Glossaire, dictionnaire héraldique: évolution de 1679 à 1905

A quel livre, traité ou dictionnaire, correspond chaque date ?
Glossaire français - anglais : 500 mots avec dessin des écus
A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z
Dernière pagePage suivantePage précédentePremière page

Aigle de Brandebourg

Aigle de gueules, becquée et membrée d'or, tenant de sa griffe dextre un sceptre et de sa senestre une épée. Chaque aile est chargée d'un demi-cercle tréflé d'or.

1887 Aigle de gueules, becquée et membrée d'or, tenant de sa griffe dextre un sceptre et de sa senestre une épée. Chaque aile est chargée d'un demi-cercle tréflé d'or.

Aigle de l'Empire

Cet emblème de l'Empire Germanique était une aigle éployée de sable, chaque tête diadémée d'or. Le nouvel Empire Germanique porte l'aigle de Prusse en champ d'argent, chargé sur sa poitrine d'un écusson aux armes de Hohenzollern, qui sont écartelées d'argent et de sable.

1887 Cet emblème de l'Empire Germanique était une aigle éployée de sable, chaque tête diadémée d'or. Le nouvel Empire Germanique porte l'aigle de Prusse en champ d'argent, chargé sur sa poitrine d'un écusson aux armes de Hohenzollern, qui sont écartelées d'argent et de sable.

Aigle de Prusse

Aigle de sable, becquée et membrée d'or, sommée d'une couronne royale, chaque aile chargée d'un demi-cercle tréflé d'or, l'estomac chargé des lettres F R entrelacées d'or, surmontées d'une couronne de même émail.

1887 Aigle de sable, becquée et membrée d'or, sommée d'une couronne royale, chaque aile chargée d'un demi-cercle tréflé d'or, l'estomac chargé des lettres F R entrelacées d'or, surmontées d'une couronne de même émail.

Aigle de Russie

Telle qu'elle paraît dans les armoiries, est une aigle éployée de sable, becquée et membrée de gueules, chaque tête sommée d'une couronne impériale, tenant de sa griffe dextre un sceptre et de sa senestre un monde. Elle porte sur son estomac un écusson aux armes de Moscovia et souvent sur ses ailes huit écussons aux armes des royaumes soumis à l'autorité de l'empereur de Russie. Elle est surmontée d'une troisième couronne impériale.

1887 Telle qu'elle paraît dans les armoiries, est une aigle éployée de sable, becquée et membrée de gueules, chaque tête sommée d'une couronne impériale, tenant de sa griffe dextre un sceptre et de sa senestre un monde. Elle porte sur son estomac un écusson aux armes de Moscovia et souvent sur ses ailes huit écussons aux armes des royaumes soumis à l'autorité de l'empereur de Russie. Elle est surmontée d'une troisième couronne impériale.

Aigle diadémée

Se dit de l'aigle qui a un petit cercle rond sur la tête.

Aiglette

(ou Aiglon) - Terme dont on se sert, lorsqu'il y a plusieurs aigles dans un écu. Elles y paraissent avec bec et jambes, et sont souvent becquées et membrées, d'une autre couleur que l'émail de leur corps. L'Aigle, même seule, est quelquefois nommée Aiglette lorsqu'elle est posée sur une pièce honorable et qu'elle n'occupe pas la partie la plus apparente de l'écu.

1679 Ainsi dites, lors qu'il s'en trouve plusieurs ensemble en un escu, & d'aucuns sont nommez allelyons (& pour mieux dire allerions) qui a esté mal entendu & praticqué, car les allerions n'ont iamais en armes, bec, iambes, ne pieds, ce que les aiglettes ont, les alerions, sont en armes les aisles estendues, ce que la merlette n'a iamais. 1780 On se sert de ce terme quand il y a plusieurs aigles dans un écu. Elles y paraissent avec bec et jambes, et sont fort souvent becquées et membrées d'un autre émail que le reste du corps. 1843 Petite aigle qui se trouve en nombre dans un écu. 1885 L'aigle est ainsi nommé lorsqu'elle est répétée plusieurs fois dans l'écu. Elle conserve du reste toutes les formes de l'aigle héraldique. 1899 Terme dont on se sert, lorsqu'il y a plusieurs aigles dans un écu. Elles y paraissent avec bec et jambes, et sont fort souvent becquées et membrées, d'une autre couleur que l'émail de leur corps. L'Aigle, même seule, est quelquefois nommée Aiglette lorsqu'elle est posée sur une pièce honorable et qu'elle n'occupe pas la partie la plus apparente de l'écu. 1901 Petite aigle dans un écu, en nombre minimum de trois, représentée au vol étendu. Quand le vol est abaissé, on doit le spécifier. 1905 Nom donné aux aigles mises en nombre sur un écu. On dit aussi Aiglon, et Aiglat. L'aigliau est l'aigle jeune, sans serres, sans bec. Les aiglettes sont ordinairement au nombre de trois. Quelquefois, on appelle aiglette une aigle seule, quand elle est posée sur une pièce honorable, et qu'elle n'occupe point la partie apparente de l'écu. Voir Alérion.

