Glossaire, dictionnaire héraldique: évolution de 1660 à 1905

A quel livre, traité ou dictionnaire, correspond chaque date ?
A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Habillé

Se dit d'une figure humaine qui porte des vêtements. On dit qu'un navire est habillé lorsqu'il est nécessaire d'indiquer que les voiles sont d'un autre émail que celui de la coque.

1660 Se dit de l'homme et de la femme qui sont couverts de leurs habits. On dit encore habillé du navire qui a des voiles d'un émail autre que le vaisseau. 1772 Il ne se dit que des figures d'hommes et de femmes couvertes de leurs habits. On dit aussi un navire d'or habillé d'argent, pour dire, qu'il a ses voiles et ses agrès. 1780 Est un terme entendu de tout le monde. Se dit aussi d'un vaisseau avec tous ses agrêts. 1885 Se dit d'un vaisseau dont les voiles diffèrent de la coque. 1887 Se dit : 1° d'un vaisseau dont les voiles sont d'un autre émail que la coque ; 2° des figures humaines, pour indiquer l'émail des habits dont elles sont revêtues. 1899 Se dit d'une figure humaine qui a des vêtements. En pareil cas, il faut éviter de se servir du mot vêtu, car en langage héraldique, cette expression indique la losange qui remplit le champ d'un écu dont les autres parties triangulaires des angles sont d'un émail particulier. On dit qu'un navire est habillé lorsqu'il est nécessaire d'indiquer que les voiles sont d'un autre émail que celui de la coque. 1901 Terme indiquant les vêtements d'une figure humaine. 1905 Est l'attribut des personnages couverts de leurs habits. On ne dit pas vêtu car ce mot ne s'emploie que pour les écus chappés ou chaussés. Se dit aussi d'un vaisseau dont les voiles sont d'une couleur différente de celle du corps.

Hache

Ce meuble peut n'être qu'une simple cognée, mais lorsqu'il est représenté avec un tranchant d'un côté et une pointe, ou un crochet, de l'autre, on le nomme hache d'armes ; lorsque le manche est d'un émail spécial, on dit la hache emmanchée de...

1660 Espèce de large coignée à ébaucher et doler les pièces de bois. 1887 Elles sont représentées sous la forme commune. Les haches d'armes ont une pointe de fer opposée au fer de la hache. 1899 Ce meuble peut n'être qu'une simple cognée, mais lorsqu'il est représenté avec un tranchant d'un côté et une pointe, ou un crochet, de l'autre, on le nomme hache d'armes ; lorsque le manche est d'un émail spécial, on dit la hache emmanchée de... 1901 Outil paraît dans l'écu, posé verticalement, le fer en haut. La hache de guerre portée par les soldats, servait principalement à abattre les arbres pour faire des retranchements. Autrefois on appelait les haches des doloires, parce que souvent elles étaient destinées à ébaucher et doler des pièces de bois. Voir Doloire. 1905 Meuble de l'écu qui représente une hache. La hache figurée sans manche prend le nom de doloire.

Hache consulaire

La hache était la marque du Consulat. C'est une marque d'honneur.

Hache danoise

Hache d'argent à manche d'or de forme courbe, qui figure dans les armes de la Norvège.

1905 Hache d'argent à manche d'or de forme courbe, qui figure dans les armes de la Norvège.

Hache d'armes

Hache au large fer. Hache avec un tranchant à dextre et à senestre un crochet ou une pointe.

1660 Dont se servaient jadis les lanciers lorsqu'ils étaient à la guerre, après que leurs lances étaient brisées. 1901 Au moyen-âge avait un manche long, et formait hache d'un côté et marteau de l'autre. Elle était portée à la guerre par les chevaliers qui s'en servaient pour leur défense personnelle, lorsque leurs lances étaient brisées. 1905 Hache qui a un fer large à dextre, une pointe à senestre, et dont le manche est courbe.

Hache de licteur

Voir Faisceau de licteur.

1905 Hache que les licteurs romains, dans les cortèges publics, portaient avec les faisceaux devant certains personnages.

Hachements

Étoffe autour du casque. Synonyme de lambrequin.

1660 Ce sont liens de pennaches à divers noeuds et lacets à longs bouts, voltigeants en l'air dont les allemands lient leurs lambrequins, ils doivent être des mêmes émaux que les lambrequins. L'usage n'est est point en France. 1780 Sont la même chose que les lambrequins qui ornent les casques. 1885 Voir Lambrequin. 1887 Nom que l'on donne quelquefois aux lambrequins. 1899 Pièces d'étoffe ou de cuir, découpées en longues bandes, que l'on rencontre placées sur le heaume, et qui semble voltiger autour de l'écu. 1901 Synonyme de lambrequin. 1905 Liens de panaches à divers noeuds et lacets et à longs bouts voltigeants, usités surtout dans les armoiries allemandes. Les hachements doivent être des mêmes émaux que les lambrequins qu'ils relient. La forme régulière primitive est Achements.

Hachette

Petite hache. Nom vulgaire d'un poisson du genre de l'ablette.

1905 Petite hache. Nom vulgaire d'un poisson du genre de l'ablette.

Hachoir

Large couteau de formes diverses.

1905 Large couteau de formes diverses.

Hachon

Petit hachoir.

Hachures

Ce sont les traits et points, utilisés en gravure, pour indiquer les émaux des armoiries.

1798 On appelle les traits ou les points dont on se sert pour marquer la différence des couleurs et des métaux. Les traits horizontaux marquent l'azur. Les traits perpendiculaires marquent le gueules. Les traits diagonaux de droite à gauche marquent le sinople. Les traits diagonaux de gauche à droite marquent le pourpre. La hachure en pal contre-hachée en fasce marque le sable. Les pièces simplement pointillées sont d'or. Celles qui sont sans aucuns traits ni points, sont d'argent. 1843 Traits qui servent à marquer les couleurs des armoiries. 1872 Traits au moyen desquels les émaux sont représentés. 1885 Trait au moyen desquels les graveurs indiquent les couleurs du blason. 1887 On appelle ainsi les traits au moyen desquels les émaux sont indiqués dans la gravure. 1899 Ce sont les traits et points, utilisés en gravure, pour indiquer les émaux des armoiries. 1901 Traits au moyen desquels on indique les couleurs ou les émaux dans les écus. L'invention des hachures a été attribuée au Père Petra-Santa, puis revendiquée par Marc Wulson de la Colombière. Mais la priorité du système est clairement indiquée dans la gravure des écussons publiée par Jean-Baptiste de Zangré, dit Zangrius, à Louvain. 1905 Traits ou points qui dans les écus gravés désignent les couleurs.

