particulièrement, une tour pointue.

Poire

Fruit du poirier. Généralement présentée la queue vers le haut.

1679 Fruit que l'on trouve en armes. 1901 Fruit du poirier, représenté de face, la queue en l'air et muni de deux feuilles.

Poire à poudre

Ustensile pour conserver la poudre.

Poire de bon-chrestien

Sorte de grosse poire. Le Bon-chrétien, est une poire cassante.

Poire de rousselet

On donne ce nom à une poire d'été, qui est d'un parfum agréable.

Poireau

Plante potagère aux longues feuilles vertes.

1901 Plante potagère représentée posée en pal, la racine en bas.

Poirier

Arbre qui produit la poire.

1679 Arbre que l'on trouve en armes.

Pois

Plante cultivée pour ses graines.

Pois chiches

Plante voisine du pois, dont la gousse contient deux graines.

Poisson

Les poissons sont d'un usage assez fréquent en armoiries ; on rencontre principalement le bar, le brochet, le dauphin et le saumon. En blasonnant on doit dire qu'un poisson est barbé, crêté, lorré, oreillé, peautré, lorsque la barbe, la crête, les nageoires, les ouïes, les écailles ou la queue sont d'un autre émail que celui du corps.

1772 On le distingue diversement en blason. Les dauphins sont toujours courbés, les bars ou barbeaux adosses, les chabots péris en pal. Quand ils sont en fasce, on les représente nageant, et on n'exprime point leur assiette, mais seulement lorsqu'ils sont en pal ou en bande. 1899 Les poissons sont d'un usage assez fréquent en armoiries ; on rencontre principalement le bar, le brochet, le dauphin et le saumon. En blasonnant on doit dire qu'un poisson est barbé, crêté, lorré, oreillé, peautré, lorsque la barbe, la crête, les nageoires, les ouïes, les écailles ou la queue sont d'un autre émail que celui du corps. 1901 On nomme en général Poisson, dans l'art héraldique, celui dont on ne peut distinguer l'espèce.

Poivre

Fruit du poivrier.

Poivre d'Inde

Piment, ou Poivre d'Inde, une plante qu'on cultive au Pérou, dont la semence est extrêmement chaude et piquante.

Poivrier

Arbuste grimpant produisant le poivre.

Poivrière

Petite tour. Échauguette cylindrique à toit conique. Guérite de gué.

Pomme

Fruit du pommier, ordinairement sphérique, quelquefois allongé ou bien déprimé et aplati sur son axe, creusé à sa base d'une cavité plus ou moins large dans laquelle s'implante un pédoncule assez court. Dans l'écu, la pomme présente son pédoncule en l'air.

1679 Fruit que l'on trouve en armes. 1899 Ce meuble se blasonne comme les autres fruits. 1901 Fruit du pommier, ordinairement sphérique, quelquefois allongé ou bien déprimé et aplati sur son axe, creusé à sa base d'une cavité plus ou moins large dans laquelle s'implante un pédoncule assez court. Dans l'écu, la pomme présente son pédoncule en l'air.

Pommé

Voir Pommeté.

Pomme de Calville

Espèce de pomme. Désigne aussi une Orange.

Pomme de Grenade

Voir Grenade.

1887 Voir Grenade.

Pomme de pin

Ce fruit est figuré sur l'écu comme pendant au bout de sa tige, son intérieur paraît divisé par des lignes diagonales s'entrecroisant à distance égales ; lorsque la pointe de ce meuble est dirigée vers le chef on le dit renversé, ou la pointe en haut.

1887 Dans leur position ordinaire, les pommes de pin ont la queue en haut. 1899 Ce fruit est figuré sur l'écu comme pendant au bout de sa tige, son intérieur paraît divisé par des lignes diagonales s'entre-croisant à distance égales ; lorsque la pointe de ce meuble est dirigée vers le chef on le dit renversé, ou la pointe en haut. 1901 Voir Pin.

Pomme ou Volet

Anciens noms du tourteau de sinople.

