Glossaire, dictionnaire héraldique: évolution de 1679 à 1905

A quel livre, traité ou dictionnaire, correspond chaque date ?
Glossaire français - anglais : 500 mots avec dessin des écus
A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Quartefeuille

Fleur imaginaire à quatre pétales pointus, sans bouton ni pointe, ni queue, et percée en son centre.

1780 Sont des fleurs à quatre feuilles. 1843 Fleur à quatre feuilles posées en rond. 1885 Est une fleur à quatre feuilles, ou fleurons sans tige. 1887 Fleur à quatre feuilles pointues, percée au milieu. 1899 Fleur idéale, sorte de rose figurée avec quatre feuilles, sans boutons, sans pointes ni queue, et percée au centre. 1901 Fleur à quatre fleurons épanouis arrondis, terminés par une petite pointe, dont le centre est percé circulairement de manière à laisser apercevoir le champ de l'écu. 1905 Fleur héraldique à quatre feuilles pointues. Syn. de Angemme.

Quartier

Une des quatre parties de l'écu écartelé ; chaque quartier de l'écartelure peut être divisé lui-même en quartiers ; un écu, par suite de l'emploi des partitions et des répartitions, peut être divisé en seize et même en trente-deux quartiers. (Voir ce qui a été dit au mot partition).

1772 Partie de l'écu où l'on met quelques armes de famille. On place dans le premier quartier les armes de la maison principale, et dans les autres quartiers les armes d'alliance. On dit d'un écu écartelé, au premier et quatrième quartier, il porte de France; au second et troisième quartier d'Angleterre, etc. On dit un quartier tiercé en face ou en pal. Un franc quartier est un quartier qui est seul, et qui fait une des parties honorables de l'écu. 1780 Est une des quatre parties de l'écu. V. Franc-quartier. 1798 Quartier signifie, la quatrième portion d'un écusson écartelé. Il porte au premier quartier de.... au second quartier de.... au troisième quartier de... au quatrième quartier de..... On appelle aussi Quartier, les parties d'un grand écusson, qui contient des armoiries différentes, quoiqu'il y en ait plus de quatre. Ce Prince porte dans ses quartiers les armes de plusieurs Royaumes et de plusieurs Souverainetés. 1843 Quartier d'un écu écartelé ou divisé en quatre parties égales. 1864 Est une des parties de l'écu divisé en quatre. On le nomme franc quartier quand il est d'un émail autre que l'écu. 1885 C'est le quart de l'écu lorsqu'il est divisé en quatre parties égales. 1887 Divisions de l'écu, produites par deux ou plusieurs traits qui se croisent. 1899 Une des quatre parties de l'écu écartelé ; chaque quartier de l'écartelure peut être divisé lui-même en quartiers ; un écu, par suite de l'emploi des partitions et des répartitions, peut être divisé en seize et même en trente-deux quartiers. (Voir ce qui a été dit au mot partition). 1901 Quatrième partie d'un écu, lorsqu'il est écartelé. On nomme aussi quartiers les divisions de l'écu en plus grand nombre de parties carrées égales entre elles. Quartiers se dit encore d'un écu écartelé en sautoir ; alors le premier quartier est en haut, le second à dextre, le troisième à senestre, le quatrième en bas.

Quenouille

Instrument destiné à former le fil.

Queue

On rencontre des queues d'animaux de toutes sortes, elles n'ont généralement pas de signification héraldique particulière. Les queues levées ordinairement pour le renard et l'écureuil, queue pendante pour le loup, mais le lion a la plus grande diversité de formes de queues généralement remontée contre le dos et retournée vers l'extérieur ou l'intérieur, elle peut être nouée, fourchée, fendue, passée en sautoir ou double sautoir, avec ou sans houppes, on en rencontre en forme de palme, des queues entre les jambes ou pas de queue du tout.

1772 Se dit principalement de la queue d'un cerf. Celles de plusieurs autres animaux s'expriment par des noms particuliers.

Queué

Désigne l'émail de la queue de l'animal, lorsqu'il est différent de celui du reste du corps.

Queue-de-loup

Plante.

Quille

Morceau de bois long et rond, que l'on s'exerce à renverser.

1905 Morceau de bois long et rond, que l'on s'exerce à renverser.

Quille de navire

Pièce de métal placée au-dessous de la ligne de flotaison pour équilibrer le navire.

Quintaine

Meuble de l'écu représentant un poteau sur lequel on voit un écusson suspendu.

1843 Poteau auquel est attaché un écusson. 1885 Meuble qui représente un poteau où est attaché un écusson. 1887 Meuble qu'on voit dans un très petit nombre d'armoiries. La quintaine consistait en un poteau auquel était suspendu un écusson mobile qu'on frappait d'une perche ou d'une lance, ce qui le faisait tourner. 1899 Meuble de l'écu représentant un poteau sur lequel on voit un écusson suspendu. 1901 Poteau auquel est attaché un écusson que l'on suppose être mobile. C'est une espèce de but ou de bouclier posé sur un poteau et tournant sur un pivot, de manière que celui qui ne le frappe pas au milieu avec une lance, mais aux extrémités, le fait basculer. 1904 Poteau auquel est suspendu un écusson (qui sert de but dans les exercices de tir). 1905 Pièce héraldique figurant un mât ou poteau auquel est attaché un écu.

Quinte

Cinq feuilles.

Quintefeuille

Ce meuble représente une fleur à cinq pétales arrondis terminés chacun en une petite pointe ; le centre de cette fleur paraît percé en rond et laisse ainsi voir le champ de l'écu, ou l'émail de la pièce qui est chargée de ce meuble.

1679 Le plus souvent percee. 1694 (Quint, quinte) - sub. f. Sorte d'herbe qui a cinq feuilles disposées en rond. On la figure souvent dans le Blason. 1780 Est une fleur de Pervanche de cinq feuilles, ouverte en rond ou percée dans le milieu. 1798 Plante ainsi nommée, parce que la plupart de ses espèces ont cinq feuilles sur une même queue, rangées en forme de main ouverte. Les feuilles et la racine de cette plante sont employées en Médecine. On la figure souvent dans le Blason. 1843 Fleur composée de cinq feuilles groupées en cercle et dont le centre est percé. 1864 Est une fleur de pervenche à cinq feuilles, percée en coeur au centre. 1872 Fleur à cinq feuilles pointues, percée au centre. 1885 Est une fleur qui prend son nom du nombre de ses feuilles, posées en rond et percées au milieu. Fleurs de pervenche de cinq feuilles. On nomme angéne celle dont les feuilles sont arrondies. 1887 Fleur à cinq feuilles pointues, percé au milieu. 1899 Ce meuble représente une fleur à cinq pétales arrondis terminées chacune en une petite pointe ; le centre de cette fleur paraît percé en rond et laisse ainsi voir le champ de l'écu, ou l'émail de la pièce qui est chargée de ce meuble ; ce genre de fleur ne doit pas être confondu avec la rose, comme plusieurs auteurs l'ont fait. 1901 Fleur à cinq fleurons disposés comme la Quartefeuille. 1905 Pièce héraldique figurant une fleur à cinq pétales. La quintefeuille peut avoir son centre ajouré circulairement et laisser voir le champ de l'écu, elle est alors dite percée.