Aiglette de mer

Cormoran. Voir Saffre.

Aiglise

Église.

Aiglon

Se dit de plusieurs aigles figurant sur un même écu. On dit aussi Aiglats et Aiglettes.

1798 Pour désigner de jeunes aigles, représentés sans bec et sans serres. Il porte d'azur à trois aiglons d'or, à trois aiglettes d'or. 1899 Voir aiglette. 1905 Se dit de plusieurs aigles figurant sur un même écu. On dit aussi Aiglats et Aiglettes.

Aigret

Oiseau blanc, du genre du héron.

Aigrette

Grand héron blanc et gris des pays chauds. Faisceau de plumes.

1905 Espèce de héron nommée Saffre ; mais on entend aussi par Aigrette le héron ordinaire. Voir Héron et Saffre.

Aigron

Espèce de petit héron blanc. Cet oiseau a sur le dos et à côté des ailes plusieurs plumes blanches fines et déliées dont l'assemblage forme un ornement auquel on a donné le nom d'aigrette, synonyme d'aigron. Autrefois, en terme d'armoiries, l'on appelait aigrette le panache d'un heaume. L'aigron est représenté de profil et passant. C'est le nom provençal du héron, provenant de l'ancien allemand heigero.

1901 Espèce de petit héron blanc. Cet oiseau a sur le dos et à côté des ailes plusieurs plumes blanches fines et déliées dont l'assemblage forme un ornement auquel on a donné le nom d'aigrette, synonyme d'aigron. Autrefois, en terme d'armoiries, l'on appelait aigrette le panache d'un heaume. L'aigron est représenté de profil et passant. C'est le nom provençal du héron, provenant de l'ancien allemand heigero.

Aiguière

Vase ayant un bec à dextre et sur le côté senestre une anse. L'aiguière ressemble en général à une pignate agrandie.

1887 Vase ayant un bec, et sur le côté senestre une anse. L'aiguière ressemble en général à une pignate agrandie. 1901 (antique) Vase cylindrique et très ouvert, à anse et à bec, dans lequel on met de l'eau pour le service de la table ou de la toilette. 1905 L'aiguière est placée de profil, l'anse tournée à senestre.

Aiguille à coudre

Pièce métallique utilisée pour coudre

Aiguille de boussole

Pour indiquer le Nord.

Aiguillon

Pointe de fer fixée à un long bâton, ou simplement Bâton pointu pour piquer les boeufs.

1905 Pointe de fer fixée à un long bâton, ou simplement Bâton pointu pour piquer les boeufs.

Aiguillonné

Pour indiquer l'émail de l'aiguillon (langue ').

1905 Pour indiquer l'émail de l'aiguillon (langue ').

Aiguisé

Se dit de toute pièce dont les extrémités sont en pointe, comme le pal, la fasce, la croix, le sautoir, etc... Aiguisé diffère du fiché, en ce que l'angle est obtus alors que dans le fiché il est aigu. S'emploie également pour un outil, dont le fer est d'un émail particulier.

1772 Se dit d'une croix, d'une fasce, d'un pal, dont les bouts sont taillés en pointe, mais de sorte néanmoins que ces pointes ne forment que des angles obtus. L'aiguisé differe du fiché en ce que celui-ci s'appétissant depuis le haut, se termine par le bas en une pointe aiguë; au lieu que la pointe de l'aiguisé ne prend que tout au bas. 1780 Se dit de toutes les pièces dont les extrémités peuvent être aiguës, comme le pal, la fasce, la croix, le sautoir. 1843 Qui a les bouts aigus et terminés en pointe. 1864 Se dit de toutes les pièces dont les extrémités peuvent être aiguës comme la croix, le pal, etc. 1872 Se dit de toutes pièces dont les extrémités se terminent en pointe. 1885 Se dit de toutes les pièces dont les extrémités peuvent être amincies, comme le pal, la fasce, la croix, le sautoir; etc., etc. 1887 Se dit du pal et de la croix dont le pied est effilé. Voir Fiché. 1899 Se dit d'une croix, d'une fasce, d'un pal, dont les bouts sont taillés en pointe. L'Aiguisé diffère du fiché, en ce que sa pointe ne forme que le bas de la pièce qui est dite aiguisée, tandis que le fiché (voir ce mot) va en s'amincissant depuis le haut de la pièce et de termine par le bas en pointe aiguë. 1901 Se dit des pièces, telles que la croix, le pal, etc., dont l'extrémité ou les extrémités se terminent en pointe effilée. 1905 Se dit des pièces qui ont leurs extrémités taillées en pointe. Voir Fiché. On entendait au moyen-âge par pal aiguisé la figure aujourd'hui nommée pile. Se dit aussi des instruments avec une pointe ou un tranchant d'un émail particulier, que ce soit une arme, un outil, etc.