1899 Anciens noms du tourteau de sinople.

Pommeau

Extrémité renflée de la poignée d'une canne ou d'une épée.

Pommelle

Pièce de plomb battue en rond et pleine de petits trous, qu'on met à l'embouchure d'un tuyau, pour filtrer.

Pommeté

Se dit de la croix et de plusieurs autres pièces dont les extrémités se terminent par une pomme (boule). Le pommeté est confondu avec le bourdonné, qui signifie dans ce cas terminé en boule.

1694 Pommetté, pommettée (Pomme) - adj. Terme de Blason. Orné de pommettes. A la face d'argent pommettée de gueule. 1772 Se dit des boutons ronds dont on orne les extrémités de plusieurs pieces de l'écu; une croix pommetée. Voyez Croix. 1798 Orné de pommettes. Il porte à la fasce d'argent pommetée de gueules. 1843 Terminé par une boule ou pommeau. 1864 Se dit des croix et raies tournées en boules ou pommes. 1872 Se dit des croix, ou des bâtons qui se terminent en forme de boules. 1885 Se dit des raies d'escarboucle ou des croix terminées par des boules. 1887 Se dit d'objets ayant des boules à leurs angles saillants et de cadres de miroirs garnis de petites boules. 1899 Se dit de la croix et de plusieurs autres pièces dont les extrémités se terminent en forme de boule. Le pommeté ne doit pas être confondu avec le bourdonné ; il est regrettable que plusieurs auteurs aient admis cette assimilation, car bourdonné veut dire terminé par une boule et non en boule, ce qui est le cas du pommeté, mais l'usage a conservé cette confusion. 1901 Attribut de la croix recroisettée, dont les extrémités sont terminées en forme de pomme. 1905 Qui est terminé par des pommelles, par des boutons arrondis, en parlant des extrémités de diverses pièces héraldiques. Se dit aussi des rais d'escarboucle qui portent des pommelles tant aux extrémités qu'au milieu de leurs rayons ou bourdons.

Pommetté

Voir Pommeté.

1780 Se dit des croix et rais tournés en plusieurs boules ou pommes. V. Bourdonné.

Pommier

Arbre à fleurs blanches, dont le fruit est la pomme.

1679 Arbre que l'on trouve en armes.

Pont

Lorsque ce meuble est représenté, il doit occuper toute la largeur de l'écu ; on doit indiquer les nombres des arches, et dire s'il est maçonné d'un émail particulier.

1885 On doit toujours mentionner le nombre d'arches. 1887 Il est nécessaire d'indiquer le nombre des arches. 1899 Lorsque ce meuble est représenté, il doit occuper toute la largeur de l'écu ; on doit indiquer les nombres des arches, et dire s'il est maçonné d'un émail particulier. 1901 Construction servant au passage d'un cours d'eau ou d'un fossé.

Pont-levis

Entrée principale d'un château fort.

Pope

Prêtre orthodoxe.

Porc

Présenté de profil et passant et son émail est généralement de sable.

1887 Il se distingue du sanglier par l'absence de défense. 1899 Cet animal se représente de profil et passant, dépourvu de défenses et son émail est généralement de sable. 1901 Animal domestique représenté passant. Son émail ordinaire est le sable.

Porcelet

Jeune porc.

Porc-épic

Ce petit animal, dont le corps paraît hérissé de piquants, est admis à la fois comme meuble de l'écu et comme support des armoiries.

1899 Ce petit animal, dont le corps paraît hérissé de piquants, est admis à la fois comme meuble de l'écu et comme support des armoiries. 1901 Animal terrestre figuré passant dans l'écu. 1905 Le porc-épic se trouve souvent figuré sur les armoiries et les monnaies, notamment sur celles du roi Louis XII.

Porreau

Voir Poireau.

Portail

Façade d'une église où se trouve la porte principale.

1905 Façade d'une église où se trouve la porte principale.

Porte

Portail. Peut être ferrée lorsque les clous ou les ferrures sont d'un autre émail.