Haie

Meuble de l'écu représentant une barrière de verdure, ou des fascines liées à des piquets.

1660 Cloison bâtie de rames entrelacées en des bâtons ou pieux fichés en terre, elles sont toujours en fasce traversant l'écu d'un flanc à l'autre. 1899 Meuble de l'écu représentant une barrière de verdure, ou des fascines liées à des piquets.

Haillier

Voir Hallier.

Haim

Hameçon.

Haisssette

Pour houssette. Voir Jambe.

Halbergue

Voir Haubert.

1901 Voir Haubert.

Haleine

Vent.

Halissant

Ce mot a été accepté par quelques auteurs comme s'appliquant à la givre paraissant engloutir un enfant ; d'autres l'ont employé comme propre à l'enfant, dont on doit énoncer l'émail particulier, qui est alors considéré comme issant de la gueule de la givre.

1899 Ce mot a été accepté par quelques auteurs comme s'appliquant à la givre paraissant engloutir un enfant ; d'autres l'ont employé comme propre à l'enfant, dont on doit énoncer l'émail particulier, qui est alors considéré comme issant de la gueule de la givre.

Hallebarde

Arme d'haste, à fer pointu d'un côté et tranchant de l'autre. Longue lance surmontée d'une hache de guerre. Elle est futée lorsque l'émail de la hampe est différent.

1660 Arme d'hast, qui a un long fût, une longue haute, garnie d'une grande pointe et d'un fer à pointes recroquevillées. 1899 Arme spéciale des gardes du palais formée d'une longue pointe surmontant une hache ou un croissant et un crampon, adossés et mis en traverse ; lorsque le manche de la hallebarde est d'un émail particulier on la dit fûtée de... 1901 Arme à hampe, de deux mètres de longueur environ, qui avait une partie de sa lame façonnée en forme de hache ou de croissant tranchant, à pointe aiguë, tandis que de l'autre côté se trouvait un dard droit et crochu, et qu'au-dessus, le fer devenait une lame à deux tranchants, large à sa base et se terminant en pointe aiguë. C'était une arme d'estoc et de taille, fort redoutable dans les mains d'un homme exercé.

Hallier

Gros buisson touffu.

Halotte

Poisson.

Hamade

Voir Hamaïde.

1780 Est une pièce composée de trois fasces alezées, c'est-à-dire, qui ne touchent point les bords de l'écu. 1798 Voir Hamaïde.

Hamaïde

Figure composée de trois fasces alésées ou poutres superposées horizontalement.

1660 Ou hamade. C'est une fasce de trois pièces qui ne touchent pas les bords de l'écu. 1772 Fasce de trois pieces alaisées qui ne touchent point les bords de l'eau. Hameides, selon le pere Menétrier, sont trois chantiers ou longues pieces de bois en forme de fasces alaisées qui se mettent sous les tonneaux qu'on nomme hames aux Pays-bas; ce qui a fait le mot d'hameides; une famille de Flandres qui porte ces chantiers pour armoiries par allusion à son nom, en ayant introduit l'usage dans le Blason. Il ajoûte qu'hameide est encore une barriere dans ce pays-là, où les maisons de bois traversées se nomment hames, d'où vient le nom de hameau, à cause des maisons de village bâties de cette sorte, et des barrieres dont les chemins sont fermés en Suisse et en Allemagne sur les avenues de ces hameaux. D'autres croyent qu'hameide vient de la maison de ce nom en Angleterre, qui porte pour armes une étoffe découpée en trois pieces en forme de fasce, qui en laisse voir une autre par ses ouvertures, qui est d'une couleur différente et mise au-dessous. On dit aussi hamade et hamaide. 1798 Ou Haméide. Fasce formée de trois pièces alésées. Suivant différens Auteurs, Les haméides sont des barrières de manéèe, de clôture, des chantiers de cave, etc. 1843 C'est une figure composée de trois pièces de bois ou poutres alaisées, posées horizontalement, à peu de distance les unes des autres. 1872 Espèce de herse sarrasine. 1885 Figure composée de trois pièces de bois ou poutres mises en fasces, et ne touchant pas les bords de l'écu. 1887 Espèce de herse sarrasine dont la forme a été tellement dénaturée qu'on la représente comme trois poutres horizontales, l'une posée au-dessus de l'autre. 1899 Souvent dite hamade, cette figure est formée par trois fasces alésées, meublant le champ d'un écu ; cette sorte de barrière se rencontre assez souvent dans le blason des Pays-Bas. 1901 Figure composée de trois fasces alésées ou poutres superposées horizontalement. 1905 Fasce alaisée qui ne touche point les bords de l'écu. Elle représente une pièce de bois ou poutre, dont les extrémités sont quelque peu arrondies, ou taillées en biseau, de manière que le bas est plus long que le haut. La hamaïde peut être de deux ou trois pièces posées dans le même sens.

Hameau

(ou Hamel) - Assemblage de quelques maisons sans église.

Hameçon

Petit crochet de fer, armé de pointes en dessous.

1901 Est spécial aux pays forestiers renfermant des loups

Hameide

Voir Hamaïde.

1901 Voir Hamaïde.

Haméide

Voir Hamaïde.

1843 Voir Hamaïde.

Hamel

Voir Hameau.

Hameydex

Sont des chevrons sur lesquels on couche les barriques de vin dans une cave.

1864 Sont des chevrons sur lesquels on couche les barriques de vin dans une cave.

Hampe

Bois de hallebarde, lance, drapeau, etc ..., qui doit être appelé fût lorsqu'il est nécessaire d'indiquer que le manche d'une arme ou autre meuble est d'un émail particulier.

1899 Bois de hallebarde, lance, drapeau, etc ..., qui doit être appelé fût lorsqu'il est nécessaire d'indiquer que le manche d'une arme ou autre meuble est d'un émail particulier.

Hampé

Qui est muni d'une hampe.

1905 Qui est muni d'une hampe.

Hanap

Sorte de grande coupe à couvercle ou de grand vase pour boire, employé comme meuble dans quelques armes allemandes.

1887 Espèce de coupe à couvercle. 1899 Sorte de grande coupe ou de grand vase pour boire, employé comme meuble dans quelques armes allemandes.

Hanneton

Insecte coléoptère.

