Glossaire, dictionnaire héraldique: évolution de 1660 à 1905

A quel livre, traité ou dictionnaire, correspond chaque date ?
A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Mâche

Plante potagère à petites feuilles.

Machette

Grand coutelas.

1905 Grand coutelas.

Macle

Figure d'armoiries ayant la forme d'un losange percé au milieu d'un trou ayant aussi la forme d'un losange.

1660 Semblable à la losange, de même dimension, exceptée qu'elle est percée au milieu en forme de losange, si bien qu'on voit le champ de l'écu à travers, différent de la rustre percée en rond. 1679 Sont de mesmes les lozanges, excepté qu'elles sont percees par le milieu en leur forme de lozanges ou carreure. 1694 Sub. f. Terme de blason, qui signifie, une maniere de losange percée à jour par le milieu. Il porte de gueules à trois macles, à neuf macles d'or. 1772 Espece de petite figure faite comme une maille de cuirasse, et percée en losange. La macle a la même dimension que le losange, auquel elle est tout-à-fait semblable, excepté qu'elle est aussi percée au milieu en forme de losange; en quoi elle differe des rustres qui sont percées en rond. 1780 Est une maille de cuirasse ou une losange ouverte, et percée en losange. 1798 Signifie une manière de losange percée à jour par le milieu. Il porte de gueules à trois macles, à neuf macles d'or. 1843 Losange évidée, dont l'ouverture est elle-même une losange. 1864 Est une maille de cuirasse ou un losange pavée en losange. 1872 Losange percé en forme de losange. 1887 C'est une losange, percée et vidée en forme de losange. 1899 Ce meuble n'est autre qu'une losange ouverte ; la macle est formée d'une bordure de la même épaisseur que le filet ; l'intérieur laisse voir le champ de l'écu. 1901 La macle a la forme d'une losange percée en carré. Elle ressemble à une boucle de baudrier ou de ceinturon, privée de son ardillon. 1904 Losange évidé en son centre en forme de losange. 1905 Figure d'armoiries ayant la forme d'un losange percé au milieu d'un trou ayant aussi la forme d'un losange.

Maclé

Se dit d'un écu entièrement couvert de mascles.

1887 Entièrement couvert de mâcles, comme un champ losangé est couvert de losanges. 1899 Se dit d'un écu entièrement couvert de mascles. 1905 Qui porte des macles.

Maçonné

En parlant de l'écu ou d'une pièce honorable, qui est divisé en carrelures imitant les pierres d'une construction, régulièrement disposées. Dans un meuble représentant un monument quelconque, tour, château, cette disposition héraldique qui vise les interstices des pierres, se réduit le plus souvent à un simple trait noir que l'on blasonne de sable.

1660 C'est le mortier qui paraît en forme de filet entre les pierres de taille d'un bâtiment, que les maçons appellent traits de rustique; il est d'ordinaire de sable. 1780 Des traits des tours, pans de mur, châteaux et autres bâtiments. 1843 Marqué de traits qui indiquent les assises de pierres. 1864 Se dit des traits de couleur qui séparent la pierre d'une muraille, d'une tour, d'une porte, etc. 1885 S'emploie pour signifier les traits de séparation entre les assises de pierre qui composent les tours, pans de mur, châteaux, etc. 1887 Se dit des traits de séparation entre les pierres d'un édifice. Quelquefois le champ d'un écu est entièrement couvert du maçonné. 1899 Lorsque les lignes qui marquent la séparation des pierres d'une tour, d'un château, d'une muraille, d'un pont, etc ..., sont d'un émail particulier, on dit le meuble maçonné de ... 1901 On donne ce nom aux joints des pierres d'une tour, d'une forteresse, d'un château, etc. Un écu divisé par des traits noirs en carreaux est dit maçonné, à l'imitation d'une muraille, d'un mur. 1905 En parlant de l'écu ou d'une pièce honorable, qui est divisé en carrelures imitant les pierres d'une construction, régulièrement disposées. Dans un meuble représentant un monument quelconque, tour, château, cette disposition héraldique qui vise les interstices des pierres, se réduit le plus souvent à un simple trait noir que l'on blasonne de sable.

Macreuse

Genre de canard.

1905 Genre de canard.

Madone

Image de la Sainte-Vierge Marie assise ou debout et tenant l'Enfant Jésus.

1901 Image de la Sainte-Vierge Marie assise ou debout et tenant l'Enfant Jésus.

Mai

Arbre vert et enrubanné qu'on plante le premier jour du moi de mai, devant la porte d'une personne qu'on veut honorer.

1905 Arbre vert et enrubanné qu'on plante le premier jour du moi de mai, devant la porte d'une personne qu'on veut honorer.

Mail

Maillet utilisé pour le jeu du même nom: espèce de petite masse de bois garnie de fer par les deux bouts. Boule de mail, la boule avec laquelle on joue au mail.

Mail à jouer

Espèce de petite masse de bois garnie de fer par les deux bouts, qui a un long manche un peu pliant, dont on se sert pour jouer en poussant une boule de buis.

Maillard

Canard.

Maille

Petite monnaie de cuivre ou d'argent, rarement d'or, valant autrefois la moitié d'un dernier, qui peut se confondre avec le besant. Elle est généralement gravée au monogramme du Christ.

1660 C'est une boucle ronde sans ardillon. 1901 Petite monnaie de cuivre valant la moitié d'un denier.

Maillet

Sorte de large marteau de bois ou de fer à deux têtes. Le manche est arrondi vers le bas. Généralement présenté en pal. Dans beaucoup de cas ces maillets sont posés diagonalement ce qui s'exprime par le mot penché.

1660 Espèce de marteau. 1679 Comme de menusiers, tonneliers, maçons, & autres, tous differens en grandeurs & formes, & s'en trouve peu qu'il faille specifier, dautant qu'ils ne sont gueres usitez en ce temps es armes. 1772 Petits marteaux de bois, dont quelques écus sont chargés. On les appelle mailloches quand ils sont de fer, et plus petits que les maillets. 1885 Marteaux de bois destinés à différents usages. 1887 Marteau à grosse tête qui a partout la même dimension. Dans beaucoup de cas ces maillets sont posés diagonalement, ce qui s'exprime par le mot penché. 1899 Sorte de marteau de bois ou de fer à deux têtes ; le maillet est plus large que le marteau, son manche est gros et arrondi par le bas. 1901 Instrument de guerre propre à briser et à rompre les portes, après l'escalade des villes. C'est aussi un outil de travail. Il est généralement représenté légèrement penché vers la dextre de l'écu, le manche en bas. 1905 Meuble de l'écu qui représente l'outil de charpentier, de tonnelier, etc.

Mailloche

Gros maillet de bois à long manche.

1905 Gros maillet de bois à long manche.

Main

La main se place généralement en pal ; le bout des doigts vers le chef, s'ils sont dirigés vers la pointe, on dit la main renversée. Lorsque l'on voit l'intérieur de la main, on l'énonce appaumée, et contre-appaumée quand elle est figurée de dos. Indiquer si la main est dextre ou sénestre.

1660 Leur assiette ordinaire est d'être posées droites en pal, les doigts vers le chef et le poignet vers la pointe, ouvertes et étendues, montrant le dedans ou paumes d'icelles, parfois précisées comme appaumées, ce qui a mon avis est inutile, parce qu'elles sont toujours ainsi représentées. Les mains jointes sont appelées foy. 1843 Elle se représente en pal et montrant la paume. 1899 La main se place généralement en pal ; le bout des doigts vers le chef, s'ils sont dirigés vers la pointe, on dit la main renversée. Lorsque l'on voit l'intérieur de la main, on l'énonce appaumée, et contre-appaumée quand elle est figurée de dos. Indiquer si la main est dextre ou sénestre. 1901 La main est posée droite, les doigts dirigés vers le haut de l'écu, et montrant la paume.

Main bénissante

Main dans l'action de bénir, les deux doigts étendus.

1887 Main dans l'action de bénir, les deux doigts étendus.

Main d'aigle

C'est ainsi qu'on appelle une patte d'aigle, la griffe en bas, à la cuisse de laquelle se trouve attachée une aile d'aile. Il est probable que cette aile est une invention des anciens peintres héraldistes, qui auront façonné en aile les touffes de plumes dont la cuisse d'une aigle est revêtue.

1887 C'est ainsi qu'on appelle une patte d'aigle, la griffe en bas, à la cuisse de laquelle se trouve attachée une aile d'aile. Il est probable que cette aile est une invention des anciens peintres héraldistes, qui auront façonné en aile les touffes de plumes dont la cuisse d'une aigle est revêtue. 1899 Nom donné à la cuisse d'une aigle sur laquelle se trouve attaché un demi-vol éployé.

Main de justice

C'est un sceptre ou bâton d'une coudée portant une main d'ivoire à son extrémité, avec lequel on peint les rois revêtus de leurs habits de cérémonie, comme au jour de leur sacre.

1901 C'est un sceptre ou bâton d'une coudée portant une main d'ivoire à son extrémité, avec lequel on peint les rois revêtus de leurs habits de cérémonie, comme au jour de leur sacre. 1905 Un des symboles de la royauté, placé à l'extrémité du bâton royal. La main de justice était une main d'ivoire, ouverte, aux doigts levés. On l'appelle aussi le Sceptre ou le Lézard.

Main jurante

Main dont les deux premiers doigts sont levés.

1887 Main dont les deux premiers doigts sont levés.

Maintenu

Voir Soutenu.

Maïs

Plante céréalière à grande dimension.

Maison

Paraît ordinairement de face. On dit, ouverte, ajourée maçonnée et essorée, de la porte, des fenêtres des joints des pierres et du toit d'une maison lorsqu'ils sont d'un autre émail que le corps du bâtiment. Elle doit être représentée dans le style de l'époque de celui qui à prit cet emblème pour blason.

1660 Se représente tantôt d'un seul émail, tantôt de deux, et quand la toiture est différente du reste du bâtiment, on le qualifie essoré. 1679 Couverte d'autre chose qu'elle n'est, ou essoree differemment. 1901 Est représentée d'après le style architectural de l'époque, pendant laquelle vivait le possesseur primitif de cet emblème héraldique.