1901 De ville ou de château, symbole de juridiction assez commun sur les sceaux du XIIe et XIIIe siècles.

Porte Harnais

Pour ranger la selle et les harnachements du cheval

Portée

Se dit de la croix latine représentée penchée, comme si elle était portée sur l'épaule du Christ. Portant, parfois employé pour chargé : une pièce portant un meuble ; pour chargé de ce meuble.

1772 Une croix portée, c'est une croix qui n'est pas debout, comme sont généralement les croix, mais qui est couchée de travers sur l'écusson, en forme de bande, comme si elle étoit portée sur l'épaule d'un homme. Voyez Croix. Colombiere assure que quelques-uns disent porté, parce que notre Sauveur allant souffrir la mort, fut obligé de porter sa croix, qui est toujours représentée de travers et inclinée de cette manière. 1885 Une croix est dite portée lorsqu'elle est penchée dans l'écu. 1899 Se dit d'une croix couchée en travers d'un écu et posée dans le sens de la bande ; les bras du haut de la croix se trouvent placés vers l'angle dextre du chef. 1905 Voir Croix portée.

Portée de musique

Page montrant des portées de musique.

Porte-étendard

Porte étendard.

Porter

On dit d'une famille ou de ses membres qu'ils portent de ..., à ..., et à ..., en blasonnant le champ, les pièces et les différents meubles dont leurs armoiries sont composées ; tel, par exemple, porte d'azur, au chevron d'or ; tel autre porte de gueules à la fasce d'argent, chargée de deux étoiles de sable, etc...

1772 L'on dit de quiconque a des armes, qu'il porte les différentes pieces dont est chargé son écusson: si, par exemple, il y a trois lions rampans, on dit qu'il les porte. Voyez Pièce, etc. 1899 On dit d'une famille ou de ses membres qu'ils portent de ..., à ..., et à ..., en blasonnant le champ, les pièces et les différents meubles dont leurs armoiries sont composées ; tel, par exemple, porte d'azur, au chevron d'or ; tel autre porte de gueules à la fasce d'argent, chargée de deux étoiles de sable, etc...

Portiau

Petite porte ou portail. Utilisé parfois comme diminutif de porte dans le même sens que lionceau par rapport au lion quand ils sont en nombre de trois ou plus dans l'écu. Rare.

Portillé

Indique l'émail de la porte d'un édifice.

1887 Indique l'émail de la porte d'un édifice.

Portique

Représenté par un fronton grec soutenu par deux colonnes.

Posé

S'emploie en art héraldique pour déterminer la position d'un meuble : posé en pal, en barre, en fasce, etc. Quand deux pièces sont posées l'une sur l'autre dans un sens différent, comme deux dards, dont l'un a la pointe en haut, et l'autre la pointe en bas, elles sont dites contre-posées. S'emploie aussi comme synonyme de Arrêté.

1772 Se dit d'un lion, d'un cheval ou d'une autre bête arrêtée sur ses quatre piés, pour indiquer qu'il n'est pas dans une posture de mouvement. 1780 Se dit du lion arrêté sur ses quatre pieds. 1798 Se dit des animaux arrêtés sur leurs pieds. 1864 Se dit d'un animal arrêté sur ses pieds. 1885 S'emploie dans le même sens que en pied. 1887 Se dit de la place que les figures occupent dans l'écu. Le lion posé est un lion arrêté sur ses quatre pattes. 1899 Se dit de tout animal arrêté sur ses pattes, et tout meuble figuré directement au-dessus d'un autre. 1901 Se dit d'un château, d'une tour, d'un lion ou de toute autre pièce de l'écu, placé sur un rocher, une montagne ou une terrasse. 1905 S'emploie en art héraldique pour déterminer la position d'un meuble : posé en pal, en barre, en fasce, etc. Quand deux pièces sont posées l'une sur l'autre dans un sens différent, comme deux dards, dont l'un a la pointe en haut, et l'autre la pointe en bas, elles sont dites contre-posées. S'emploie aussi comme synonyme de Arrêté.