Ail

Plante potagère à bulbe dont les gousses ont une odeur forte.

Aile

L'aile est souvent représentée simple, on dit ailes conjointes lorsqu'elles sont doubles ou complètes. On les nomme ailes renversées, quand les pointes sont tournées vers le bas de l'écu, et élevées, si elles sont dirigées vers le chef. Voir le mot Vol. Les ailes d'oiseaux seules portent le nom de vol ou demi-vol, celles des anges conservent leur nom d'ailes.

1887 Les ailes d'oiseau portent le nom de vol et demi-vol. Voir ces mots. Celles des anges conservent le nom d'ailes. 1899 L'aile est souvent représentée simple, on dit ailes conjointes lorsqu'elles sont doubles ou complètes. On les nomme ailes renversées, quand les pointes sont tournées vers le bas de l'écu, et élevées, si elles sont dirigées vers le chef. Voir le mot Vol, pour remarques complémentaires. 1901 D'oiseau et particulièrement de l'aigle. Une seule aile s'appelle demi-vol ; deux ailes s'appellent vol. Voir ce mot. 1905 Voir Vol et Demi-vol.

Ailé

Se dit des oiseaux, des insectes, des moulins à vent dont les ailes sont d'un émail différent de celui du corps, et aussi des pièces représentées avec des ailes, quand elles n'en ont pas en réalité, comme un serpent, un lion, un coeur, etc.

1772 Il se dit de toutes les pieces auxquelles on donne des ailes contre leur nature, comme d'un lion, d'un léopard, etc. Il se dit encore de tous les animaux volatils qui ont des ailes d'un autre émail ou couleur que le reste de leur corps. 1780 Se dit de toutes les pièces qui ont des ailes contre nature, comme un cerf ailé, un lion ailé, et des animaux volatils dont les ailes sont d'autres couleurs que le corps. 1864 Se dit de toutes les pièces qui ont des ailes contre nature, comme un lion, un taureau. 1872 Se dit de toutes les pièces qui ont des ailes. 1885 Qui a des ailes. 1887 Se dit de tout objet qui a des ailes contre nature, tel qu'un cerf ailé, un coeur ailé, etc. et des animaux volatiles quand leurs ailes sont d'un autre émail que le corps. 1901 Terme s'appliquant à des animaux représentés avec des ailes, tels que le cerf, le daim, le lion, etc. Se dit aussi d'un oiseau qui a ses ailes d'un autre émail que celui de son corps. 1905 Se dit des oiseaux, des insectes, des moulins à vent dont les ailes sont d'un émail différent de celui du corps, et aussi des pièces représentées avec des ailes, quand elles n'en ont pas en réalité, comme un serpent, un lion, un coeur, etc.

Aile de moulin

Partie de l'aile d'un moulin à vent.

Aire

Nid du pélican et d'oiseaux de proie.

1887 Voir Pélican. 1901 Nid du pélican.

Airollier

Ce meuble rentre dans la catégorie des arbres, et se blasonne comme eux.

Aisselette

(ou Esselette) - Outil de charpentier.

1905 Voir Aissette.

Aissette

Petite hache recourbée dont se sert le tonnelier pour tailler les douves. On la nomme aussi Aisseau ou Aisceau ou Aisselière.

1905 Petite hache recourbée dont se sert le tonnelier pour tailler les douves. On la nomme aussi Aisseau ou Aisceau ou Aisselière.

Ajonc

Arbuste à fleurs légumineuses de couleur jaune, et garni de piquants.

Ajouré

S'emploie pour une tour, un château ou une maison dont les fenêtres sont d'un émail différent de celui du bâtiment. Pour désigner une pièce percée à jour qui laisse voir l'émail du champ on se sert aussi du mot ajouré, on doit spécifier la forme de ces ouvertures ou dans le plain du champ de l'écu ou d'une pièce telle que le chef par exemple, on doit spécifier sa forme et sa position. Se rencontre aussi pour un chef crénelé dont les créneaux sont d'un émail particulier.