Maisonnette

Petite maison.

Maître

Se dit de la plus grande partie de l'écu, quand le bas n'est garni sinon d'une pointe, qui est le même que le chappé.

1660 Se dit de la plus grande partie de l'écu, quand le bas n'est garni sinon d'une pointe, qui est le même que le chappé.

Malfini

Oiseau de proie de l'île de Haïti.

1901 Oiseau de proie de l'île de Haïti.

Mal-gironné

Se dit d'un écu gironné dont les lignes de partition ne sont pas disposées régulièrement.

1887 Voir Gironné. 1899 Se dit d'un écu gironné dont les lignes de partition ne sont pas disposées régulièrement.

Mal-ordonné

Se dit des pièces disposées autrement qu'elles ne doivent l'être d'après la règle ordinaire.

1660 Se dit lorsqu'un écu est rempli de trois figures, soit d'animaux, oiseaux ou autres pièces, dont l'ordinaire est d'être posées deux et un, qui est deux en chef et une en pointe, et qu'elles mises une en chef et deux en pointe comme contraire à leur assiette. 1780 Se dit de trois pièces mises en armoiries, une en chef, deux autres parallèles en pointe. 1798 Se dit de trois pièces mises, une en chef, et les deux autres parallèles en pointe. 1843 Se dit de trois pièces dont l'une est en chef et les deux autres en pointe. 1864 Se dit de trois pièces qui seraient posées une en chef et deux en pointes. 1872 Se dit de trois objets placés en forme de triangle, le sommet haut. 1885 Se dit de trois pièces dont l'une est en chef et les deux autres en pointe. 1887 Se dit de trois objets dont l'un est posé en chef et les deux autres se trouvent posés en pointe de l'écu. On peut dire aussi posés 1 et 2. 1899 En principe, on place les trois pièces (ou meubles) qui chargent un écu, deux en chef et une en pointe, si ces pièces sont posées une en chef et deux en pointe, on les dit mal-ordonnées. 1901 Se dit de toutes les pièces héraldiques posées 1 et 2, au lieu de 2 et 1. 1905 Se dit des pièces disposées autrement qu'elles ne doivent l'être d'après la règle ordinaire.

Mal-taillé

Manche d'habit antique taillée d'une façon bizarre. Ce meuble est d'un assez usage dans les armes anglaises.

1780 Se dit d'une manche d'habit bizarre ; il n'y an a des exemples qu'en Angleterre. 1864 Se dit d'une manche d'habit bizarrement coupée. Il n'y en a que dans les armes anglaises. 1885 C'est une épithète employée pour indiquer une manche d'habit que les Anglais se plaisent à placer dans les armoiries. 1899 Manche d'habit antique taillée d'une façon bizarre. Ce meuble est d'un assez usage dans les armes anglaises. 1901 Qualificatif donné à une manche d'habit de guerre posée en pal, découpée de façon bizarre. 1905 Nom donné à une figure particulière peu commune dans les blasons français, mais qu'emploient assez fréquemment les anglais. Les mots mal taillée s'appliquaient primitivement à une manche dont ils étaient l'attribut, et c'est peu à peu que cette manche mal taillée est devenue une figure spéciale (maltaillée).

Mamelouk

Soldat turc esclave.

Mameluk

Voir Mamelouk.

Manche

Représente une manche d'habit vide de membre humain.

1885 Espèce de figure que l'on pourrait considérer comme fantastique, manche mal taillée. Quelques-uns cependant lui donnent la forme d'une véritable manche.

Manche mal-taillée

Manche d'habit antique, très allongée et pendante, qu'on voit fréquemment dans les armoiries anglaises. Cette manche, longtemps à la mode parmi les dames du moyen-âge, était très bien taillée, mais après que l'on en eut perdu le souvenir elles étaient représentées de diverses manières, l'une encore plus bizarre que l'autre, ce qui justifiait les anciens hérauts à l'appeler mal-taillée.

1660 Ou Manche malatlle. Il y a de la difficulté à assurer de la représentation au vrai de cette manche. 1872 Manche d'habit antique et très allongée.

Mancheron

Voir Manchon.

Manchette

Garniture cousue ou adaptée au poignet d'une manche de chemise, et qui sort de la manche du vêtement.

1905 Garniture cousue ou adaptée au poignet d'une manche de chemise, et qui sort de la manche du vêtement.

Manchon

Sorte de fourrure en façon de manche, dans laquelle on met les deux mains.

Mandegloire

Voir Mandragore.

1679 Voir Mandragore.

Mandoline

Instrument de musique à cordes doubles pincées.

Mandragoire

Voir Mandragore.

1679 Voir Mandragore.

Mandragore

Plante dont la racine rappelle la forme d'un corps humain.

1679 Mandragoire ou mandegloire, racine que l'on trouve en armes.

Manicorde

Voir Claricorde.

1901 Voir Claricorde.

Manipule

On nomme ainsi en armoiries la main et le bras revêtus de l'ornement ecclésiastique que portent les prêtres à l'autel, et qui est nommé manipule.

1885 On nomme ainsi en armoiries la main et le bras revêtus de l'ornement ecclésiastique que portent les prêtres à l'autel, et qui est nommé manipule. 1887 Vêtement de bras, en usage chez les prêtres. 1899 Ce meuble est une sorte de petite étole que le prêtre porte au bras dans la célébration de la messe ; ce meuble ne doit pas être confondu avec le fanon qui est un ornement profane. 1901 On donne ce nom à la main et au bras gauche des prêtres revêtus d'un ornement sacré, en forme de petite étole, qu'ils portent à l'autel.

Manne

Grand panier d'osier.

Manoir

Habitation ancienne.

Mansarde

Pièce de comble.

Mansine

Plante.

Manteau

Ornement extérieur des armoiries ; ample draperie dont l'intérieur est garni d'hermine sur laquelle on place l'écu.

1798 Le Manteau est une fourrure herminée sur laquelle est posé l'écu. 1899 Ornement extérieur des armoiries ; ample draperie dont l'intérieur est garni d'hermine sur laquelle on place l'écu.

Mantelé

Se dit de l'écu quand il est ouvert en pointe par deux diagonales qui, partant des deux angles de la pointe, se réunissent à une petite distance du chef. (Les lignes formant le chappé se rejoignent au sommet du chef). Se dit de tout animal qui est couvert d'un petit manteau.

1660 Qui est chappé en sa forme, mais qui couvre davantage parce que la pointe qui prend sa naissance aux angles de la pointe de l'écu, finit au tiers vers le chef. Signifie aussi habillé d'un manteau. 1772 Il se dit du lion et des autres animaux qui ont un mantelet, aussi-bien que de l'écu ouvert en chape, comme celui des Henriques, que les Espagnols nomment tierce en mantel. 1780 Se dit du lion et autres animaux qui ont un mantelet, et de l'écu ouvert en chappe. 1798 Il se dit des lions et autres animaux qui ont un mantele dont il faut spécifier l'émail. 1843 L'écu mantelé diffère du chappé, parce que le triangle du champ, au lieu de partir du chef, ne part que du centre. 1864 Se dit d'un animal couvert d'un manteau. 1872 Couvert d'un mantelet. V. Chapé. 1885 On se sert de cette expression pour indiquer l'écu ouvert en chape, que l'on nomme aussi tiercé en mantel. On dit aussi qu'un lion ou tout autre animal est mantelé quand il est recouvert d'un mantelet. 1887 Division de l'écu, du même genre que le chapé, sauf que les diagonales se réunissent déjà près de leur point de départ et produisent un triangle très abaissé. 1899 Une des divisions de l'écu qui n'a généralement que la hauteur du chevron ; le mantelé diffère du chappé en ce que celui-ci remonte jusqu'au chef de l'écu. Tout animal recouvert d'une mante ou d'un manteau se dit mantelé de ..., suivant l'émail donné à cette pièce. 1901 Partition affectant la figure d'une pointe conique, mouvant du bas de l'écu. 1905 Se dit de l'écu quand il est ouvert en pointe par deux diagonales qui, partant des deux angles de la pointe, se réunissent à une petite distance du chef. (Les lignes formant le chappé se rejoignent au sommet du chef). Se dit de tout animal qui est couvert d'un petit manteau.

Mantelet

Synonyme de camail ; cet ornement extérieur se place sur le casque qu'il paraît protéger et abriter.

1772 Il se dit des courtines du pavillon des armoiries, quand elles ne sont pas couvertes de leurs chapeaux. C'étoit autrefois une espece de lambrequin large et court, qui couvroit les casques et les écus des chevaliers. Voyez Lambrequins. 1885 Ornement du casque. 1899 Synonyme de camail ; cet ornement extérieur se place sur le casque qu'il paraît protéger et abriter. 1905 Courtines du pavillon des armes qui ne sont pas couvertes de leur chapeau. Espèce de lambrequin large et court, dont on couvrait le casque et l'écu des chevaliers. Synonyme en ce sens : Camail.

Mappemonde

Globe terrestre.

1905 Globe terrestre.

Maque

Voir Broye.

1798 Voir Broye.

Maquereau

Poisson de mer à dos bleu-vert zébré de noir.

Marc

Poids cylindrique qui contient huit onces. Monnaie d'or ou d'argent.

1904 Sorte de vase.

Marcassin

Lorsqu'il y a plus de trois sangliers sur un blason, on les nomme généralement marcassins et n'ont pas la queue troussée comme le sanglier ou la truie.

Marchant

Se dit quelquefois de la grue qui a une patte levée. Ou de tout animal dans l'attitude de la marche, dans ce cas synonyme de passant.

Marche

Est un vieux terme des anciens manuscrits pour la corne du pied des animaux.

1772 Le P. Menetrier dit qu'il est employé dans les anciens manuscrits pour la corne du pié des vaches. 1780 Est un vieux terme des anciens manuscrits pour la corne du pied des vaches, etc. 1885 Est un vieux terme des anciens manuscrits pour la corne du pied des animaux. 1901 Corne du pied des animaux.