Posé en

Lorsqu'un certain nombre de meubles sont placés sur un écu de façon à former une pièce honorable, croix, sautoir, bande, fasce, chevron, etc ..., on dit ces meubles posés en croix, en sautoir, en chevron, etc ..., se dit aussi pour un meuble seul dont il faut indiquer la position.

1887 Bande, Barre, Croix, Fasce, Sautoir, Chevron. Se dit de figures posées dans la direction qui est propre à ces pièces héraldiques. 1899 Lorsqu'un certain nombre de meubles sont placés sur un écu de façon à former une pièce honorable, croix, sautoir, bande, fasce, chevron, etc ..., on dit ces meubles posés en croix, en sautoir, en chevron, etc ..., se dit aussi pour un meuble seul dont il faut indiquer la position.

Postillon

Cavalier du cheval de tête dans un attelage.

Pot

Vase à anse, propre à contenir du liquide. Il est posé de profil, l'anse tournée à senestre. Un petit pot se dit aussi Pignate.

1901 Vase à anse, propre à contenir du liquide. Il est posé de profil, l'anse tournée à senestre. Un petit pot se dit aussi Pignate.

Pot à lait

Récipient contenant le lait.

Potence

Seule et en forme de T ou de L renversé, rare en héraldique.

1872 Pièce en forme de T. 1887 Meuble en forme de T, composé d'une traverse soutenue d'un poteau. 1905 Meuble de l'écu représentant une croix en forme de T. La potence est la croix des Hébreux et s'appelle aussi Croix potencée, Croix de Saint-Antoine, Taf et Tau.

Potencé

Se dit de toute pièce dont les extrémités se terminent en double potence (traverse ou forme de T) ; chaque bras de la croix dite potencée finit de cette manière. Voir Contre-potencé.

1694 (Potence) - adj. Terme de Blason. Il n'a guere d'usage qu'en cette phrase, croix potencée, qui signifie une croix qui a une traverse à chaque bout. 1780 Se dit des pièces terminées en T. 1798 Il n'est guère d'usage qu'en cette phrase, croix potencée, qui signifie, une croix qui a une traverse à chaque bout. 1843 Qui est garni de petites potences en forme de T. La croix potencée appelée aussi croix de Jérusalem, a une traverse à l'extrémité de chaque bras. 1864 Se dit des pièces terminées comme la lettre T. 1885 Terminé en potence ou en T. 1887 Se dit de figures terminées en potence, munies de potences ou chargées de potences. 1899 Se dit de toute pièce dont les extrémités se terminent en double potence (en forme de T) ; chaque bras de la croix dite potencée finit de cette manière. Voir au mot contre-potencé ce qui a été dit des pièces qui portent cette qualification. 1901 Se dit de la croix alésée dont chaque extrémité représente une potence. 1905 Se dit d'une pièce, et particulièrement d'une croix, quand elle a les extrémités terminées en T.

Pot-en-tête

Casque de mineur ou de sapeur, du type barbute. Parfois il se complique d'un masque mobile rattaché au droit du front par un bouton tournant.

1905 Casque de mineur ou de sapeur, du type barbute. Parfois il se complique d'un masque mobile rattaché au droit du front par un bouton tournant.

Potet

Petit pot.

Potin

Aiguière. (Peut-être en cuivre jaune, appelé potin, à distinguer du cuivre rouge, appelé cuivre de rosette).

Pou

Insecte sans ailes, parasite.

Poudré

Voir Semé.

Poulain

Jeune cheval de moins de trois ans.

Poularde

Jeune poule engraissée.

Poule

Femelle du coq.

Poule de bruyère

Voir Faisan.

Poule de mer

Oiseau.

Poule d'eau

Échassier des roseaux. Un peu comme la poule, mais la plupart du temps, nageant sur une rivière.

Poulet

Petit de la poule.

Poulet d'Inde

Espèce d'oiseau domestique plus gros que le coq.