1772 Il se prend pour une couverture du chef, de quelque forme qu'elle soit, ronde, quarrée, en croissant, etc. pourvû qu'elle touche le bout de l'écu; il se dit encore des jours d'une tour et d'une maison, quand ils sont d'autre couleur. 1780 Se prend pour une ouverture du chef, de quelque forme qu'elle soit, ronde, carrée, en croissant, etc. pourvu qu'elle touche le bout de l'écu ; il se dit encore des jours d'une tour et d'une maison, quand ils sont d'autre couleur. 1798 Il se dit des pièces percées à jour. 1843 Indique les ouvertures d'une tour ou d'une maison, quand elles sont remplies d'un émail différent. 1864 Se dit des jours, d'une tour, d'une maison ou d'une découpure quelconque. Il y des croix ajourées, etc. 1872 Se dit des jours d'une maison ou d'une tour. 1885 Indique les ouvertures d'une tour ou d'une maison, quand celle-ci est d'un émail différent. 1887 Se dit des fenêtres carrées ou rondes d'une tour ou autre édifice lorsqu'elles sont d'un émail différent de celui de la bâtisse. On trouve encore des armoiries dont le champ est ajouré, des croix dont le centre est ajouré en carré, etc. 1899 Se dit de toute pièce dont une ouverture ou échancrure laisse voir le champ (fond de l'écu). Il se dit encore à propos des jours d'une tour, d'une maison, et de toute autre pièce dont les jours sont d'un autre métal ou émail, que celui du meuble qui figure dans l'Ecusson. 1901 Terme indiquant les fenêtres d'une tour, d'un château ou d'une maison, lorsqu'elles sont d'émail différent. Il se dit aussi d'ouverture existant dans des croix ou dans le plein du champ de l'écu. On doit spécifier la forme de ces ouvertures. 1905 Se dit : 1° des maisons, des tours, dont les fenêtres sont d'un émail différent de celui du corps de l'édifice ; 2° des pièces percées à jour et dont les ouvertures laissent voir le champ de l'écu ; 3° d'un chef crénelé dont les créneaux sont remplis d'un autre émail que le champ, et des ouvertures du chef, quelques soient leurs formes, pourvu qu'elles touchent le sommet de l'écu.

Ajusté

Se dit d'un trait ou d'une flèche, prête à être lancée. Il faut en blasonnant dire de quel côté la pointe est ajustée.

1885 Se dit d'un trait ou d'une flèche posée sur la corde de l'arc. 1887 Se dit d'une flèche posée sur la corde d'un arc tendu. 1899 Se dit d'un trait ou d'une flèche, prête à être lancée. Il faut en blasonnant dire de quel côté la pointe est ajustée. 1901 Se dit d'une flèche posée sur la corde d'un arc tendu. 1905 Se dit de la flèche qui est posée sur la corde de l'arc, prête à être lancée. (Peu usité). On dit souvent encochée (flèche).

Ajustoir

Pour une fontaine, le bec verseur. Désigne aussi une petite balance où l'on pèse et ajuste les monnaies avant que de les marquer.

Alaisé

Voir Alésé. On écrit aussi Alézé.

1780 Se dit des pièces honorables, retraites de toutes leurs extrémités, comme un chef, une fasce et une bande qui ne touchent pas les deux bords ou les deux flancs de l'écu, sont pièces alezées ; de même la croix et le sautoir qui ne touchent pas les bords de leurs quatre extrémités. 1843 Voir Alésé 1872 Se dit des pièces honorables diminuées dans leurs dimensions. 1904 Se dit d'une pièce (chevron, croix, etc.) dont les extrémités se touchent par les bords de l'écu. 1905 Voir Alésé. On écrit aussi Alézé.

Albani

Oiseau.

Albatros

Oiseau palmipède des mers australes.

Alcyon

Oiseau chimérique (variété de martin-pêcheur) représenté à peu près comme un cygne dans son nid voguant sur les flots, sans bec ni jambe, les ailes éployées. On dit de l'alcyon qu'il est flottant pour désigner l'émail des ondes qui le supporte.

1885 Espèce de cygne qu'on représente dans son nid et voguant sur les flots. 1887 Oiseau chimérique, représenté à peu près comme un cygne dans son nid, ballotté par les vagues de la mer. 1899 Sorte de cygne représenté dans son nid et voguant sur les flots. 1901 (ou Martin-pêcheur) Oiseau de mer et de marécages, représenté dans son nid flottant sur les ondes. 1905 On donne le nom d'Alcyon au cygne dans son nid et voguant sur les flots.

Alène

Lame d'acier en forme de losange. Poinçon servant à percer le cuir.

Alérion

Petit aigle morné, c'est-à-dire sans bec ni patte on le représente montrant l'estomac, le vol étendu, mais souvent abaissé. Les alérions diffèrent des merlettes en ce qu'ils ont les ailes étendues et qu'ils sont toujours debout et posés en pal.