1901 On ne le représente que partiellement en héraldique. On ne voit que les défenses ou l'extrémité de la tête du hanneton. On a quelquefois pris cette partie de hanneton pour celle de l'escarbot ou cerf-volant (insecte).

Hap

Partie d'une ancre de marine.

Happe

Demi-cercle de fer dont on garnit un essieu pour le conserver. Il se dit aussi d'une espèce de crampon qui attache et lie deux pièces de bois, deux pierres.

Happe de tonnelier

Crampon à deux pointes qui sert à lier.

Haquenée

Petit cheval ou jument.

Haquet

Hotte de vendange. Espèce de charrette à voiturer du vin, des ballots de marchandises.

Hardi

Se dit du coq représenté ayant une patte levée et la tête en signe de défi.

1887 Se dit du coq qui lève une patte. 1899 Se dit du coq représenté ayant une patte levée et la tête en signe de défi.

Hareng

Poisson à dos vert argenté.

Harnaché

Mettre le harnais à un cheval de trait.

Harnais

Partie de l'équipement du cheval autre que la housse. (Bride, selle, étriers etc...).

1899 Partie de l'équipement du cheval, qui est souvent d'un autre émail que la housse ; ce cas doit toujours être énoncé en blasonnant.

Harnois

Voir harnais.

1899 Voir harnais.

Harpe

Instrument de musique triangulaire. Luth très simplifié. A préciser si les cordes sont d'une couleur différente.

1660 Instrument de musique fort harmonieux. 1899 Meuble admis en blason ; lorsque les cordes qui le garnissent sont d'un émail différent de celui de l'instrument, on doit le spécifier. 1901 Instrument de musique.

Harpie

Animal fabuleux, ayant un buste de femme nue, et le reste du corps semblable à celui d'une aigle.

1660 Elle n'est pas si rare parmi les hommes que parmi les armoiries et nous en voyons souvent qui par ressemblance portent les qualités de ce monstre que l'on dépeint avec un beau visage de pucelle, mais blême, le corps d'un vautour, la queue d'un serpent, des ailes aux côté, le ventre grand, et des griffes aux pieds et aux mains. 1843 Monstre ayant la tête d'une jeune fille et le corps d'une aigle ; elle se pose de front les ailes étendues. 1864 Animal chimérique rarement employé en blason. 1885 Buste de femme sans bras avec les ailes, les griffes et la queue d'une aigle. 1887 Buste de femme sans bras, posé de front, avec les ailes, le corps, les pattes et la queue d'une aigle héraldique. 1899 Animal fabuleux, ayant un buste de femme nue, et le reste du corps semblable à celui d'une aigle. 1901 Oiseau fabuleux représenté avec un buste de jeune fille, aux cheveux épars, et le reste du corps semblable à une aigle héraldique. 1905 Figure héraldique de fantaisie, représentant un buste de femme sans bras, avec des ailes déployées, des pattes d'oiseau de proie et une queue rappelant celle de l'aigle héraldique.

Harpon

Dard pointu à deux crocs recourbés ; ce meuble est souvent figuré dans les armes anglaises.

1899 Sorte de dard dont la pointe est formée de deux crocs recourbés ; ce meuble est souvent figuré dans les armes anglaises. 1901 Gros javelot à hampe, muni d'une corde. Le fer est triangulaire, tranchant et acéré. Il est destiné à prendre les gros poissons. Le harpon est un emblème exclusif de l'héraldique allemande.

Hasard

Nom d'un jeu de dés en usage au moyen age.

Hast

Voir Haste.

1899 Forte lance emmanchée au bout d'un long fût qui est souvent d'un émail particulier.

Haste

(ou Hast) - Javelot sans pointe ou broche pour faire rôtir la viande. Forte lance emmanchée sur un fût souvent d'un émail particulier.

Haubergeon

Voir Haubert.

1901 Espèce de haubert. Voir ce mot.

Haubert

Longue cotte de mailles.

1901 Tunique de mailles à manches et habituellement à capuchon. C'est une tunique à manches courtes, s'arrêtant un peu au-dessus des genoux. Elle est couverte parfois de plaques de métal ; mais plus généralement elle consiste en un tissu de mailles tantôt simples, tantôt doubles, quelquefois mais rarement triples. Etroite et d'une venue, elle s'ajustait à la taille par une ceinture lache. Le haubert était garni par le haut d'un capuchon également maillé qu'on portait rabattu sur le col à l'ordinaire, qu'on relevait sur la tête pour la bataille, et sur lequel on plaçait le casque consistant en une calotte de fer. Un baudrier décoré de pièces de métal diversement découpées descendait en travers sur le haubert de l'épaule droite à la hanche gauche et soutenait l'épée sur le flanc.

Haubert de mailles

Sorte de cuirasse ancienne, ou de cotte de mailles.

Hauberte

Cotte d'armes.

Haussé

Se dit de toute pièce principale, lorsqu'elle est placée plus haut que sa position ordinaire.

1780 Se dit du chevron et de la fasce quand ils sont plus hauts que leur situation ordinaire. 1798 Se dit du chevron et de la fasce, quand ils sont placés plus haut qu'à l'ordinaire. 1843 S'emploie pour les pièces principales quand elles sont plus hautes que leur position ordinaire. 1864 Se dit d'une pièce placée plus haut que sa situation ordinaire. 1872 État de toute pièce posée plus haut que sa situation particulière. 1885 Se dit des pièces principales quand elles sont plus hautes que leur position ordinaire. 1887 Terme appliqué aux pièces placées plus haut dans l'écu que ne le comporte leur position ordinaire. 1899 Se dit de toute pièce principale, lorsqu'elle est placée plus haut que sa position ordinaire ; on dit aussi qu'un meuble est haussé quand il paraît allongé dans sa partie basse. 1901 Se dit des pièces principales quand elles sont plus hautes que leur position ordinaire. 1904 Dressé verticalement. 1905 Se dit du chevron et de la fasce, quand ils sont placés plus haut que dans la règle. On entend par croix haussée celle dont le pied est plus long que la tête. La croix haussée est celle sur laquelle on figure le Christ.; elle est alaisée et n'atteint pas les bords de l'écu.

Hausse-col

Sorte de plastron se trouvant sous le heaume à hauteur des épaules.

Haussière

Gros cordage employé pour l'amarrage des navires, appelé aussi Aussière.

Hautbois

Instrument de musique à vent.

Haut-de-chausses

Partie du vêtement qui couvre les cuisses, ou les jambes et les pieds. On appelle haut-de-chausses ce qui sert à couvrir les cuisses.