Poulette

Jeune poule.

Poupart

Gros crabe à large carapace appelé aussi tourteau.

Poupée

Poupée d'enfant. Paquet d'étoupe ou de filasse dont on garnit la quenouille.

1905 Poupée d'enfant. Paquet d'étoupe ou de filasse dont on garnit la quenouille.

Pourceau

Voir Porc.

Pourpre

Une des couleurs du blason ; c'est le violet, composé d'azur et de gueules ; cet émail se représente en gravure par des lignes diagonales allant de l'angle senestre du chef à l'angle dextre de la pointe de l'écu.

1772 Le pourpre est composé de l'azur, de gueule, du sable et du sinople, et il est en barre dans les armes de ceux qui en portent. On dit en parlant blason, parti de pourpre et d'hermine, il porte de pourpre au chevron abaissé d'or. 1780 Est une des cinq couleurs du blason, et qui est composé de l'azur et du gueules, tirant par conséquent sur le violet. Le pourpre se marque dans la gravure par de traits tirés diagonalement de gauche à droit. 1798 Rouge foncé qui tire sur le violet. Le pourpre est une des couleurs du Blason; il se marque en gravure par des traits diagonaux, allant de l'angle gauche du chef, à l'angle droit de la base. 1843 Couleur violette, que la gravure représente par des lignes diagonales de gauche à droite, dans le sens de la barre. 1887 Émail héraldique que l'on exprime en gravure par des lignes diagonales de senestre à dextre. Le pourpre, qui se met indifféremment sur métal ou sur couleur, n'a été probablement dans l'origine que de l'or ou l'argent qui, terni par l'effet du temps, a pris une nuance tirant sur le rouge. 1899 Une des couleurs du blason ; c'est le violet, composé d'azur et de gueules ; cet émail se représente en gravure par des lignes diagonales allant de l'angle sénestre du chef à l'angle dextre de la pointe de l'écu. 1901 Le pourpre est l'émail violet, représenté en gravure par des hachures diagonales de sénestre à dextre. 1905 La plupart des héraldistes n'admettent point le pourpre comme couleur régulière parce qu'il n'a pas de couleur propre, mais qu'il est composé du mélange égal des quatre autres, disent les uns, ou que c'est un argent altéré par le temps, disent les autres. C'était un émail mitoyen, et que l'on a employé tantôt comme émail, tantôt comme métal. Il se figure par des traits obliques, tirés de l'angle senestre du chef à l'angle dextre de la pointe de l'écu.

Poursuivant

Suppose qu'il y ait un animal, un animal chimérique ou un homme courant devant.

Poussant

Se rencontre pour exprimer qu'un tronc, une branche porte un ou des rameaux (un tronc d'arbre poussant deux rameaux).

Pousse-balle

Refouloir.

Poussin

Petit de la poule.

Prasine

Nom donné anciennement au sinople (couleur verte).

1899 Nom donné anciennement au sinople (couleur verte).

Pray

Poisson.

Pré

Se rencontre pour indiquer en quelque sorte une terrasse. Généralement de sinople.

Prêle

Plante dont les tiges sont creuses et rudes au toucher ; ce qui fait que plusieurs ouvriers s'en servent pour polir leurs ouvrages.

Pressoir

Grande machine servant à presser du raisin, des pommes, etc.

Primerose

Rose d'une variété à très haute tige, appelée passerose, althaea.

Primevère

Plante des prés et des bois.

Pris

Se rencontre parfois, rarement, pour indiquer la position d'une pièce. Exemple: un bâton pris en bande, pour un bâton mis ou posé en bande.

Proboscide

Sur l'écu c'est une trompe d'éléphant. Elle est représentée généralement levée. Sur le cimier, elle est remplacée par des cornes de boeuf ou de buffles dont les sommets ont été coupés, ce qui leur donne l'apparence de proboscides d'éléphant.