1679 (Allerion) Aiglette sans bec, iambes, ne pieds, les aisles estendues. 1694 Sub. m. terme de blason. Les Alerions sont de petits Aigles ausquels il ne paroist ny bec, ny pieds, parce qu'on les peint volants en l'air. Montmorency porte d'or à la croix de gueule, accompagnée de seize Alerions d'azur. 1772 Sorte d'aiglettes qui n'ont ni bec ni jambes. Voyez Aiglette. Menage dérive ce mot de aquilario, diminutif d'aquila. Il n'y a pas plus de cent ans qu'on les nomme alérions, et qu'on les représente les ailes étendues sans jambes et sans bec. On les appelloit auparavant simplement, par leur nom aiglettes. L'alérion représenté ne paroît différent des merlettes, qu'en ce que celles-ci ont les ailes serrées, et sont représentées comme passantes; au lieu que l'alérion est en pal, et a l'aile étendue; outre que la merlette a un bec et que l'alérion n'en a pas. Voyez Merlette. 1780 Sortes d'aiglettes qui n'ont ni bec ni jambes. Les alérions ne diffèrent des merlettes qu'en ce que celles-ci ont les ailes serrées et paraissent passantes, ceux-là ont les ailes tendues et sont représentées en pal. 1798 Petit aiglon qu'on représente avec les ailes étendues, et sans bec ni pieds. 1843 Aiglette qui n'a ni bec ni jambes, et dont le vol est abaissé. 1864 Se dit d'une aigle sans bec et sans ongles. 1885 C'est le nom qu'on donne aux aiglettes sans bec ni pattes. L'alérion peut être seul ou en nombre dans un écu. 1887 Petites aigles sans bec ni pattes. 1899 Nom que l'on donne aux aigles et aux aiglettes représentées dans l'écu sans bec ni jambes, mises toujours en pal les ailes étendues, comme l'aigle éployée. 1901 Aiglon ou petit aigle sans bec, ni pieds. On le représente montrant l'estomac, le vol étendu, mais souvent abaissé. Ce nom vient de Aliers, vieux mot gaulois signifiant une espèce d'oiseau vivant de rapine. 1905 Petite aigle toujours représentée en nombre, et qui n'a ni bec ni pattes. Très anciennement on nommait les alérions des aigliaux.

Alésé

(ou Alaisé) - Se dit d'un chef, d'une croix, d'un pal, d'un sautoir, en un mot de toutes les pièces honorables (voir ce mot) dont les extrémités ne touchent pas les bords de l'écu. Lorsque ces pièces sont en nombre dans un écu, il est inutile de les dire alésées, elles peuvent être établies autrement. L'alésé peut encore définir une pièce qui n'est pas du même émail dans toute sa longueur.

1694 Terme de Blason, il signifie, Racourcy. Sautoir alezé. croix alezée. 1772 Il se dit de toutes les pieces honorables, comme d'un chef, d'une fasce, d'une bande, qui ne touchent pas les deux bords ou les deux flancs de l'écu. De même, la croix ou le sautoir qui ne touchent pas les bords de leurs quatre extrémités, sont dits alésés. Il porte d'argent à la fasce alésée de gueules. 1843 Se dit d'une pièce honorable dont les extrémités ne touchent pas les bords de l'écu. 1864 Se dit des pièces honorables dont les extrémités ne touchent pas les bords de l'écu, il y a des chefs, des croix, des sautoirs, etc..., alésés. 1885 Se dit de toutes les pièces honorables dont les extrémités ne touchent pas les bords de l'écu. 1887 Se dit des pièces héraldiques raccourcies de manière à ce qu'elles ne touchent pas les bords de l'écu. 1899 Se dit d'un chef, d'une croix, d'un pal, d'un sautoir, en un mot de toutes les pièces honorables (voir ce mot) dont les extrémités ne touchent pas les bords de l'écu. Lorsque ces pièces sont en nombre dans un écu, il est inutile de les dire alésées, elles peuvent être établies autrement. 1901 Terme s'appliquant à des pièces dont les extrémités ne touchent pas les bords du bouclier. 1905 Se dit de toute pièce honorable qui ne touche pas les bords de l'écu soit par une extrémité, soit par toutes. C'est un attribut très fréquent chez la croix. On a écrit aussi Alaisé et Alézé.

Alezan

Se dit d'un cheval à robe rouge où les crins sont de même couleur que les poils.

1905 Se dit d'un cheval à robe rouge où les crins sont de même couleur que les poils.

Alezé

Voir Alésé.

1780 Voir Alaisé. 1798 Voir Alésé.

Alézé

Voir Alésé.

1798 Voir Alésé. 1905 Voir Alésé.

Aliaga

Ce meuble rentre dans la catégorie des arbres, et se blasonne comme eux.

Alias

Cette expression latine, très souvent employée par les héraldistes, veut dire : "suivant d'autres auteurs" ou bien encore "suivant les modifications introduites dans les armes, d'une famille comme brisure, marque d'honneur, de récompense, de charge, ou de fonction".

1899 Cette expression latine, très souvent employée par les héraldistes, veut dire : "suivant d'autres auteurs" ou bien encore "suivant les modifications introduites dans les armes, d'une famille comme brisure, marque d'honneur, de récompense, de charge, ou de fonction".

Alisier

Arbre à feuilles lobées et à fleurs blanches.