Haute

Se dit de l'épée placée droite et la pointe en l'air.

1780 Se dit de l'épée droite. 1798 On appelle Épée haute, celle qui est droite. 1843 Se dit de l'épée droite, mais c'est un pléonasme, car l'épée est toujours haute, si l'on n'indique pas le contraire. 1885 Se dit de l'épée droite. 1899 Se dit de l'épée placée droite et la pointe en l'air ; l'épée représentée ainsi ne doit pas être dite en pal, comme quelques auteurs l'ont admis, l'énoncé en pal ne convient pour cette arme que lorsqu'elle est figurée avec la poignée en haut, et en posture de repos. 1901 Indique qu'une épée est posée en pal, la pointe en haut, ou que le bras inférieur d'une croix a plus de dimension que le reste.

Havet

Hameçon. Désigne aussi une petite fourche. Désigne aussi un crochet.

Havresac

Sac porté derrière le dos.

Heaume

Synonyme de casque.

1660 C'est la première pièce des armes et l'ornement des armoiries. 1780 Est la même chose que casque ; il se voit quelquefois pour pièce d'armoiries, mais ordinairement il sert de timbre. 1798 Casque, habillement de tête d'un homme d'armes. Il est vieux, et ne s'emploie plus que dans le Blason. 1843 Casque. 1864 Casque des chevaliers et gens de guerre; il se représente sur l'écu de face, de deux tiers ou de profil, suivant la dignité de l'individu. 1885 Casque. 1899 Synonyme de casque. (Voir tout ce qui a été dit à mot). 1901 Casque ordinaire, muni de ses grilles et de son collier. Il est posé soit de face, soit de profil sur l'écu. Sous Philippe-Auguste, roi de France, la calotte de fer fut remplacée par le heaume qui était un cylindre creux de fer, légèrement cambré, dans lequel on enfonçait la tête fort aisément, car il était large au point de couvrir les épaules. Il fut définitivement remplacé par le bassinet pointu. Voir casque de tournoi. 1905 Grand casque clos que les hommes d'armes portèrent surtout pendant le XIIIe siècle.

Hélénie

Plante.

Héliotrope

Herbe à fleurs odorantes bleues ou blanches. Fleur appelée aussi Soleil.

Heller

Pièce de monnaie.

1905 Pièce de monnaie.

Hendé

Synonyme de Enhendé.

1905 Synonyme de Enhendé.

Héraldique

Ce mot s'applique à tout ce qui a trait à la science et à l'art du blason.

1694 (Heraut) - adj. des 2 g. Il n'a guere d'usage qu'en cette phrase. Science heraldique, qui veut dire la science du blason & des armoiries dont les Herauts estoient autrefois Juges. 1798 Il n'est guère d'usage qu'en cette phrase, Science héraldique, qui veut dire, La science du Blason et des Armoiries. 1864 Nom de certaines figures de blason qui passent pour plus nobles que les autres. 1899 Ce mot s'applique à tout ce qui a trait à la science et à l'art du blason.

Héraut

Les hérauts d'armes étaient chargés dans les tournois de proclamer les armoiries des chevaliers qui se présentaient dans la lice ; les hérauts nobles crieurs avaient pour fonction d'annoncer les défis publics, et de publier les édits des souverains et des dignitaires.

1694 Sub. m. L'H s'aspire. Officier d'un Prince, ou d'un Estat souverain, auquel on commet d'ordinaire les deffis publics, & les denonciations de guerre, & qui a beaucoup d'autres fonctions dans les ceremonies. C'estoient autrefois les Herauts qui denonçoient les joustes & les tournois, & qui estoient Juges des armoiries & de leurs blasons. Heraut d'armes. le Roy a denoncé la guerre par un Heraut. Heraut du titre de Montjoye, du titre de Bourgogne. 1899 Les hérauts d'armes étaient chargés dans les tournois de proclamer les armoiries des chevaliers qui se présentaient dans la lice ; les hérauts nobles crieurs avaient pour fonction d'annoncer les défis publics, et de publier les édits des souverains et des dignitaires.

Herbe

Plante non ligneuse.

Herbu

Couvert d'herbe. Une terrasse herbue de sinople, ou une terrasse d'or herbue de sinople. Herbu, sans indication d'émail est de sinople.

Hercule

Dieu de la mythologie grecque.

Hérissé

Voir Étoile.

1887 Voir Étoile.

Hérisson

Se dit de l'animal, mais aussi de l'enveloppe de la châtaigne.

1660 Animal portant aiguillons en pointe d'épine au lieu de poil. 1899 Cet animal se représente toujours de profil, et le dos hérissé de piquants. 1901 Le hérisson paraît dans quelques blasons français. En d'autres pays, il est rarement adopté.

Hérissonné

Se dit du chat ramassé et accroupi ; se dit aussi du tigre héraldique lorsque les piquants ou épines dont il est armé, sont d'un autre émail que celui du corps de l'animal.

1772 Ne se dit que d'un chat ramassé et accroupi. 1780 D'un chat ramassé et accroupi. 1798 Il se dit d'un chat ou d'un autre animal ramassé et accroupi. 1864 Se dit d'un chat ramassé et accroupi. 1885 Se dit d'un chat ramassé et accroupi. 1899 Se dit du chat ramassé et accroupi ; se dit aussi du Tigre héraldique lorsque les piquants ou épines dont il est armé, sont d'un autre émail que celui du corps de l'animal. 1901 Attribut du chat ramassé et accroupi, à l'instar d'un hérisson. 1905 Se dit du hérisson représenté avec ses piquants dressés ; du chat quand il est figuré faisant le gros dos avec les poils hérissés. Le chat hérissonné est toujours sur ses quatre pieds ; cependant l'expression s'employait aussi pour le chat accroupi et ramassé.

Herminais

Se dit d'un écu semé de mouchetures d'hermine sur un champ d'or.

1899 Se dit d'un écu semé de mouchetures d'hermine sur un champ d'or.

Hermines

Petit animal dans le genre de la belette admis en blason comme meuble ou comme support. Hermine est le nom qui a été donné à la première des fourrures héraldiques et qui est représentée en armoiries, sur argent, avec un semis de mouchetures de sable, formée d'une sorte de croisette dont le haut et bas se termine par trois pointes qui vont en s'élargissant. La Contre-Hermine est absolument le contraire de l'hermine en ce sens que c'est le champ qui est de sable; et que ce sont les mouchetures qui sont d'argent.