Marché

Ancien terme héraldique qui n'est plus utilisé et qui indiquait l'émail de la corne des pattes d'un animal.

1899 Nom que les anciens auteurs donnaient à la corne du pied des animaux, maintenant on dit ancorné. 1905 Attribut du pied d'un animal dont la corne est d'un émail particulier.

Marcotte

Branche de vigne, de figuier, ou de quelques autres arbres ou plantes, qu'on met en terre, afin qu'elle y prenne racine.

Marelle

Jeu d'enfant. Voir Mérelle.

Margelle

Construction en pierre formant le rebord d'un puits.

1905 Construction en pierre formant le rebord d'un puits.

Margrave

Chef militaire.

Marguerite

Plante à fleurs blanches.

1901 En héraldique, on ne voit que la petite marguerite blanche qui fleurit au printemps.

Marguillier

Celui qui a le soin de tout ce qui regarde la fabrique et l'oeuvre d'une paroisse, ou les affaires d'une Confrérie.

Mariné

(ou Marin) - Se dit des animaux qui ont une queue de poisson, l'homme, le lion et le coq, dans de nombreux exemples, la partie inférieure du corps terminée de cette manière, et sont alors considérés comme monstrueux ou chimériques.

1660 Qui a la moitié inférieure du corps de poisson. 1780 Se dit des lions et autres animaux qui ont queue de poisson, comme les sirènes. 1798 Se dit des lions et autres animaux, qui ont une queue de poisson, comme les sirènes. 1843 Se dit des animaux terrestres qui ont une queue de poisson. 1864 Se dit des animaux qui ont une queue de poisson. 1885 Se dit des animaux qui ont une queue de poisson. 1887 Se dit des animaux, tels que lions, griffons, cerfs, etc., dont le corps se termine en queue de poisson. 1899 Se dit des animaux qui ont une queue de poisson, l'homme, le lion et le coq, dans de nombreux exemples, la partie inférieure du corps terminée de cette manière, et sont alors considérés comme monstrueux ou chimériques. 1901 Attribut des animaux dont le corps se termine en une queue de poisson. 1905 Se dit de tout animal dont le corps est terminé par une queue de poisson.

Marjolaine

Plante aromatique.

Marmite

Meuble de l'écu représentant cet ustensile de ménage dans sa forme ordinaire.

1887 Pot à deux anses et trois pieds. 1899 Meuble de l'écu représentant cet ustensile de ménage dans sa forme ordinaire.

Marmotte

Mammifère rongeur.

1901 Le type du genre est la marmotte des Alpes qui a la taille d'un petit lapin ; elle a une tête grosse, un corps trapu, des membres excessivement courts. Ses ongles sont fort tranchants.

Marotte de fou

Sceptre, attribut de la Folie.

Marqué

Attributs des dés à jouer dont les points sont d'un émail particulier.

1885 Se dit des points qui se trouvent sur les dés ou quelquefois sur les besants et tourteaux. 1899 Se dit des points qui se trouvent sur quelques meubles, comme par exemple sur les fasces des dés à jouer quand ils sont d'un autre émail spécial. 1901 Expression indiquant que des dés à jouer ou des besants sont munis de points numériques. 1904 Se dit d'un objet servant à mesurer et dont les divisions sont visibles. 1905 Attributs des dés à jouer dont les points sont d'un émail particulier.

Marqueté

Se dit du corps des insectes nuancé de divers émaux ; ne pas confondre marqueté avec miraillé, cette dernière qualification ne convient qu'aux ailes des papillons.

1660 Se dit des marques ou taches que l'on voit sur quelques animaux, telle la panthère. 1899 Se dit du corps des insectes nuancé de divers émaux ; ne pas confondre marqueté avec miraillé, cette dernière qualification ne convient qu'aux ailes des papillons. 1905 Se dit : 1° des animaux à robe tachetée, et des poissons, comme la truite par exemple, dont le corps présente des taches d'un émail particulier ; 2° des papillons dont le corps est d'un émail différent de celui des ailes.

Marquis

Ce mot vient de mark ou marche (frontière) ; il désignait primitivement les seigneurs qui avaient le gouvernement des marches ou frontières. Dans la suite il s'est appliqué à ceux qui occupaient le troisième rang dans la hiérarchie féodale.

1901 Ce mot vient de mark ou marche (frontière) ; il désignait primitivement les seigneurs qui avaient le gouvernement des marches ou frontières. Dans la suite il s'est appliqué à ceux qui occupaient le troisième rang dans la hiérarchie féodale.

Marron

Fruit de certaines variétés cultivées de châtaignier.

Marronnier

Châtaignier. Variété cultivée qui produit le marron.

Mars

Dieu de la mythologie grecque.

Marsouin

Mammifère voisin du dauphin.

1679 (Marsouyn) Poisson rencontré en armes.

Marsouyn

Voir Marsouin.

1679 Voir Marsouin.

Marte

Voir Martre.

Marteau

Meuble de l'écu représentant cet outil dit quelquefois martel, il est de moindres proportions que le maillet.

1660 Il tient avec l'enclume le premier lieu entre les outils parce que par le moyen de l'un et de l'autre se font les outils qui servent à faire tous les autres. Quelques uns le confondent en armoiries avec le maillet, alors que le maillet est toujours simple et sans ornement, et de la forme de ceux des menuisiers, là où le marteau a le manche embouté ou morné (ce que l'on spécifie quand l'embouchure est de différent émail), et parfois est garni d'une boucle. 1679 Se trouvent de diverses façons en d'aucuns lieux: se voyent peu. 1887 On les représente sous la forme commune, mais il y en a de plusieurs sortes. 1899 Meuble de l'écu représentant cet outil dit quelquefois martel, il est de moindres proportions que le maillet. 1901 Le marteau d'armes était destiné à rompre et à arracher les cottes de mailles. Le marteau est aussi un outil de construction.

Marteau d'armes

Meuble représentant une tête de marteau jointe à une pointe, ou un croc, formant une arme redoutable, bien en main ; l'émail du manche est souvent spécial.

1899 Meuble représentant une tête de marteau jointe à une pointe, ou un croc, formant une arme redoutable, bien en main ; l'émail du manche est souvent spécial.

Martel

Forme ancienne de marteau.

1905 Forme ancienne de marteau.

Martinet

Oiseau ressemblant à l'hirondelle. Espèce de petit chandelier plat qui a un manche.

1887 Espèce d'hirondelle qui dans les armoiries anglaises occupe le même rang que la merlette dans celles du continent.

Martin-pêcheur

Petit oiseau au plumage brillant.

Martre

Mammifère carnivore à fourrure estimée.

Mas

Ferme en Provence.

Masage

Maison champêtre.

Mascle

Voir Macle.

Masclé

Voir Maclé.

1905 Voir Maclé.

Masco

Poisson.

Masque

Le masque représente le plus souvent une partie de tête humaine ou animale terminée par des plumes ou des feuilles.

Masqué

Se dit d'un animal qui a la tête couverte d'un capuchon.

1772 Se dit d'un lion qui a un masque. 1780 Se dit d'un lion qui a un masque. 1864 Se dit d'un lion qui a un masque. 1887 Se dit d'un animal qui a la tête couverte d'un capuchon.

Massacre

Crâne du cerf, avec les ramures, représenté de face.

1660 En vènerie, il s'entend de la tête du cerf quand il est tué et abattu, mise à terre sur sa robe ou peau pour en faire curée, et en nos armoiries tout ainsi. Le massacre du cerf se présente toujours de front. 1780 Est un bois de cerf avec une partie du crâne tout décharné. Il ne faut pas confondre le massacre avec le rencontre. 1843 Crâne du cerf avec les ramures. 1864 Est une tête d'animal décharnée. 1872 Crâne du cerf avec sa ramure. 1885 Crâne du cerf avec les cornes. 1887 Crâne du cerf sommé de sa ramure. 1899 Crâne de cerf représenté de face avec son bois ou ramure. Il ne faut pas confondre les massacre avec le rencontre. 1901 Crâne du cerf, avec les ramures, représenté de face. 1905 Ramure d'un cerf, avec une partie du crâne. Quand la tête est entière avec ses bois et se présentant de face, on l'appelle Rencontre.

Masse

Figurée par un bâton garni d'or ou d'argent dont l'extrémité supérieure est décorée de six ou huit facettes en forme de portiques avec une double fleur de lys pour cimier.

1660 Il y en a de deux sortes, dont l'une qui est en usage et portée par les bedeaux devant le corps de l'université ou d'un chapitre, est un bâton à tête qui est garni d'argent, l'autre est hors d'usage et une arme de fut, qui a une tête de fer au bout, dont on se servait anciennement à la guerre, elle est appelée masse d'armes, et c'est de celle-là de laquelle quelques écus sont chargés. 1864 Bâton à pomme qui sert de marques distinctinves de certaines dignités. 1901 Il y en a de deux espèces : la masse d'argent portée par les bedeaux devant le corps d'une université, d'une corporation et d'un chapitre ; la masse d'armes en fer armée de pointes qui faisait partie de l'équipement militaire au moyen-âge. La première se compose d'un long bâton garni d'or ou d'argent, dont l'extrémité supérieure est ornée de huit à dix facettes, en forme de portiques, et d'une double fleur de lis pour cimier. Quant à la seconde, c'était d'abord la massue de bois du manant qui fut admise ensuite par la chevalerie. Son extrémité contondante est garnie d'un morceau de métal : bronze, plomb ou fer.

Masse d'armes

Ce meuble est vulgairement appelé casse-tête, cette désignation indique son emploi ; lorsque le manche, généralement court de cette arme, est d'un émail autre que celui de la masse, on doit l'indiquer en blasonnant. La masse d'arme ordinaire est un bâton avec une forte tête en forme de losange, ou ronde avec des piquants.

1887 Elles sont de diverses sortes et ont quelquefois des formes très singulières. La masse d'armes ordinaire est un bâton avec une forte tête en forme de losange. 1899 Ce meuble est vulgairement appelé casse-tête, cette désignation indique son emploi ; lorsque le manche, généralement court de cette arme, est d'un émail autre que celui de la masse, on doit l'indiquer en blasonnant.