Alize

Alisier ou fruit rouge de l'alisier.

Alleluya

Petite plante qui fleurit à Pâques (d'où son nom).

1679 Fleur que l'on trouve en armes. 1905 Petite plante qui fleurit à Pâques (d'où son nom).

Allerion

Voir Alérion.

1679 Voir Alérion.

Allouette

Voir Alouette.

1679 Voir Alouette.

Allumé

Se dit d'un animal dont les yeux sont d'un autre émail que celui du corps. Cet attribut n'est jamais celui du cheval qui est dit animé. Allumé se dit aussi d'un bûcher ardent et des flambeaux, des cierges, ou autres pièces, dont la flamme est d'un émail particulier.

1772 Il se dit des yeux des animaux lorsqu'ils sont d'une autre couleur que leur corps. On le dit aussi d'un bûcher ardent, et d'un flambeau dont la flamme n'est point de même couleur. D'azur à trois flambeaux d'or allumés de gueules. 1780 Se dit des yeux des animaux, quand ils sont d'autre couleur, et d'un bûcher ardent : on dit le même d'un flambeau dont la flamme est d'autre couleur. 1798 Il se dit des yeux qui sont d'un autre émail que le corps de l'animal, ou du flambeau dont la flamme est d'un émail différent. 1843 S'emploie pour indiquer l'émail des yeux des animaux ou la flamme d'un bûcher, d'un charbon ; le plus souvent cet émail est de gueules. 1864 Se dit des yeux des animaux ou des flammes d'un bûcher quand ils sont d'autre couleur que la pièce dont ils dépendent. 1872 Se dit des yeux des animaux, quand ils sont d'un autre émail. 1885 Sert à indiquer de quel émail doivent être les yeux des animaux, ou la flamme d'un flambeau ou d'un bûcher. 1887 Indique l'émail des yeux des animaux, et des flammes des bûchers, des flambeaux et des bombes et grenades de guerre. Voir Animé. 1899 Se dit d'un bûcher ardent, d'un flambeau qui semble brûler et dont la flamme n'est ni du même métal, ni du même émail que la pièce qu'ils complètent. On dit aussi que les yeux des animaux, sont allumés, lorsque leur émail ou métal diffère de celui du corps, excepté pour le cheval dont l'oeil en pareil cas se dit animé. 1901 Se dit des flambeaux et des écots qui paraissent brûler, et des yeux des animaux qui sont d'un autre émail que celui de leurs corps. On en excepte le cheval dont l'oeil d'un autre émail que son corps est dit animé. 1905 Se dit d'un animal dont les yeux sont d'un autre émail que celui du corps. Cet attribut n'est jamais celui du cheval qui est dit animé. Allumé se dit aussi d'un bûcher ardent et des flambeaux, des cierges, ou autres pièces, dont la flamme est d'un émail particulier.

Aloe

Alouette, aloue, aloie, alois.

Aloès

Arbre qui croît dans les Indes, presque semblable à un olivier, et dont le bois est odoriférant et fort pesant.

Aloës-pite

Plante d'Amérique.

Alose

Poisson voisin de la sardine appelé aussi allache.

Alouette

Oiseau passereau à plumage brunâtre, commun dans les champs.

1679 (Allouette) Oiseau que l'on trouve en armes. 1901 Oiseau indiquant un terroir abondant en céréales. C'est l'emblème héraldique du duché d'Autriche.

Alouette de mer

Petit oiseau qui se trouve dans les lieux marécageux sur les côtes de la mer. On lui a donné le nom d'alouette, parce qu'il n'est guère plus gros que cet oiseau.

Alpaca

Voir Alpaga.

Alpaga

Animal de la race des lamas

Alpina

Plante (Arnica alpina).

Altaye

Voir Phare.

1905 Voir Phare.

Alterné

Attribut des pièces d'émaux différents et de formes régulières, placées côte à côte et se renouvelant alternativement. Ainsi par exemple les triangles des pièces endentées, les carrés des pièces componées alternent successivement. Les pièces posées de l'un à l'autre appellent en ce sens l'emploi du mot alterné.

1798 Se dit des pièces qui se correspondent. 1899 On dit que deux quartiers sont alternés, lorsque leur situation est telle qu'ils se répondent alternativement comme dans l'écartelé où le premier quartier et le quatrième sont ordinairement de même nature, l'alterné s'applique aussi aux triangles des pièces endentées et aux carrés des pièces componées. 1905 Se dit des pièces d'émaux différents et de forme régulière, placées côte à côte et se renouvelant alternativement. Se dit aussi des figures semblables placées dans chaque partition de l'écu quand il y a un changement régulier des émaux de cette partition.

Alun

Plante.

Amade

Voir Hamaïde.

1798 Trois listes plates parallèles. 1885 Même que Hameide. 1899 Voir hamaïde.

Amalec

Oiseau.

Amalthée

Corne d'abondance.