1660 Fourrure qui est toujours d'argent semé de mouchetures de sable. 1694 Sub. f. Petit animal blanc qui a le bout de la queue noir. Robe fourrée d'hermine. C'est aussi une des deux fourures du Blason. Les Ducs de Bretagne portoient d'hermine. 1772 La premiere des deux fourrures qui y sont en usage, la seconde le vair. Voyez Vair. C'est un champ d'argent semé de petites pointes de sable en forme de triangles. 1780 Est une fourrure dont le fond est toujours blanc et les mouchetures noires. On l'appelle contre-hermine quand le contraire arrive, c'est-à-dire, que le fond est noir et les mouchetures blanches. 1798 Il se dit d'une des deux fourrures du Blason. Les Ducs de Bretagne portoient d'hermine. 1843 Fourrure, qui se représente par un fond d'argent, semé de mouchetures de sable. 1864 L'un des huit émaux et des deux fourrures du blason. Elle se représente par des pointes de sable sur un fond d'argent. 1885 Fourrure du blason. 1887 Fourrure qui consiste en un champ d'argent semé de mouchetures de sable, sans nombre. Ces mouchetures en nombre déterminé, trois au plus, quelquefois un seul, paraissent comme meubles dans les armoiries. 1899 Petit animal dans le genre de la belette admis en blason comme meuble ou comme support. Hermine est le nom qui a été donné à la première des fourrures héraldiques et qui est représentée en armoiries, sur argent, avec un semis de mouchetures de sable, formée d'une sorte de croisette dont le haut et bas se termine par trois pointes qui vont en s'élargissant. Voir au mot moucheture. La Contre-hermine est absolument le contraire de l'hermine en ce sens que c'est le champ qui est de sable; et que ce sont les mouchetures qui sont d'argent. 1901 Fourrure blanche chargée de mouchetures noires. L'hermine est aussi un petit animal de la grandeur et de la forme d'un grand rat, museau pointu et effilé, peau blanche, à l'exception de l'extrémité de la queue qui est noire. 1905 L'hermine héraldique est une des deux fourrures en usage dans le blason ; elle se représente, en principe, par un champ d'argent moucheté de petites croix à pied élargi et terminé par trois pointes ; ces croix sont de sable. Quand les émaux sont intervertis, c'est-à-dire que les croix se détachent en blanc sur le fond noir, la fourrure est appelée contre-hermine. Quand le champ d'hermine est d'un autre émail que l'argent et les mouchetures d'un autre émail que le sable, on doit le spécifier, de même que lorsque les mouchetures sont en petit nombre, etc. L'hermine entière est représentée de profil sur les blasons.

Herminé

Se dit de tout meuble formé avec des mouchetures d'hermine, aboutées par les points de tête ; quatre mouchetures ainsi placées figurent une croix herminée, cinq forment une étoile herminée, etc...

1694 (Hermine) - Terme de Blason. Il porte de gueule à la croix herminée. 1772 Une croix herminée est une croix composée de quatre mouchetures d'hermine, placées. Voyez Croix. Il faut remarquer que dans de telles armes les couleurs ne doivent point être exprimées, par la raison que ni la croix, ni les armes ne peuvent être que de couleur blanche ou de couleur noire. Colombiere dans son blason appelle ces sortes d'armes quatre queues d'hermine en croix. L'éditeur de Guillim les appelle une croix de quatre hermines, ou plus proprement, quatre mouchetures d'hermine en croix. 1798 Il se dit des pièces dont le fond est d'argent moucheté de noir. Il porte de gueules à la croix herminée. 1885 La croix qui porte ce nom est composée de quatre mouchetures d'hermine. 1899 Se dit de tout meuble formé avec des mouchetures d'hermine, aboutées par les points de tête ; quatre mouchetures ainsi placées figurent une croix herminée, cinq forment une étoile herminée, etc ... 1901 Attribut de la croix formée de quatre mouchetures d'hermine. 1905 Se dit de toute pièce chargée de mouchetures d'hermine, et plus particulièrement de la croix formée de quatre de ces mouchetures aboutées.

Herminette

Sorte de hache à tranchant recourbé, dont font usage les charpentiers et autres ouvriers travaillant le bois.

1905 Sorte de hache à tranchant recourbé, dont font usage les charpentiers et autres ouvriers travaillant le bois.

Herminite

Nom donné aux mouchetures semées sur un champ d'argent et qui sont entremêlées de sable et de gueules.

1772 Ce mot paroît un diminutif d'hermine, et devroit naturellement signifier petite hermine; mais il signifie un fond blanc tacheté de noir, et dans lequel chaque tache noire est seulement mêlée d'un peu de rouge. Quelques auteurs se servent du mot herminite, pour marquer un fond jaune tacheté de noir: mais les François lui donnent un nom plus juste en l'appellant, or semé d'hermines de sable. 1899 Nom donné aux mouchetures semées sur un champ d'argent et qui sont entremêlées de sable et de gueules. Ceci est admis sans l'Enquerre. 1905 Champ d'argent semé de mouchetures noires, mêlées de rouge.

Hermitage

Construction.

Héron

Lorsque ce grand échassier figure dans un écu, il paraît toujours arrêté, pour le reste il se blasonne comme les autres oiseaux.

1679 Oiseau que l'on trouve en armes. 1899 Lorsque ce grand échassier figure dans un écu, il paraît toujours arrêté, pour le reste il se blasonne comme les autres oiseaux. 1901 Oiseau échassier. Il est représenté posé et arrêté sur ses longues pattes.

Herse

Meuble de l'écu qui représente la herse des agriculteurs ou la grulle d'entrée des châteaux?

1660 Il y en a de deux façons, l'une servant au labourage garnie de chevilles de fer ou de bois pour casser les mottes de terre et couvrir la semence. L'autre est une coulisse, ou porte coulisse que l'on met aux entrées des portes des villes et places fortes, dont les membrures posant à terre, sont aiguisées et garnies de fer en pointe, que l'on dit en blasonnant pied fiché, pour distinguer celle-ci de la première. 1780 Est une coulisse ou porte-coulisse que l'on met aux entrées des portes des villes et places fortes. Les membrures en sont aiguisées et garnies de fer. 1864 Se dit du treillis de la porte d'une tour ou d'une forteresse. 1872 Instrument aratoire propre à renverser les terres entre les sillons sur les grains. 1885 Barrière qui sert à fermer les portes des villes au moyen d'une coulisse dans laquelle elle se meut. 1887 Les herses de labour sont ou triangulaires ou carrées ; dans ce dernier cas elles sont souvent arrondies par le bas. 1899 Instrument de labour en forme de triangle dont les deux montants sont maintenus à l'intérieur par des traverses garnies de pointes apparentes. 1901 Instrument d'agriculture destiné à briser les mottes de terre et à couvrir les semailles. 1905 Meuble de l'écu qui représente la herse des agriculteurs.