Masse de charron

Lourd marteau.

Masse de mineur

Pic à charbon.

Massette

Plante aquatique.

Massue

Sorte de bâton noueux beaucoup plus gros par un bout que par l'autre. On représente souvent les sauvages armés d'une massue. N'a ordinairement pas de piquant.

1660 Arme. 1899 Meuble d'armoiries représentant cette arme faite d'un tronc d'arbre aminci vers la poignée.

Massue de guerre

Elle est représentée faite de bois et garnie de pointes de fer. Ordinairement elle est posée en pal dans l'écu. La massue est employée souvent dans les écussons de l'ancienne Italie.

1901 Elle est représentée faite de bois et garnie de pointes de fer. Ordinairement elle est posée en pal dans l'écu. La massue est employée souvent dans les écussons de l'ancienne Italie.

Masure

Maison misérable. Tour, Château ou murailles paraissant en ruines.

1899 Tour, Château ou muraille paraissant en ruines.

Masuré

Se dit d'un château ou d'une tour tombée en ruine.

1887 Se dit d'un château ou d'une tour tombée en ruines.

Mât

Mât de navire, se dit voilé de ses voiles ou désarmé lorsqu'il n'a pas de voile. Se rencontre seul sans voile.

Mate

Aube de moulin.

Mâtin

Chien domestique de forte taille.

1905 Chien domestique de forte taille.

Matou

Chat mâle.

Mâtrat

Dard ancien. Carreau d'arbalète terminé par une petite masse de fer (matras).

Matrice de monnaie

Matrice, se dit aussi des carrés des médailles ou monnaies gravés avec le poinçon, et des originaux ou étalons des poids et mesures.

Mâture

Ensemble des mâts d'un navire.

1905 Ensemble des mâts d'un navire.

Maure

Voir Tête de Maure.

1899 Le maure, ou nègre est rarement employé comme meuble sur un écu, mais il figure comme tenant et ornement extérieur. (Voir tête de maure). 1901 Nom appliqué aux indigènes de l'Algérie, du Maroc, du Sahara, etc. La tête de Maure est représentée de profil dans le blason, et entourée d'un ruban ou bandeau d'argent, dont les extrémités flottent en deux pointes. 1905 Voir Tête de Maure.

Mausolée

Monument funéraire.

Mausure

Plante à fruit.

Mauve

Plante à fleurs roses ou violacées.

Mauviette

Alouette devenue grasse à la fin de l'été.

Mauvis

Petite grive.

May

Ce meuble rentre dans la catégorie des arbres, et se blasonne comme eux.

Mèche d'artillerie

Corde faite d'étoupe broyée et sèche, dont les soldats se servaient pour mettre le feu à la poudre du bassinet de leurs mousquets, les canonniers s'en servent pour mettre le feu au canon.

Médius

Doigt du milieu de la main.

1905 Doigt du milieu de la main.

Méduse

Voir Tête de Méduse.

1887 Voir Tête de Méduse.

Mêlé

Se rencontre pour désigner des meubles ou figures disposés les uns entre les autres.

Melon

Plante rampante cultivée pour ses fruits.

Mélusine

La sirène reçoit ce nom lorsqu'elle se baigne dans une cuve.

1843 Sirène se baignant dans une cuve. 1872 Sirène au bain. 1885 On donne ce nom à une figure demi-femme et demi-poisson, se baignant dans une cuve, se mirant et peignant ses cheveux. 1887 La sirène reçoit ce nom lorsqu'elle se baigne dans une cuve. 1899 Nom donné à la Sirène quand elle paraît se baigner dans une cuve. 1901 En héraldique la fée Mélusine ou Merlusine est représentée par une jeune et jolie femme nue, aux cheveux flottants, dont le corps se termine en poisson, à partir de la ceinture, dans sa cuve ou baquet. Elle tient de la main droite un peigne et de la main gauche un miroir ovale.

Membre

On appelle ainsi la patte séparée du corps, coupée ou arrachée à la cuisse. Quand il n'est pas indiqué autrement le membre d'aigle a la serre en bas. Mais on peut rencontrer des membres de toutes sortes d'animaux.

1660 Jambe ou patte de griffon, d'aigle ou autre oiseau séparé du corps, son assiette ordinaire est d'être en barre. 1679 Il y a aussi en armes, des iambes & pattes d'aucunes bestes, principallement des Lyons & Ours, mais il n'est gueres usité en France, & si en trouve peu. 1887 D'aigle, de lion, etc. On appelle ainsi la patte séparée du corps, coupée ou arrachée à la cuisse. Quand il n'est pas indiqué autrement, le membre d'aigle a la serre en bas. 1901 Pied d'oiseau détaché du corps et posé en barre. On donne aussi ce nom aux pattes de devant du griffon. 1905 Jambe ou patte de griffon, d'aigle ou d'autre oiseau, isolée, détachée su corps. On ne spécifie pas l'animal quand il s'agit de l'aigle. Les membres, dans la règle, dont placés en barre.

Membré

Qui a les membres inférieurs d'un autre émail que celui du corps, en parlant d'un oiseau.

1660 Un oiseau lorsqu'il a les jambes d'un autre émail que le corps. 1780 Des cuisses et jambes des aigles et autres oiseaux. 1798 Il se dit des jambes et cuisses des aigles et autres animaux, quand elles sont d'un émail différent de celui de l'animal. 1843 Se dit des oiseaux qui ont les pattes et les griffes d'un autre émail que le corps. 1864 Se dit des cuisses des oiseaux quand elles sont d'autre émail que le corps. 1885 Se dit des pattes et griffes des aigles et autres oiseaux. 1887 Se dit de l'émail des pattes d'un oiseau. 1899 Tout oiseau dont les pattes et les cuisses sont d'un autre émail que celui du corps se dit membré de ..., suivant ce qui est figuré. 1901 Se dit des pattes d'oiseau lorsqu'elles sont d'un émail différent de celui du corps. 1905 Qui a les membres inférieurs d'un autre émail que celui du corps, en parlant d'un oiseau.

Même

S'emploie en blason pour éviter une répétition du métal ou de l'émail que l'on vient de citer. On dit aussi Du même.

1660 On s'en sert seulement pour ne point user de répétition de la couleur ou du métal qui se rencontre à nommer de suite aux figures ou pièces qui sont colorées d'un même émail. 1887 Se dit pour éviter la répétition de l'émail qu'on vient de nommer en dernier lieu. 1899 Voir du même. 1901 Expression servant à éviter la répétition de l'émail qu'on vient d'énoncer. 1905 S'emploie en blason pour éviter une répétition du métal ou de l'émail que l'on vient de citer. On dit aussi Du même.

Menotte de justice

Voir Cep de prisonnier.

1901 Voir Cep de prisonnier.

Menu-vair

Représentation théorique de cette fourrure dans les blasons. Le menu-vair héraldique est disposé par six tires ou plus, alors que le vair ordinaire n'en a que quatre ou cinq.

1660 C'est le même que le vair, qui est une des pannes dont on se sert dans les écus. On dit menu-vair parce qu'il est composé pour l'ordinaire de six tires ou rangées de vair, et le vair n'en a que quatre. Si le menu-vair n'a que cinq tires, il faut les nommer, de même que l'on ne nomme point les émaux quand ils sont d'argent et d'azur. 1772 Le menu-vair étoit une espece de panne blanche et bleue, d'un grand usage parmi nos peres. Les rois de France s'en servoient autrefois au lieu de fourrures; les grands seigneurs du royaume en faisoient des doublures d'habit, des couvertures de lit, et les mettoient au rang de leurs meubles les plus précieux. Joinville raconte, qu'étant allé voir le seigneur d'Entrache qui avoit été blessé, il le trouva enveloppé dans son couvertoir de menu-vair. Les manteaux des présidens à mortier, les robes des conseillers de la cour, et les habits de cérémonie des hérauts d'armes en ont été doublés jusqu'au quinzieme siecle. Les femmes de qualité s'en habilloient pareillement; il fut défendu aux ribaudes d'en porter, aussi-bien que des ceintures dorées, des robes à collets renversés, des queues et boutonnieres à leurs chaperons, par un arrêt de l'an 1420. Cette fourrure étoit faite de la peau d'un petit écureuil du nord, qui a le dos gris et le ventre blanc. C'est le sciuro vario d'Aldrovandi, et peut-être le mus ponticus de Pline. Quelques naturalistes latins le nomment varius, soit à cause de la diversité des deux couleurs grise et blanche, ou par quelque fantaisie de ceux qui ont commencé à blasonner. Les Pelletiers nomment à présent cette fourrure petit-gris. On la diversifioit en grands ou petits carreaux, qu'on appelloit grand-vair ou petit-vair. Le nom de panne imposé à ces sortes de fourrures, leur vint de ce qu'on les composa de peaux cousues ensemble, comme autant de pans ou de panneaux d'un habit. On conçoit de-là que le vair passa dans le blason, et en fit la seconde panne, qui est presque toujours d'argent ou d'azur, comme l'hermine est presque toujours d'argent ou de sable. Le menu-vair, en termes d'armoiries, se dit de l'écu chargé de vair, lorsqu'il est composé de six rangées; parce que le vair ordinaire n'en a que quatre. S'il s'en trouve cinq, il le faut spécifier en blasonnant, aussi-bien que l'émail, quand il est autre que d'argent et d'azur. 1843 Vair dont les tires ou rangées sont au nombre de six au lieu de quatre. 1887 C'est le vair avec un plus grand nombre de tires et de pièces que d'ordinaire. 1899 Se dit lorsque les tires et cloches du vair ordinaire sont multipliées et sans nombre. Si le menu-vair est composé d'autres émaux que d'argent et d'azur, on dit menu vairé de ... 1901 Des auteurs ont donné ce nom au vair ordinaire, mais de petite dimension. Voir Vair. 1905 Représentation théorique de cette fourrure dans les blasons. Le menu-vair héraldique est disposé par six tires ou plus, alors que le vair ordinaire n'en a que quatre ou cinq.