Amande

Graine comestible de l'amandier.

1901 Fruit de l'amandier.

Amandier

Arbre cultivé pour ses graines ou amandes.

Amarante

Plante ornementale aux fleurs rouges groupées en longues grappes, appelée aussi queue-de-renard ou passe-velours.

1905 Indique aussi la couleur.

Amorçoir

Roue surmontée d'un A dont le pied est traversé. Désigne aussi une poire en bois contenant de la poudre d'amorce. Désigne aussi un outil dont l'artisan qui travaille en bois se sert pour commencer les trous.

Amourette

Plante des champs (muguet, brize).

Amphiptère

(ou Amphistère) - Serpent ou dragon ailé dont la queue tournée en volute se termine quelquefois en plusieurs queues de serpent. Dans ce dernier cas, qui doit être spécifié, on utilise le terme gringolée, en précisant le nombre de pièces. Voir Amphisbène.

1887 Serpent ailé. 1899 Nom donné parmi les animaux chimériques au serpent ailé, généralement représenté issant et les ailes renversées. 1901 Figure de fantaisie représentant un serpent ailé. 1905 Figure de fantaisie représentant un serpent ou plutôt un dragon muni de deux ailes. L'amphiptère est toujours représenté vivant ou ondé. Il ne faut pas le confondre avec l'amphisbène.

Amphisbène

Reptile fouisseur dont la tête et la queue tournée en volutes ont le même aspect, et se dit serpent à deux têtes. Palliot déclare que c'est le même animal que l'amphiptère.

1843 Serpent ailé, dont la queue se termine par une seconde tête de serpent. 1899 Serpent à deux têtes, dont les positions sont très variées. 1905 Figure de fantaisie représentant un serpent dont la queue, tournée en volute, se termine par une tête, ce qui en fait une à chaque extrémité.

Amphistère

Voir Amphiptère.

1843 Voir Amphisbène. 1872 ou Amphibtère. Serpent ailé.

Amphore

Vase grec à deux anses généralement contenant du vin.

Ampoule

Petite fiole à ventre renflé.

1905 Petite fiole à ventre renflé.

Amusse

Voir Aumusse.

Ananas

Meuble de l'écu, représentant ce fruit, le plus souvent figuré au naturel.

1899 Meuble de l'écu, représentant ce fruit, le plus souvent figuré au naturel. 1901 Fruit exotique, devenu emblème local.

Anche

Petit tuyau plat, par lequel on souffle dans les hautbois, dans les bassons, se dit aussi d'un petit conduit, par lequel la farine coule dans la huche du moulin.

Anché

Se dit, des meubles à partie recourbée, s'applique surtout au cimeterre.

1772 Courbé: il se dit seulement d'un cimetere courbé. 1780 Se dit seulement d'un cimeterre recourbé. 1798 Il se dit d'un cimeterre recourbé. 1864 Se dit seulement d'un cimeterre recourbé. 1872 Se dit d'un cimeterre recourbé. 1885 Recourbé. 1899 Se dit, des meubles à partie recourbée, s'applique surtout au cimeterre. 1905 Se dit des badelaires représentés avec la lame recourbée.

Anchois

Petit poisson de mer, qui n'a point d'écailles, qui est de la grosseur et de la longueur d'un doigt.

Ancholie

Voir Ancolie.

Ancolie

Meuble de l'écu représentant cette plante ou seulement sa fleur. Plante vivace dont les fleurs de couleurs variées présentent cinq éperons. Comme fleur, elle est figurée à trois pétales ; lorsqu'elle est tigée et feuillée on la nomme sceau de Notre-Dame.

1843 Fleur qu'on représente comme une tulipe couchée, la tige relevée vers le haut. 1872 Fleur fictive ayant quelque ressemblance avec le bleuet des champs. 1885 Ou fleurs d'ancolies. 1887 Fleur à peu près en forme de clochette, toujours avec la tige en haut. 1899 Meuble de l'écu représentant cette plante ou seulement sa fleur. Comme fleur, elle est figurée à trois pétales ; lorsqu'elle est tigée et feuillée on la nomme sceau de Notre-Dame. 1901 Plante. L'ancolie commune appelée vulgairement Gant de Notre-Dame est l'emblème héraldique de certaines familles. 1905 Fleur de fantaisie, comportant trois pétales, une tige et des feuilles. Suivant la nature de sa tige et de son feuillage, elle est dite tigée ou feuillée de ... Comme élément décoratif au moyen-âge, l'ancolie apparaît figurée au naturel ; c'est alors cette plante vulgairement appelée gant de Notre-Dame.

Ancolier

Arbuste. Voir Ancolie.