Hersé

De même que coulissé, se dit d'un château, d'une tour, ou de tout autre meuble, qui paraît fermé à l'aide d'une herse-sarrazine.

1780 D'une porte qui a la coulisse abattue. 1798 Se dit aussi en parlant d'un château représenté avec une herse. Il porte de gueules au château d'or hersé de sable. 1843 Se dit d'une porte dont la herse est abattue. 1864 Se dit d'une porte qui a sa coulisse abattue. 1872 Se dit d'une porte dont la herse est descendue. 1885 Se dit d'une porte dont la coulisse est abattue. 1887 Indique l'émail de la herse d'un château ou d'une tour. 1899 De même que coulissé, se dit d'un château, d'une tour, ou de tout autre meuble, qui paraît fermé à l'aide d'une herse-sarrazine. 1901 Attribut d'une tour ou d'un fort dont la herse est descendue pour la défense de la place. 1905 Se dit d'un château, d'une tour, d'une porte dont la herse est abattue. On dit aussi coulissé.

Herse-sarrasine

Ce meuble est formé de six pals alaisés et aiguisés par le bas, avec traverses posées horizontalement, jointes par des clous aux intersections, et un anneau au milieu de la traverse supérieure, pour figurer la herse de guerre.

1872 Sorte de porte en treillis, suspendue par des chaînes, que l'on laissait tomber par deux roulettes pour défendre l'entrée des châteaux. 1887 Elle représente une porte faite en treillis, suspendue à des chaînes, que l'on laissait tomber par deux coulisses. D'ordinaire elle est composée de cinq ou six pals aiguisés par le bas et de plusieurs traverses posées horizontalement, jointes par des clous aux intersections, avec un anneau au milieu de la traverse supérieure. 1899 Ce meuble, qui prend aussi le nom de coulisse, est composé de six pals alésés, aiguisés par le bas, et de cinq traverses horizontales, jointes par des clous aux intersections, enfin, la traverse du haut est munie d'un anneau dans sa partie du milieu. 1901 Représente une porte façonnée en treillis, se mouvant dans deux coulisses et destinée à fermer l'entrée d'une ville ou d'une forteresse. 1905 Ce meuble est formé de six pals alaisés et aiguisés par le bas, avec traverses posées horizontalement, jointes par des clous aux intersections, et un anneau au milieu de la traverse supérieure, pour figurer la herse de guerre.

Herse-sarrazine

Voir herse-sarrasine.

1899 Voir herse-sarrasine.

Hêtre

Arbre à écorce lisse, à bois blanc.

1901 Arbre de haute futaie. Son fruit est appelé faine.

Heures

Livre d'heures, ce sont des livres de prières anciens que l'on peut rencontrer dans le blason.

Heurte

Ce sont deux tourteaux d'azur que quelques armoristes ont ainsi appellés pour les distinguer des tourteaux d'autres couleurs. Les Armoristes anglais distinguent les couleurs des tourteaux, et leur donnent en conséquence des noms qui leur conviennent; ceux des autres nations se contentent d'appeller ceux-ci simplement tourteaux d'azur; et dans d'autres cas, il ne faut qu'ajouter au mot de tourteaux la couleur dont ils sont.

1660 Tourteau d'azur. 1772 Ce sont deux tourteaux d'azur que quelques armoristes ont ainsi appellés pour les distinguer des tourteaux d'autres couleurs. Les Armoristes anglais distinguent les couleurs des tourteaux, et leur donnent en conséquence des noms qui leur conviennent; ceux des autres nations se contentent d'appeller ceux-ci simplement tourteaux d'azur; et dans d'autres cas, il ne faut qu'ajouter au mot de tourteaux la couleur dont ils sont. 1899 Nom donné anciennement au tourteau d'azur.

Heurtoir

Placé sur une porte pour permettre l'annonce d'une visite.

Heuse

Voir Housseau.

1901 Voir Housseau.

Heuze

Voir Housseau.

Hibou

Ce chat-huant se blasonne comme les autres oiseaux.

1899 Ce chat-huant se blasonne comme les autres oiseaux. 1901 Ou moyen duc, a comme le grand duc, les oreilles fort ouvertes et surmontées d'une aigrette composée de six plumes tournées en avant et d'un pouce de longueur.

Hie

Meuble de l'écu en forme de fusée allongée, terminée par deux lignes courbes dont les bouts finissent en pointe, et qu'on appelle aussi Dame et Demoiselle. Appareil qui sert à enfoncer des pilotis et qui s'appelle aussi Mouton et Sonnette.

1660 Cette pièce des plus rares qui se voit en armoiries, la figure est longue, large par le milieu, et menue par les deux bouts, qui est garnies chacun d'un anneau, l'un d'un côté, l'autre de l'autre. Appelée aussi poteau de mer. 1780 Est une figure très rare dans les armoiries ; c'est une pièce de bois large dans le milieu qui va en se rétrécissant aux extrémités qui sont garnies d'un anneau de fer de chaque côté. On prétend que cet instrument servait à enfoncer les pavés. 1843 Instrument ovale et très-allongé, comme une amande, ayant deux anneaux, l'un à droite vers le haut, l'autre à gauche vers le bas. 1885 Instrument qui sert à planter des pieux ou à paver. C'est une espèce de fusée allongée garnie de deux anneaux, l'un en haut et l'autre en bas. 1887 Instrument qui sert à placer des pieux ou à paver les chemins. Il a la forme d'une fusée allongée, arrondie sur les flancs, garnie de deux anneaux, l'un en haut et l'autre en bas. On n'en connaît qu'un seul exemple. 1899 Meuble de l'écu en forme de fusée allongée, figuré par deux lignes courbes dont les bouts se rejoignent en pointes, ce meuble est complété par deux forts annelets, saillants vers le quart de sa longueur, l'un placé en haut à dextre, et l'autre à sénestre en bas. 1901 Espèce de fusée allongée et arrondie aux flancs, garnie de deux anneaux, l'un en haut à dextre, l'autre en bas à senestre. Au moyen-âge la hie servait à briser les portes des forteresses. Modifiée dans sa forme, c'est un outil à paver, piloter ou planter des pieux. 1905 Meuble de l'écu en forme de fusée allongée, terminée par deux lignes courbes dont les bouts finissent en pointe, et qu'on appelle aussi Dame et Demoiselle. Appareil qui sert à enfoncer des pilotis et qui s'appelle aussi Mouton et Sonnette.