Menu-vairé

S'utilise lorsque le menu-vair est composé d'autres émaux que l'azur et l'argent.

1843 Formé de menu-vair, dont les émaux ordinaires, argent et azur, sont remplacés par d'autres. 1885 Menu vair composé d'autres émaux que l'argent et l'azur. 1887 Se dit lorsque le menu-vair est composé d'autres émaux que d'argent et d'azur. 1901 Terme désignant un vairé d'autres émaux que l'argent et l'azur employés pour le vair plein. 1905 Qui est couvert de menu-vair, en parlant de l'écu ou d'une pièce. L'expression de menu-vairé s'applique encore à un écu couvert de menu-vair quand les clochettes sont d'autres émaux qu'argent et azur.

Mer

Figuration théorique sur un blason, indiquée par des lignes flexueuses dont l'ensemble occupe, en règle, le tiers inférieur de l'écu, comme la champagne, mais à laquelle on donne quelquefois une largeur supérieure. Ordinairement la mer héraldique est d'argent.

1887 Par ses grandes vagues elle se distingue des autres eaux. Communément les mers en armoiries sont d'argent, agitées d'azur, ou de sinople agitées de ce même émail plus foncé. 1901 Voir Onde. 1905 Figuration théorique sur un blason, indiquée par des lignes flexueuses dont l'ensemble occupe, en règle, le tiers inférieur de l'écu, comme la champagne, mais à laquelle on donne quelquefois une largeur supérieure. Ordinairement la mer héraldique est d'argent.

Mercure

Dieu de la mythologie grecque.

Mérelle

Figure héraldique reproduisant le tracé des carrés du jeu ancien de la mérelle (marelle actuelle).

1905 Figure héraldique reproduisant le tracé des carrés du jeu ancien de la mérelle (marelle actuelle).

Mérinos

Mouton à laine fine.

Merise

Fruit du merisier.

Merisier

Cerisier sauvage appelé aussi cerisier des oiseaux.

Merlan

Poisson des côtes d'Europe.

Merle

Oiseau passereau voisin de la grive.

1901 Oiseau au bec long.

Merlette

Figure héraldique représentant un petit oiseau, vu de profil, la tête tournée à dextre, sans bec ni pattes (merle morné).

1660 C'est une espèce d'oiseau, mais qui ne se représente jamais sinon sans bec et sans jambes, non plus que les allerions, ceux-ci diffèrent d'avec les merlettes parce qu'ils ont toujours les ailes ouvertes étendues et abaissées, et sont posées en l'écu debout en pal, là où les merlettes sont passantes avec des ailes serrées. 1780 Est un oiseau qui se représente toujours sans bec et sans jambes ; elle diffère peu de la canette. 1798 On appelle ainsi un petit oiseau représenté sans pieds ni bec. Il porte d'or à trois merlettes de sable. 1843 Petit oiseau posé de profil, sans pattes ni bec. 1864 Sont des oiseaux sans bec et sans pieds, fort communs en armoiries. 1872 Petit oiseau représenté sans bec ni pattes. 1885 Petits oiseaux posés de profil comme les canettes, mais sans bec ni pieds. 1887 Oiseau toujours représenté sans bec ni pattes, ce qui le distingue de la canette qui, ayant presque la même forme de corps, possède cependant et le bec et les pattes. 1899 Meuble de l'écu, représentant un petit oiseau sans bec ni pattes ; la merlette est toujours figurée de profil et n'a point d'émail particulier. 1901 Petit oiseau représenté sans pattes, ni bec. Dans les anciens manuscrits, elle figure avec un bec, mais avec les pattes coupées. C'est de cette façon qu'on doit logiquement les dessiner. A l'époque moderne, la merlette est devenue souvent une marque de brisure pour distinguer les cadets des aînés ; on l'attribue spécialement au quatrième frère. Cet usage est fidèlement observé en Angleterre. 1904 Petit oiseau figuré de profil, sans pattes ni bec. 1905 Figure héraldique représentant un petit oiseau, vu de profil, la tête tournée à dextre, sans bec ni pattes (merle morné).

Merlier

Plante.

1905 Nom vulgaire du néflier.

Merlon

Partie supérieure d'un mur crénelé.

Merlusine

Voir Mélusine.

1901 Voir Mélusine.

Mésange

Petit passereau au plumage rehaussé de teintes vives.

1901 Oiseau à peine gros comme le moineau.

Mesle

Plante.

Métal

Il n'existe que deux métaux : l'or et l'argent, qui sont la couleur jaune et la couleur blanche. Quelques héraldistes ont classé aussi parmi les métaux le sable, qu'ils appellent alors fer. C'est d'ailleurs par la couleur noire que l'on figure le fer dans certaines décorations allemandes ; croix de fer par exemple.

1660 Or et argent. 1798 On appelle Métaux, l'or et l'argent, par opposition à Émaux, qui désigne les couleurs. 1843 Il y a deux métaux en armoiries, l'or et l'argent. 1885 On en emploie deux en armoiries, l'or et l'argent. 1887 En blason, l'or et l'argent sont connus sous le nom des deux métaux. 1899 Les deux métaux employés dans le blason sont l'or et l'argent ; leurs couleurs sont le jaune et le blanc ; en gravure, le premier se représente par des points multipliés et le second par du blanc sans aucune hachure. 1905 Il n'existe que deux métaux : l'or et l'argent, qui sont la couleur jaune et la couleur blanche. Quelques héraldistes ont classé aussi parmi les métaux le sable, qu'ils appellent alors fer. C'est d'ailleurs par la couleur noire que l'on figure le fer dans certaines décorations allemandes ; croix de fer par exemple.

Métaux

Voir Métal.

1901 Il y a deux métaux usités dans la science du blason : l'or figuré par un champ pointillé, et l'argent par aucune hachure.

Meuble

Toute figure qui charge un écu. On appelle meuble tout ce qui se place sur l'écu et qui n'est pas pièce honorable, tout ce qui charge, brise ou accompagne les pièces, les divisions d'un écu, les animaux, fleurs, objets, etc.

1887 Nom héraldique des objets de toutes sortes qui paraissent dans les armoiries. 1899 Nom donné à toutes les pièces secondaires ou objets qui se placent sur le champ de l'écu, leur variété est presqu'infinie ; les pièces principales ou honorables peuvent en être chargées. Les figures dites meubles sont les arbres, tours, étoiles, fleurs, armes, animaux, etc ... 1901 On donne ce nom générique à tout symbole, à tout emblème ou à toute pièce couvrant le champ de l'écu. 1905 Toute figure qui charge un écu. On appelle meuble tout ce qui se place sur l'écu et qui n'est pas pièce honorable, tout ce qui charge, brise ou accompagne les pièces, les divisions d'un écu, les animaux, fleurs, objets, etc.

Meublé sans nombre

Voir Semé.

Meule

Voir Meule de moulin.

1905 Voir Meule de moulin.

Meule de moulin

Présentée généralement d'un seul bloc rond posé de face montrant au centre une ouverture carrée. Elle est parfois cerclée de fer et présentée avec son fer de moulin.

1901 Formée soit d'un seul bloc détaché de la meulière, soit de plusieurs morceaux réunis au moyen d'un ciment et de cercles de fer. Dans l'écu elle paraît posée verticalement, montrant au centre une ouverture carrée dite oeillard.

Meule tournante

Pierre de rémouleur.

Meulenaer

Poisson en flamand.

Meunier

Poisson appelé aussi chevaine, proche du chabot.

Meure

Mûre ou bien Fer d'une épée.

1679 Voir Mûre.

Meurier

Voir Mûrier.

1679 Voir Mûrier.

Meurtrière

Vide étroit pratiqué dans les murs des ouvrages fortifiés, aussi bien que dans les portes, et destiné au passage des projectiles.

1905 Vide étroit pratiqué dans les murs des ouvrages fortifiés, aussi bien que dans les portes, et destiné au passage des projectiles.

Meurtrissure

Voir Heurte.

Meusnier

Voir Meunier.

Mézail

Le devant ou le milieu du heaume, qui s'avance droit, et qui comprend le nasal et le ventail.

1660 C'est le milieu du devant du heaume qui s'avance à l'endroit du nez et au nasal et ventaille, de là vient que l'on dit, que les princes et grands seigneurs portent leur timbre le mézail tarré ou tourné de front, c'est-à-dire de pleine face. Voir Heaume. 1798 Le devant ou le milieu du héaume, qui s'avance droit, et qui comprend le nasal et le ventail. Les Princes portent leurs héaumes ayant le mézail taré, ou posé de front. 1899 Le devant ou milieu du heaume.

Mi

On trouve un grand nombre de compositions de l'écu faites de traits de partitions à demi interrompant un autre trait.

Micocoulier

Arbre dont le bois sert à faire des manches d'outils.

Mi-corps

Voir Issant.

Mi-coupé

Se dit d'un écu qui étant parti est seulement coupé dans l'une de ses partitions. Le mi-coupé et le mi-parti s'appliquent aussi aux écus d'un seul émail ou de deux émaux différents dont chaque partition est chargée de la moitié d'une figure ou meuble.

1899 Se dit d'un écu qui étant parti est seulement coupé dans l'une de ses partitions.

Midas

Roi légendaire célèbre par sa richesse et ses oreilles d'âne.

1887 Voir Tête de Midas. 1905 Roi légendaire célèbre par sa richesse et ses oreilles d'âne.

Migraine

Nom ancien de la grenade.

1905 Nom ancien de la grenade.

Mil

Plante céréalière à petit grain.

1679 Ou Millet, semence que l'on trouve en armes.

Milan

Oiseau rapace diurne.

Millet

Plante céréalière.

Minaret

Tour d'une mosquée.

Minerve

Déesse de la mythologie grecque.

Minotaure

Monstre moitié taureau moitié homme.

1905 Monstre moitié taureau moitié homme.

Mi-oiseau

Monstre demi-oiseau.

Mi-parti

Se dit de deux écus coupés par la moitié et joints ensemble en un seul, de sorte qu'on ne voit que la moitié de chacun, comme cela se pratique lorsqu'un homme joint à ses armoiries celles de sa femme. Se dit aussi de certains meubles de l'écu, d'une pièce de deux émaux ou deux métaux.