Ancorné

Ce mot s'emploie quand il faut spécifier que la corne du pied des animaux, le sabot du cheval, etc..., sont d'un autre métal ou émail que le reste du corps ; les deux vaches qui figurent dans les armes de Béarn sont de gueules, accornées, ancornées, colletées et clarinées d'azur

1899 Ce mot s'emploie quand il faut spécifier que la corme du pied des animaux, le sabot du cheval, etc ..., sont d'un autre métal ou émail que le reste du corps ; les deux vaches qui figurent dans les armes de Béarn sont de gueules, accornées, ancornées, colletées et clarinées d'azur 1905 Se dit du sabot du cheval, de la corne du boeuf, du taureau, etc., quand ce sabot ou cette corne est d'un autre émail que le corps.

Ancre

Pour la tige de cet instrument de marine on dit une strangue ou flanque, une trabe pour la traverse du haut, quant à la corde passée dans l'anneau on l'appelle une gumène (voir ces mots). Il est bon de faire remarquer ici que l'on ne doit donner à ces différentes parties de l'ancre leur désignation spéciale en blasonnant, que lorsqu'elles sont d'un autre métal ou émail que l'ancre simplement figurée. L'ancre est ordinairement posée en pal, la trabe vers le chef. L'ancre bouclée est munie de son anneau supérieur et parfois d'un autre en bas.

1679 Estans de metal leur stangue se trouve quelques fois estre de couleur, aux autres le trabe different, & quelques uns mis en face, la stangue chargee d'Aigle ou autre oyseau. Et s'ils sont garnis de leur gomene ou gumene, qui le plus souvent est de metal ou couleur differante de l'ancre, & quelques fois est passee dans l'aneau d'iceluy, ou tortillee au tour. 1780 Est un instrument de fer, dont on se sert pour arrêter les vaisseaux. L'ancre est composée de plusieurs parties, qu'il faut distinguer par leurs noms particuliers, quand elles sont d'émail différent. La trabe, c'est le bois ou traverse d'en haut ; la stangue, c'est la tige ; les gumenes sont les câbles dont elles sont attachées. 1885 Meuble d'armoiries qui représente l'ancre d'un navire. La tige se nomme Stangue, la traverse en haut Trabe, et le câble Gumène. 1899 Pour la tige de cet instrument de marine on dit une strangue ou flanque, une trabe pour la traverse du haut, quant à la corde passée dans l'anneau on l'appelle un gumène (voir ces mots). Il est bon de faire remarquer ici que l'on ne doit donner à ces différentes parties de l'ancre leur désignation spéciale en blasonnant, que lorsqu'elles sont d'un autre métal ou émail que l'ancre simplement figurée. 1901 Est représentée comme l'ancre d'un navire, dans la position verticale. On dit qu'une croix, un sautoir, etc., est ancré, lorsque les extrémités des branches imitent les pattes des ancres. La tige ou le montant de l'ancre se nomme stangue, la traverse en haut trabe, et le câble gumène. Mais on n'exprime ces pièces en blasonnant, que lorsqu'elles sont d'un autre émail que celui de l'ancre.

Ancré

Se dit des croix et des sautoirs ou de toutes autres pièces quand leurs extrémités sont terminées par deux pointes recourbées, analogues aux becs des ancres.

1780 Se dit des croix et des sautoirs dont les extrémités se divisent en deux, et qui ressemblent à une ancre par la manière dont ils sont tournés. 1843 Qui a les extrémités divisées en deux pointes recourbées comme celles d'une ancre. 1872 Se dit de toutes pièces dont les extrémités se terminent en forme d'ancre. 1899 Cette qualification s'applique aux croix et aux sautoirs, lorsque leurs extrémités sont terminées en doubles pointes recourbées et pointues comme celles des branches des ancres. 1905 Se dit des croix et des sautoirs ou de toutes autres pièces quand leurs extrémités sont terminées par deux pointes recourbées, analogues aux becs des ancres.

Ancre de maçonnerie

Voir Anille de muraille.

Andain

Petit tas d'herbe laissé par un faucheur.

Andouiller

Ramification des bois du cerf et des animaux de la même famille.

Âne

Quand il est entier, il est ordinairement représenté de profil. Il est dit effrayé quand il se dresse sur ses postérieurs. Souvent, sa tête seule est représentée.

1899 Cet animal est ordinairement représenté de profil et passant, on le dit effrayé quand il ne porte que sur ses pieds de derrière. 1901 Des têtes d'ânes se voient dans les blasons allemands.

Anémone

Plante herbacée dont les fleurs blanches et roses éclosent au printemps.

1901 Genre le plus brillant de la famille des renonculacées ; sans parfum, aux couleurs magnifiques et variées.

Ânesse

Mammifère équidé, femelle de l'âne.

Aneth

Ombellifère aromatique à feuilles vert foncé, appelé aussi faux anis ou fenouil bâtard.

1901 Plante aromatique annuelle. On la trouve dans les écus comme dans les cimiers.

Dernière pagePage suivantePage précédentePremière page