Hippogriffe

Animal chimérique représentant un cheval ailé, à tête de griffon ; son emploi, comme support, est assez fréquent dans les armoiries anglaises.

1899 Animal chimérique représentant un cheval ailé, à tête de griffon ; son emploi, comme support, est assez fréquent dans les armoiries anglaises. 1905 Animal fabuleux, moitié cheval et moitié griffon.

Hippopotame

Mammifère porcin massif.

Hirondelle

Oiseau passereau à dos noir et ventre blanc. Se caractérise par la longueur de ses ailes et sa queue double. Peut être volante, en fasce ou en pal.

1901 Domestique ou de cheminée. Paraît debout et de profil dans le blason. Elle a la queue plus longue que les ailes et profondément échancrée. Quelquefois elle est volante. On doit alors le spécifier.

Hochequeue

Oiseau: bergeronnette.

Hochet

Jouet d'enfant.

1905 Jouet d'enfant.

Homard

Crustacé. Il est posé verticalement vu de dos.

1901 Crustacé. Il est posé verticalement vu de dos.

Homme

La figure de l'homme est usitée en armoiries, soit comme meuble de l'écu, soit comme tenant ou ornement extérieur.

1660 Soldat, religieux, etc. 1899 La figure de l'homme est usitée en armoiries, soit comme meuble de l'écu, soit comme tenant ou ornement extérieur.

Homme d'armes

Soldat des armées des XVe et XVIe siècles, cuirassés en partie et coiffé d'un morion.

1887 Soldat des armées des 15e et 16e siècles, cuirassé en partie et coiffé d'un morion.

Homme marin

Homme dont le corps est terminé en queue de poisson. D'ordinaire il est cuirassé, coiffé d'un morion et armé d'un sabre et d'un bouclier.

1887 Homme dont le corps est terminé en queue de poisson. D'ordinaire il est cuirassé, coiffé d'un morion et armé d'un sabre et d'un bouclier.

Hongre

Cheval châtré.

Hongrois

Soldat hongrois.

Honneur (point d')

Région de l'écu qui occupe la partie inférieure du point du chef et la partie supérieure du coeur.

1660 Point d'honneur au milieu du bas du chef, au-dessus du centre de l'écu. Quartier d'honneur correspond au quartier placé au dextre du chef. 1780 Est un point dans l'écu, immédiatement au-dessous du chef et au-dessus de la fasce. 1905 Région de l'écu qui occupe la partie inférieure du point du chef et la partie supérieure du coeur.

Honorables ordinaires

Pièces principales, la Croix, le Chef, le Pal, la Bande, la Fasce, le Chevron, le Sautoir, le Giron, l'Essonnier ou Trescheur.

1660 Pièces principales, la Croix, le Chef, le Pal, la Bande, la Fasce, le Chevron, le Sautoir, le Giron, l'Essonnier ou Trescheur.

Horizonté

Se dit du soleil et de la lune lorsqu'ils sont placés à l'un des angles de l'écu.

Hôtellerie

Partie d'une abbaye.

Houblon

Plante grimpante.

Houe

Composée d'une pièce de fer recourbée fixée au bout d'un manche de bois.

1905 Composée d'une pièce de fer recourbée fixée au bout d'un manche de bois.

Houlette

Bâton que porte un Berger.

Houlette de berger

Voir Houlette.

Houppe

Filets de soie, de laine, d'or ou d'argent, liés ensemble comme en bouquet. Il est fréquemment utilisé comme ornement extérieur sur les manteaux, et autour de l'écu des dignitaires ecclésiastiques.

1864 Se dit des pompons qui terminent le cordon des chapeaux des ecclésiastiques. 1899 Filets de soie, de laine, d'or ou d'argent, liés ensemble comme en bouquet. Ce meuble ne doit pas être énoncé gland ; il est fréquemment utilisé comme ornement extérieur sur les manteaux, et autour de l'écu des dignitaires ecclésiastiques. 1905 Touffe effilochée qui termine les cordons de soie suspendus aux chapeaux dont les dignitaires ecclésiastiques surmontaient leurs blasons. Le nombre de ces houppes, disposées par étages, augmente de haut en bas, suivant l'important du rang des prélats.

Houppé

Chargé ou se terminant en houppe, cordons, lanières, vêtements, patenôtre, etc...

Houppe de lance

Touffe de poil (généralement de crinières) au bout d'une lance

Houppette

Touffe de brins de laine.

1905 Petite houppe.

Houseau

Sorte de jambière ou de botte lacée, servant à protéger les jambes contre la pluie et la crotte.

1905 Sorte de jambière ou de botte lacée, servant à protéger les jambes contre la pluie et la crotte.

Housette

Meuble de l'écu représentant un Houseau. On dit aussi Houseau et Housille.

1905 Meuble de l'écu représentant un Houseau. On dit aussi Houseau et Housille.

Housille

Voir Houseau.

1885 Voir Houssille 1905 Voir Houseau.

Houssé

Se dit d'un cheval qui a sa housse.

1780 D'un cheval qui a sa housse. 1798 Se dit d'un cheval qui a sa housse. 1864 Se dit d'un cheval qui a sa housse. 1872 Cheval muni de sa housse. 1885 C'est un cheval couvert de sa housse. 1899 Se dit d'un cheval qui paraît caparaçonné. (Voir ce qui a été dit à ce mot, qui doit être employé de préférence). 1901 Attribut du cheval couvert de sa housse. Voir Caparaçonné. 1905 Se dit d'un cheval qui a sa housse.

Housse de cheval

Le plus souvent tissu pour couvrir la croupe du cheval.

Housseau

Synonyme de Houseau.

1660 Houssettes. Bottes, bottines. 1843 Espèce de chausse, de bottine. 1864 Sont des brodequins ou bas de chausses. 1872 Sorte de chausse. 1885 Espèces de chausses. 1887 Espèce de chausse. 1899 Sorte de grandes guêtres, ou chaussures employées comme meuble de l'écu. 1901 Bottine de cuir autrefois en usage parmi les gens de guerre. Elles ne sont pas toujours éperonnées. Synonymes : heuse, huèse, housiau, houssette, houzeau ou botte renversée. Elles consistaient en d'étroits étuis de peau tannée, qui garantissaient la jambe entière et dont la base s'emboîtait dans le soulier. Elles servaient principalement aux cavaliers. 1905 Synonyme de Houseau.