1660 S'entend d'un écu qui est parti de deux armoiries, et qu'en chaque parti il n'y a que la moitié des pièces et figures de chaque armoirie qui paraissent, savoir celles à dextre perdant au parti, et celles à senestre de même. 1772 Il se dit de deux écus coupés par la moitié, et joints ensemble par un seul écu; de sorte qu'on ne voit que la moitié de chacun. Ceux qui veulent joindre les armoiries de leurs femmes à celles de leurs maisons, en usent ainsi. L'écu coupé et parti seulement en une de ses parties, s'appelle aussi écu mi-parti. 1798 Il se dit de deux écus différens, qui coupés par la moitié, et joints ensemble, n'en font qu'un seul. 1843 Se dit de deux partis (ou moitiés d'écus), réunis en un seul. 1864 Se dit de l'écu coupé en deux perpendiculairement et peint de deux émaux. 1885 Se dit de l'écu parti de deux émaux, dont chacun est chargé de la moitié d'une figure ou d'une armoirie. 1899 L'opposé du mi-coupé. Le mi-coupé et le mi-parti s'appliquent aux écus d'un seul émail ou de deux émaux différents dont chaque partition est chargée de la moitié d'une figure ou meuble. 1901 Attribut de deux coupés verticalement et joint ensemble en un seul écu, de façon qu'on ne voit que la moitié de chacun. On le dit aussi de deux émaux ou de deux métaux, comme un chevron mi-parti d'or et d'argent. 1905 Se dit de deux écus coupés par la moitié et joints ensemble en un seul, de sorte qu'on ne voit que la moitié de chacun, comme cela se pratique lorsqu'un homme joint à ses armoiries celles de sa femme. Se dit aussi de certains meubles de l'écu, d'une pièce de deux émaux ou deux métaux.

Miraillé

Qui a des taches ou des ocelles d'une couleur différente de celle du fond.

1660 Se dit des marques ou taches, les paons ont sur leur queue, et les papillons sur leurs ailes, qui sont comme des miroirs. 1780 Des ailes de papillons. 1798 Il se dit des ailes des papillons et des queues de paon qui sont de différens émaux. 1843 Bigarré, marqué de ronds d'un émail différent. 1872 Se dit des figures concentriques sur les ailes des papillons. 1885 Exprime l'état des ailes de papillon. 1887 Se dit des cercles et marques rondes qu'on voit sur les ailes des papillons. 1899 Se dit du papillon dont les ailes ont des marques ou figures rondes d'un émail particulier. Marqueté s'applique plutôt au corps qu'aux ailes des insectes. 1901 Se dit des ailes du papillon et de la diversité du plumage de certains oiseaux, quand elles sont d'un émail particulier. 1905 Qui a des taches ou des ocelles d'une couleur différente de celle du fond.

Miroir

Il y en a de trois sortes: carrés arrondis en haut appelés miroirs de toilette, ronds, dits arrondis, et ovales communément munis d'un manche. Lorsque le cadre d'un miroir est garni de petites boules on le dit pommeté. On dit cerclé, emmanché d'un miroir qui a un cercle et un manche d'émail différent.

1887 Il y en a de trois sortes ; de carrés, arrondis en haut, miroirs de toilette, de ronds, dits arrondis, et d'ovales communément munis d'un manche. Lorsque le cadre d'un miroir est garni de petites boules, on le dit pommeté. 1901 Objet de toilette de forme ronde ou ovale, entouré d'un cadre. 1905 Meuble de l'écu figurant un miroir.

Miroir (écu en)

On dit écu en miroir lorsque l'on a deux écus accolés (blason d'alliance). En fait, il est courtois, (ce n'est qu'une courtoisie et non une règle héraldique) de tourner heaume et blason vers celui de son épouse. Le heaume est ainsi taré de l'autre côté, et ce n'est pas signe de bâtardise. Le blason écartelé ou parti peut aussi "subir" le même traitement, et on le dit "en miroir". Mais il convient de bien préciser cette disposition pour ne pas engendrer d'erreur de blasonnement.

Mirthe

Ce meuble rentre dans la catégorie des arbres, et se blasonne comme eux.

Mis en

Lorsque des petites pièces, dont on doit toujours indiquer le nombre, sont placées sur un écu, de manière à former une pièce honorable ou posées dans le sens d'une de ces pièces, on les dit mises en croix, en sautoir, en bande, en fasce, etc ...

1660 Est la même chose que posé, qui se dit pour exprimer l'assiette d'une ou plusieurs figures ou pièces mises contre leurs situations ordinaires, et en assiette de bande, de pal, de sautoir, de croix, ou autre. Voir Posé. 1899 Lorsque des petites pièces, dont on doit toujours indiquer le nombre, sont placées sur un écu, de manière à former une pièce honorable ou posées dans le sens d'une de ces pièces, on les dit mises en croix, en sautoir, en bande, en fasce, etc ...

Mitaine

Moufle.

Mitre

Coiffure des évêques. Les dignitaires de l'Eglise emploient cet ornement pontifical pour timbrer leurs armoiries. La mitre est admise comme meuble.

1660 Ornement de tête des archevêques, évêques et abbés. 1864 Ornement de tête des évêques. 1899 Coiffure des évêques. Les dignitaires de l'Eglise emploient cet ornement pontifical pour timbrer leurs armoiries. La mitre est admise comme meuble. 1901 Coiffure de prélat, dont la forme est élevée et terminée en pointe. Elle est en étoffe précieuse, rehaussée de pierreries et munie de deux pendants frangés d'or.

Mitré

Qui porte une mitre.

1905 Qui porte une mitre.

Moine

Religieux.

1905 Religieux.

Moineau

Oiseau passereau.

Molette

Se représente sous la forme d'une étoile à six rais, ouverte en rond dans sa partie du milieu, c'est en cela qu'elle diffère de l'étoile qui est toujours pleine ; on la dit colletée lorsqu'elle est figurée comme rivée à la branche, ou collet, de l'éperon.

1660 Pièce principale de l'éperon. Elle est garnie de rais, en forme d'étoile, de laquelle elle diffère en ce qu'elle est toujours percée. Pour le nombre de rais et pointes, on les trouve sans règle. 1780 C'est la pièce principale de l'éperon ; elle est semblable à une étoile ; toute la différence, c'est que la molette est percée en rond dans le milieu. 1843 Étoile à six rais et percée au centre ; c'est l'arme d'un éperon. 1864 Est la rosette ouverte de l'éperon. 1885 Ce sont des étoiles à six rais et percées au centre. L'éperon tout entier entre aussi quelquefois en armoiries. 1887 Roue d'un éperon. D'ordinaire elle a six rais, mais on en trouve beaucoup à cinq rais, ce qui sera indiqué en mettant le chiffre entre crochets. On la dit colletée, lorsqu'elle est attachée à sa tige de fer. 1899 Se représente sous la forme d'une étoile à six rais, ouverte en rond dans sa partie du milieu, c'est en cela qu'elle diffère de l'étoile qui est toujours pleine ; on la dit colletée lorsqu'elle est figurée comme rivée à la branche, ou collet, de l'éperon. 1905 Meuble de l'écu représentant une molette d'éperon et figuré par une étoile à six ou huit rais, percée d'une ouverture ronde au milieu.

Molette d'éperon

Voir Molette.

1679 (Mollete d'esperon) Differe d'avec l'Estoille en ce qu'elle a six pointes, & tousiours percee au milieu, & a esté bien estimee des anciens, dautant que les armoiries de plusieurs Chevaliers en estoyent ornees en plusieurs manieres. 1901 Elle est représentée telle qu'une étoile à six rais, mais percée circulairement au centre. 1905 Voir Molette.

Moli

Plante.

Mollette

Voir Molette

1864 Voir Molette

Mollette d'esperon

Voir Molette d'éperon.

1679 Voir Molette d'éperon.

Monde

Nom du globe cintré et croisé qu'on voit dans la main des souverains sur leurs sceaux, et qui sert quelquefois de meubles dans les armoiries.

1660 C'est une boule que l'on fait porter en main à quelques empereurs comme s'ils étaient dominateurs de tout le monde, l'on y ajoute une croix dont elle est surmontée. 1772 Est un globe sur lequel il y a une croix. On le trouve dans les armes des empereurs et des électeurs de l'Empire. Christophe Colomb, après avoir découvert le nouveau monde, porta un pareil globe dans ses armes, avec la permission du roi d'Espagne. 1885 C'est le globe terrestre. On le surmonte toujours d'une croix. 1887 Nom du globe cintré et croisé qu'on voit dans la main des souverains sur leurs sceaux, et qui sert quelquefois de meubles dans les armoiries. 1899 Nom du globe cintré et croisé que l'on voit dans la main des souverains ; cet emblème est quelquefois employé comme meuble dans les armoiries. 1901 Nom héraldique du globe terrestre. Voir Globe.

Monstre

Composé de différentes parties d'animaux ou de partie d'un corps humain et d'animal. Il y en a un grand nombre qu'il faut décrire.

1887 Les monstres, composés de différentes parties d'animaux ou de parties d'un corps humain et d'un animal, ne sont pas rares en armoiries, et c'est surtout en Allemagne qu'on les trouve. La sirène, l'homme marin, la harpie, la chimère, le centaure, le griffon, le sphinx, le dragon, etc., le lion et le griffon marinés ont leurs articles séparés dans ce Dictionnaire. Autres figures : moitié supérieure d'une aigle réunie à la moitié inférieure d'un homme, un coq à tête humaine coiffé d'un chapeau, une cigogne à deux têtes adossées, une oie à trois têtes, une écrevisse dont le corps se termine en boeuf, etc.

Monstrueux

Se dit principalement d'un animal à figure humaine. Ou par extension à tout animal chimérique formé de plusieurs espèces.