1679 Trompe d'éléphant. 1780 C'est ainsi que dans le blason on appelle les trompes d'éléphant. 1798 C'est le nom que les Anciens donnoient à la trompe de l'éléphant. On ne le lui a conservé que dans les Traités de l'Histoire Naturelle, et dans le Blason. 1843 Trompe d'éléphant. 1872 Trompe de l'éléphant. 1885 Trompes d'éléphant. 1887 On porte fréquemment en cimier (et quelquefois dans l'écu des armes) des cornes de boeuf ou de buffle dont le sommet a été coupé, en même temps que l'ouverture, produite par cette section, a été considérablement élargie, ce qui leur donne l'apparence de proboscides d'éléphant. Pour cette raison nous avons conservé la désignation de proboscides dans la description des armoiries. Il est bien entendu, toutefois, que ces prétendues proboscides ont la signification réelle de cornes, en ce qui appert de l'étude des sceaux du moyen-âge, où l'on trouve ces cornes dans le cimier des familles qui portent actuellement des proboscides. Quand on dit : deux proboscides, d'or et de gueules, ou de deux autres émaux quelconques, cela signifie que la corne dextre est d'or et la senestre de gueules. Coupées alternativement d'or et de gueules, indique que la corne dextre est coupée d'or sur gueules, et la corne senestre de gueules sur or. Les cornes étaient souvent ornées de plumes, etc., ou passées dans un anneau assez large d'un émail qui différait de celui de la corne. Dans les dessins et peintures ces anneaux se présentent sous une forme plate, ce qui est la cause que dans les descriptions on parle de proboscides chargées d'une fasce. 1899 Trompe d'éléphant que l'on rencontre souvent dans les armoiries allemandes soit comme meuble de l'écu, soit en cimier comme ornement extérieur. 1901 Trompe d'éléphant. C'est un symbole purement germanique. 1905 Nom héraldique de la trompe d'éléphant.

Profil

Se dit de la manière dont sont posés les casques des nouveaux anoblis; terme de dessin.

1864 Se dit de la manière dont sont posés les casques des nouveaux anoblis; terme de dessin.

Projetant

Peut se dire d'un volcan projetant des pierres, d'une grenade projetant des éclats, mais aussi d'une branche ou un rameau dont les feuilles ou les fruits sont dirigés dans une direction indiquée.

Promontoire

Voir Cap.

Proportions

Les proportions attribuées aux pièces héraldiques ne sont pas données par tous les auteurs, aussi les rapports de tailles (burelle par rapport à la fasce, cotice par rapport à la bande, etc...) sont-ils très imprécis.

Protonotaire

Officier de la Cour de Rome, qui a un degré de prééminence sur tous les Notaires de la même Cour.

Prune

Fruit du prunier.

Prunelle

Fruit du prunellier.

Prunier

Arbre aux fleurs blanches.

Prusse (Aigle de)

Voir Aigle de Prusse.

1887 Voir Aigle de Prusse.

Puce

Insecte sans aile, parasite.

Puits

Trou vertical.

1887 Maçonnerie généralement de forme circulaire.

Pupput

Huppe.

Puput

Voir Pupput.

Pur

Se dit des armoiries qui ne consistent qu'au seul émail du champ de l'écu, sans aucune pièce héraldique. On dit aussi Plein, dans le même sens.

1798 Pur se dit des armoiries qui ne consistent qu'au seul émail du champ de l'écu, sans aucune pièce héraldique. Il porte d'argent pur, de gueules pur. On dit aussi Plein, dans le même sens.

Pygargue d'Europe

Voir Orfraie.

1901 Voir Orfraie.

Pyramide

Ce meuble n'a guère été employé que dans le blason de l'Empire français, sa forme est classique et connue ; on le blasonne comme les pièces dites maçonnées.

1899 Ce meuble n'a guère été employé que dans le blason de l'Empire français, sa forme est classique et connue ; on le blasonne comme les pièces dites maçonnées. 1901 Monument à base quadrangulaire et à faces triangulaires.

Page précédentePremière page