Housserre

Est un habillement de jambes.

1780 Est un habillement de jambes.

Houssette

Voir Housseau.

1798 Voir Housseau. 1843 Voir Housseau. 1872 V. Housseau. 1887 Voir Housseau. 1901 Voir Housseau.

Houssille

Brodequins ou bas de chausses. Il n'est d'usage que dans l'art héraldique. Voyez Houseaux.

1772 Brodequins ou bas de chausses. Il n'est d'usage que dans l'art héraldique. Voyez Houseaux. 1872 V. Housseau. 1885 Brodequins. 1887 Voir Housseau.

Houssine

Baguettes de houx.

Houssoir

Balai de branchages.

Housson

Ce meuble rentre dans la catégorie des arbres, et se blasonne comme eux.

1905 Nom vulgaire du fragon.

Houx

Les feuilles de cet arbuste vivace sont admises comme meuble en armoiries, elles sont figurées avec des bords engrelés et armés de longs piquants.

1899 Les feuilles de cet arbuste vivace sont admises comme meuble en armoiries, elles sont figurées avec des bords engrêlés et armés de longs piquants. 1901 Arbrisseau toujours d'un beau vert foncé.

Houzeau

Voir Housseau.

1901 Voir Housseau.

Hoyau

Espèce de houe, à lame aplatie en biseau et à manche recourbé.

1905 Espèce de houe, à lame aplatie en biseau et à manche recourbé.

Huard

Oiseau palmipède. Aigle de mer.

Huart

Chouette.

Huat

Voir Aigle.

Huche

Grand coffre de bois.

Huchet

Trompe de chasse, figurée sans attaches c'est en cela qu'il diffère du cor ; comme ce dernier, le huchet doit être dit enguiché et virolé, lorsque ces pièces sont d'un émail spécial.

1660 Petit cornet de chasseur pour appeler les chiens pour la chasse, les postillons s'en servent aussi pour avertir les maîtres des postes de préparer les chevaux pour les monter et continuer leurs courses. 1780 Est un instrument de chasseur, pour appeller les chiens. Les postillons s'en servent aussi pour avertir de leur arrivée. Cor. 1843 Petit cor de chasse ; il ne doit pas avoir d'attache ; mais on observe peu cette règle. 1864 Est une trompe de chasse pour appeler au hucher. 1872 Cor sans attache. 1885 Petit cor de chasse. Il ne doit pas avoir d'attache; mais on observe peu cette règle. 1887 Cor sans attache. 1899 Trompe de chasse, figurée sans attaches c'est en cela qu'il diffère du cor ; comme ce dernier, le huchet doit être dit enguiché et virolé, lorsque ces pièces sont d'un émail spécial. 1901 Petit cornet de chasseur pour appeler les chiens. Il paraît dans l'écu posé horizontalement le pavillon en haut.

Hue

Plante.

Huis

Porte d'un logis.

Huître

Mollusque bivalve comestible.

Hulotte

Oiseau rapace nocturne appelé chat-huant.

Hune

Plate-forme fixée sur les bas-mâts.

1905 Plate-forme fixée sur les bas-mâts.

Huot

Oiseau.

1905 Nom vulgaire de la Hulotte.

Huppe

Oiseau passereau à la grosseur d'un merle. Oiseau représenté avec sa touffe de plumes sur la tête.

1887 Oiseau que l'on reconnaît à la touffe de plumes qu'il porte sur sa tête.

Huppé

Qui porte une huppe.

1905 Qui porte une huppe.

Hure

Tête de sanglier, elle paraît de profil et est généralement de sable ; lorsque la défense est d'un autre émail que celui de la hure, on dit celle-ci défendue de..., et allumée de..., si c'est l'oeil dont l'émail est différent. La tête du dauphin, du saumon ou autres gros poisson se blasonne de même, et peut être appelée hure.

1660 De sanglier ou de brochet, coupée ou arrachée du corps, elle se représente en armoiries le boutoir tourné au flanc dextre de l'écu, si elle est en autre assiette il faut le dire. 1843 Tête de sanglier, qui se représente toujours de profil. 1864 Se dit de la tête du sanglier ou du brochet. 1885 Tête de sanglier qui est toujours de profil dans l'écu. 1887 Nom de la tête du sanglier ou du dauphin. 1899 Tête de sanglier, elle paraît de profil et est généralement de sable ; lorsque la défense est d'un autre émail que celui de la hure, on dit celle-ci défendue de..., et allumée de..., si c'est l'oeil dont l'émail est différent. La tête du dauphin, du saumon ou autres gros poisson se blasonne de même, et peut être appelée hure. 1901 Tête de sanglier posée de profil. 1905 Tête hérissée de certains animaux. Meuble de l'écu représentant une hure de sanglier. Les hures sont toujours représentées de profil et sont défendues, allumées ou animées, suivant que les défenses ou les yeux sont d'un émail particulier. Nom donné aussi à la tête du dauphin héraldique.

Hussard

Cavalier Hongrois généralement à cheval.

Hutinet

Petit maillet des tonneliers.

Hutte

Habitation rudimentaire.

Hyacinthe

Plante bulbeuse.

Hydre

Dragon à sept têtes, la queue se termine en serpent et en dard. Elle paraît ordinairement de profil, son émail particulier est le sinople. Ordinairement la tête la plus basse est pendante à un seul filament, lorsque ce n'est pas le cas elle est dite menaçante.

1660 Serpent à sept têtes, pates et ailes (dragon). 1864 Est un animal chimérique qui se représente avec plusieurs têtes et une seule queue. 1885 Dragon à sept têtes. 1887 Dragon à sept têtes, la plus basse pendante à un seul filament. La queue se termine en dard. 1899 Monstre chimérique, gros serpent représenté de profil, ayant sept têtes et une queue de dragon. 1901 Serpent à sept têtes. Dragon ailé, arrêté sur ses pattes, et dont la partie antérieure du corps se termine par sept têtes de griffons.

Hyeuse

Chêne-vert.

Hysope

Arbrisseau dont l'infusion des fleurs est stimulante. La branche d'Ysope servait à asperger les portes d'une maison pour la purifier.