1660 Se dit des animaux qui ont quelque partie commune, la tête ou les pattes qui ne leur conviennent pas. 1772 Se dit des animaux qui ont face humaine. 1780 Des animaux qui ont face humaine. 1864 Se dit d'un animal qui a face humaine. 1885 Se dit d'un animal composé de parties d'animaux différents ou ayant une face humaine. 1887 Se dit d'un animal ayant une face humaine. 1899 Se dit de tout animal représenté avec une face humaine, ou ayant la tête, le corps ou les membres d'un autre animal. 1901 Attribut d'un animal qui a le visage de l'homme ou une partie de son corps empruntée à un autre animal. 1905 Se dit de tout animal qui a quelque partie de son corps en désaccord avec sa nature.

Mont

Le mont se dit d'une montagne isolée.

1901 Se dit d'une montagne isolée. Le mont paraît fréquemment dans les écus du centre et du midi de la France, contrées essentiellement montagneuses.

Montagne

La montagne est le plus souvent figurée par un certain nombre de coupeaux superposés qui peuvent être de différents émaux, ce cas doit être spécifié en blasonnant ; on doit aussi indiquer si la montagne est mouvante du bas de l'écu.

1660 Elle se représente parfois avec des coupeaux, autrefois sans. 1899 La montagne est le plus souvent figurée par un certain nombre de coupeaux superposés qui peuvent être de différents émaux, ce cas doit être spécifié en blasonnant ; on doit aussi indiquer si la montagne est mouvante du bas de l'écu. 1901 Se dit d'un ensemble, d'une suite ou d'une chaîne de grandes élévations.

Montant

Attribut des pièces dont les pointes regardent le chef, ce qui est la position ordinaire du croissant. Attribut d'un oiseau volant vers le chef.

1660 Se dit du croissant lorsque les cornes tournent en haut. 1772 Il se dit non-seulement du croissant représenté les pointes en-haut vers le chef, mais encore des écrevisses, des épis et autres choses dressées vers le chef de l'écu. 1780 Des écrevisses, croissants, épis et autres choses dressées vers le chef de l'écu. 1798 Montant, se dit des croissans, écrevisses, et autres pièces qui sont dressées vers le chef de l'écu. Il est opposé à Versé. 1843 Se dit du croissant dont les pointes sont tournées vers le chef. 1864 Se dit des croissants, écrevisses, etc, dressées vers le chef de l'écu. 1885 Se dit du croissant dont les pointes sont dirigées vers le chef de l'écu. 1887 Voir Croissant. 1899 Se dit de tous les meubles dont la partie haute est dirigée vers le chef de l'écu. 1901 Se dit du croissant quand il est adossé à un ou plusieurs croissants dont les cornes sont tournées vers le bas de l'écu. 1905 Attribut des pièces dont les pointes regardent le chef, ce qui est la position ordinaire du croissant. Attribut d'un oiseau volant vers le chef.

Monté

Se dit d'une épée dont la poignée et la garde sont d'un autre émail que la lame. Voir Garni. Peut se dire aussi de la hampe d'un drapeau, du bois d'une lance, etc... mais encore du fer de lance ou de flèche, de la pointe de la hampe, etc...

Montée de couronne

Synonyme de Crancelin.

1905 Synonyme de Crancelin.

Montgolfière

Ballon à air chaud servant à s'élever dans le ciel.

Monticule

Surélévation indéterminée qui peut être blasonné d'un ou plusieurs coupeaux. Voir Montagne.

Montrant

Qui indique quelque chose de la main ou de la patte.

Monument

Ouvrage d'architecture.

Moraille

Mors ou pince dont on se servait pour serrer le nez des chevaux difficiles. Ce nom a aussi été donné aux tenailles des verriers.

1660 Ce sont tenailles et serrans longs et cranelées dont l'on serre le nez du cheval pour en jouir plus facilement dans le travail du maréchal. 1679 (Morraille) Objet que l'on trouve en armes. 1780 Sont des espèces de tenailles cranelées dont on serre le nez d'un cheval pour en jouir plus facilement dans le travail du Maréchal ; elles ne diffèrent pas des Broyes pour la forme. V. Broye. 1843 Tenailles pour serrer le nez du cheval. 1872 Pince propre à serrer le nez des chevaux. 1885 Tenailles qui servent à serrer le nez du cheval pour empêcher qu'il ne se tourmente lorsqu'on le tient au travail. 1887 Voir Broye. 1899 Mors ou pince dont on se servait pour serrer le nez des chevaux difficiles. Ce nom a aussi été donné aux tenailles des verriers. 1901 Instrument formé de deux branches de fer réunies à une extrémité, par une charnière. Il est destiné à serrer ou à desserrer à volonté le nez des chevaux vicieux. On l'a pris par erreur pour la broye. (Broye, bernacle, bernicle, caveçon).

More

Voir Tête de Maure.

Moreau

Cheval d'un noir luisant.

Morelle

Plante fort commune, et qui est une espèce de solanum. Désigne aussi une poule d'eau.

Morfier

Bonnet.

Morille

Champignon des bois comestible.

Morillon

Canard sauvage à plumage noir. Désigne aussi une sorte de raisin noir.

Morion

Sorte d'armure de tête plus légère que le casque.

Morne

Est un collier, cercle, ou extrémité ronde.

1864 Est un collier, cercle, ou extrémité ronde.

Morné

Se dit de tout animal représenté sans bec, dents, langue, ongles, griffes ou queue. On dit qu'un casque est morné quand il paraît entièrement fermé.

1660 Se dit de la virolle qui est au bout d'un marteau. Se dit aussi du lion qui n'a ni dents, ni langue, ni ongles. Voir Lion-morné. 1772 Il se dit des lions et autres animaux qui n'ont ni dents, ni bec, ni langues, ni griffes, ni queue. 1780 Du lion, et autres animaux sans dents, bec, langue et griffes. 1798 Il se dit des lions et autres animaux, sans dents, bec, langue, griffes et queue. En termes de chevalerie, il se dit des armes dont le fer étoit emoussé, qu'on appeloit aussi Armes courtoises. 1843 Se dit d'un animal qui n'a ni bec, ni langue, ni griffes. 1864 Se dit d'un animal sans dent, sans bec, sans griffe et sans queue. 1872 De tout animal sans dents, ni griffes, ni queue. 1885 Se dit généralement des animaux sans dents, bec, langue, griffes ou queue. Un casque morné est celui dont la visière est entièrement fermée. 1887 Se dit des aigles et lions représentés sans bec, langue, ongles ni queue. 1899 Se dit de tout animal représenté sans bec, dents, langue, ongles, griffes ou queue. On dit q'un casque est morné quand il paraît entièrement fermé. 1901 Attribut d'un animal privé de sa langue, de dents et de griffes ou d'ongles. 1905 Qui n'a ni dents, ni bec, ni langue, ni ongles, ni griffes, ni queue, en parlant des bêtes : lion, aigle, etc. Se dit aussi des casques à visière complètement close.

Morraille

Voir Moraille.

1679 Voir Moraille.

Mors

Assortiment de toutes les pièces de fer qui servent à brider un cheval, comme les branches, la gourmette, etc. Il se dit en particulier de la pièce qui se place dans la bouche du cheval pour le gouverner.

Morse

Mammifère marin au corps épais.

Mortaise

Perçage dans le bois pour assembler plusieurs pièces. Elle est ordinairement représentée dans le blason vue de dessus, c'est-à-dire comme un trou qui était autrefois presque toujours carré ou rectangle dans une pièce de bois ; la mortaise est donc toujours percée.

Mortaisé

Ligne en forme de queue d'hirondelle dite aussi queue d'aronde. Elle peut figurer une partition de l'écu ou sur le tracé de la bordure d'une pièce principale.

1887 Taillé en forme de queue d'hirondelle. 1899 Ligne en forme de queue d'hirondelle dont on fait usage en blason pour figurer une partition de l'écu, soit comme tracé en bordure d'une pièce principale.

Mortier

Vase destiné au broiement et au mélange des médicaments. Bouche à feu tirant dans une direction plus ou moins voisine de la verticale, de gros projectiles creux nommés bombes destinés à éclater à leur point d'arrivée. Le mortier est aussi une coiffure. Il a la forme des anciennes couronnes des rois de la première race, avec d'autres accessoires, entre autres le chaperon ou l'épitoge, le camail fourré d'hermine, la robe de pourpre écarlate, le sceptre ou la masse surmontée d'une fleur de lis.

1660 Chapeau de forme ronde et plate. Il est la marque de la justice souveraine. 1780 Est la marque de la Justice Souveraine. Le Chancelier, les Présidents à mortier le portent pour timbrer leurs armoiries. C'est une espèce de bonnet rond et plat. 1887 Toque des présidents de parlement et des chanceliers. 1901 Bouche à feu tirant dans une direction plus ou moins voisine de la verticale, de gros projectiles creux nommés bombes destinés à éclater à leur point d'arrivée. Le mortier est aussi une coiffure. Il a la forme des anciennes couronnes des rois de la première race, avec d'autres accessoires, entre autres le chaperon ou l'épitoge, le camail fourré d'hermine, la robe de pourpre écarlate, le sceptre ou la masse surmontée d'une fleur de lis. 1904 Vase destiné au broiement et au mélange des médicaments.

Mortier d'apothicaire

Récipient pour piler les drogues.

Mortier d'artillerie

Pièce de fonte qui est faite à peu près comme un mortier à piler, et dont on se sert pour jeter des bombes.

Mortier de guerre

Voir Mortier d'artillerie.

Morue

Gros poisson appelé aussi cabillaud.

Mosquée

Édifice religieux.

Mot

Devise, sentence, se place sur le listel sous l'écu. On rencontre des mots aussi dans l'écu.

1901 Sorte de devise consistant en une courte phrase, ordinairement sentencieuse, écrite sur un rouleau figuré appelé listel, que l'on place au-dessous de l'écusson.

Motte

Selon certains, c'est un petit monticule, souvent isolé, selon d'autres c'est un autre nom de la terrasse.

Motte de terre

Petit morceau de terre détaché du reste de la terre avec la charrue, ou avec la bêche, ou autrement.

Mouche

Présentée de dos, les ailes ouvertes.

1660 Insecte, pris aussi comme abeille, et aussi mouche à miel. 1679 Insecte que l'on trouve en armes. 1901 Elle paraît, dans l'écu, posée verticalement, les ailes ouvertes et vue de dos.

Mouche à miel

Voir Abeille.

1901 Voir Abeille.

Moucheron

Petit insecte voisin de la mouche.

Mouchet

Voir Crécerelle.

1901 Voir Crécerelle.

Moucheté

Se dit de toute pièce et meuble portant des mouchetures d'hermine.

1660 Plumeté, découpé est une imitation des ciselures que l'on fait sur le satin et velours ras, en petites figures sans nombre posées et distantes les unes des autres. 1679 (Mouchetté) Seul ou mis quelques fois avec papelonné. 1780 Se dit du milieu du papelonné, quand il est plein de mouchetures, des hermines. 1798 Se dit de toutes les pièces chargées de mouchetures d'hermine. 1864 Se dit des hermines, ou d'un milieu plein de mouchetures. 1885 S'applique aux mouchetures d'hermine ou au point milieu du papelonné. 1899 Se dit de toute pièce et meuble portant des mouchetures d'hermine. 1901 Se dit du papelonné dont les clairevoies sont remplies de trèfles ou de mouchetures d'hermine. On emploie aussi cette expression pour spécifier les taches de certains poissons. 1905 Se dit des pièces honorables et des meubles qui sont chargés de mouchetures d'hermine. S'emploie aussi comme synonyme de Marqueté.

Mouchette

Instrument à deux branches avec lequel on mouche les chandelles.

1905 Instrument à deux branches avec lequel on mouche les chandelles.

Mouchetté

Voir Moucheté.

1679 Voir Moucheté.

Moucheture

Chacune des petites marques de l'hermine en tant que fourrure héraldique.

1660 D'hermines. Nombre et émail à préciser. 1772 Espece de queue d'hermine mouchetée. 1798 On appelle Mouchetures d'hermine, de petites figures qu'on met pour représenter des queues d'hermine. 1885 Queue d'hermine dont l'émail ordinaire est le sable. 1887 Nom des petites queues dont le champ est parsemé dans la représentation de l'hermine et du contre-hermine. 1899 Petit meuble représentant une queue d'hermine ; dans la représentation de l'hermine et de la contre-hermine le champ en est semé. La moucheture n'ayant pas d'émail particulier, il faut, en blasonnant, indiquer celui qu'elle doit avoir. 1901 Queue d'hermine représentée la pointe en bas. Voir Hermine. 1905 Chacune des petites marques de l'hermine en tant que fourrure héraldique.

Mouesnon

Moineau.

Mouette

Oiseau palmipède.

1901 Grand oiseau de mer.

Mouflon

Ruminant sauvage des montagnes. Bélier, Mouton.

Mouille-voiles

Voir Escope.

Moule

Mollusque comestible.

Moulin

Machine à moudre le grain. Généralement à vent.

Moulin à huiles

Outil pour récupérer l'huile des olives.

Moulin à vent

Représenté sous la forme du moulin de ce nom, édifice trapézoïdale ou rectangle, avec son toit, quatre ailes et un pied maçonné ou de bois. Les ailes peuvent être brochantes sur l'édifice, ou inversement, l'édifice brochant sur les ailes. Cela doit être indiqué.

1887 Représenté sous la forme d'un édifice carré, brochant sur ses quatre ailes et soutenu d'un pied maçonné. 1901 Il se compose d'une tour en pierre ou en bois, à laquelle sont adaptées quatre ailes mobiles placées verticalement.

Moulinet d'enfant

Jouet.

Mouron

Petite plante à fleurs rouges et bleues.

Mourron

Lézard.

Mousquet

Arme à feu portative. Voir Fusil.

1899 Voir fusil.

Mousquetaire

Troupe d'élite, garde du Roi.

Mousqueton

Espèce de crochet ou d'agrafe qui est au bas de la bandoulière d'un Cavalier, et qui l'aide à porter son mousqueton. Désigne aussi une espèce de fusil, dont le canon est plus court que celui des fusils ordinaires, et le calibre gros comme celui d'un mousquet.

Moussé

Couvert de mousse.

1905 Couvert de mousse.

Mousseron

Petit champignon comestible.

Mousset

Ce meuble rentre dans la catégorie des arbres, et se blasonne comme eux.

Moustoile

Fouine.

Moût

Jus de raisin.

1905 Jus de raisin.

Moutardier

Récipient pour mettre la moutarde.

Mouton

Figure héraldique représentant un mouton toujours passant et qui diffère du bélier en ce qu'il n'a pas de cornes.

1660 Représenté ordinairement passant, mais peut être rampant. 1679 Animal rencontré en armes. 1887 Voir Brebis. 1899 A moins d'indication contraire, cet animal se représente dans un écu de profil et passant. 1901 Cet animal est représenté passant et de profil. 1905 Figure héraldique représentant un mouton toujours passant et qui diffère du bélier en ce qu'il n'a pas de cornes.

Mouton à pilonner

Voir Mouton à piloter.

Mouton à piloter

Masse de fer ou grosse pièce de bois garnie de fer, qu'on élève au moyen d'un appareil à coulisses appelé sonnette, et qu'on laisse retomber sur des pieux pour les enfoncer dans les terrains marécageux ou vaseux, sur lesquels on doit poser les fondations des édifices. Dans les Pays-Bas du Nord, le mouton est employé à piloter les digues. Il figure dans l'héraldique de ce pays.

1887 Grosse poutre carrée, munie en haut d'un annelet, et destinée à enfoncer des pieux dans le sol.

Mouvant

Se dit d'une pièce ou d'un meuble sortant de l'un des bords ou de l'un des angles de l'écu, et aussi d'un meuble touchant à quelque autre meuble ou pièce, dont on doit toujours indiquer la position.

1660 Qui naît ou sort de certain côté de l'écu, ou la figure est attachée et tirant vers un autre côté. 1772 Se dit des pieces qui semblent sortir du chef, des angles, des flancs ou de la pointe de l'écu où elles sont attenantes. 1780 Se dit des pièces attenantes au chef, aux angles, aux flancs ou à la pointe de l'écu, dont elles semblent sortir. 1798 Il se dit des pièces attenantes au chef, aux angles, aux flancs, ou à la pointe de l'écu, dont elles semblent sortir. 1843 Une pièce est mouvante du chef, du flanc, lorsqu'elle semble en sortir. 1864 Est synonyme de sortant, des angles du chef, etc. 1872 Se dit des figures qui paraissent provenir des bords de l'écu. 1885 Se dit des pièces attenantes au chef, aux angles, aux flancs ou à la pointe de l'écu dont elles semblent sortir. 1887 Se dit des objets qui semblent sortir d'une autre pièce ou des bords de l'écu. 1899 Se dit d'une pièce ou d'un meuble sortant de l'un des bords ou de l'un des angles de l'écu, et aussi d'un meuble touchant à quelque autre meuble ou pièce, dont on doit toujours indiquer la position. 1901 Terme exprimant que des meubles quelconques tiennent au chef, aux flancs ou à la pointe de l'écu, dont elles semblent sortir. 1904 Semblant sortir de... 1905 Attribut d'une pièce ou d'une figure qui semble sortir de l'un des flancs ou de l'un des angles de l'écu. Attribut d'une pièce qui en touche une autre et qui paraît en sortir.

Muguet

Plante à fleurs blanches.

1679 Fleur que l'on trouve en armes.

Muid

Futaille de la capacité d'un muid.

1905 Futaille de la capacité d'un muid.

Mule

Mulet femelle.

Mulet

Hybride mâle d'un âne et d'une jument.

Mulot

Petit rat gris fauve.

Muni

Synonyme de garni pour des épées.

Mur

Les murs ordinairement maçonnés de sable, sont crénelés ou non crénelés, ce qui doit être indiqué. D'ordinaire, ils occupent la moitié inférieure du champ de l'écu mais ils peuvent être posés en fasce et en nombre. Ils peuvent avoir tous les attributs des murs de tours ou de château ouverts, ajourés, etc... On rencontre sur des blasons allemands un fragment de muraille fait en forme de degrés et qu'on appelle pignon, il faut blasonner le nombre de degrés du pignon. Un pan de muraille crénelé joint à une tour se nomme avant-mur.

1887 Les murs sont crénelés ou non crénelés, ce qui doit être indiqué. D'ordinaire ils occupent la moitié inférieure du champ de l'écu. 1905 Meuble qui représente un mur de la largeur de l'écu. Le mur est dit maçonné quand les interstices de ses pierres sont d'un émail particulier ; il peut aussi être soutenu. Flanqué d'une tout, il devient un avant-mur.

Muraille

Meuble de l'écu qui se distingue du mur en ce qu'il est toujours plus haut et occupe en général les deux tiers du champ.

1899 Voir avant-mur. 1905 Meuble de l'écu qui se distingue du mur en ce qu'il est toujours plus haut et occupe en général les deux tiers du champ.

Muraillé

Qui a l'aspect d'un mur, une fasce, une champagne, etc...

Mûre

Fruit du mûrier.

1679 (Meure) Fruit que l'on trouve en armes.

Mûre sauvage

Fruit de la Ronce.

Murex

Mollusque gastropode à coquille couverte de pointe.

Mûrier

Arbuste à feuilles caduques.

1679 (Meurier) Arbre que l'on trouve en armes. 1901 Arbre originaire de la Chine. La feuille du mûrier parait dans quelques blasons.

Muscade

Fruit du muscadier.

1679 (Muscate) Fruit que l'on trouve en armes.

Muscadier

Arbuste qui fournit la muscade.

Muscate

Voir Muscade.

1679 Voir Muscade.

Muselé

Qui porte une muselière ou une boucle au museau. Voir Bouclé.

Musique

On trouve toutes sortes d'instruments de musique en héraldique.

Musmeil

Sorte de poisson.

Musnier

Sorte de poisson.

Mustelle

Animal rencontré en armes.

1679 Animal rencontré en armes.

Myosotis

Plante à fleurs bleues.

Myrte

Plante à feuillage toujours vert.

Myrthe

Plante.