HERALDIQUE : logiciels, bases, recherches, dessins

Art du Blason : Héraldique / logiciels bases de données dessins armes armoiries recherches et plus...

BOREL D'HAUTERIVE : Histoire des armoiries des Villes de France

Armoiries, armes, blason, écu: dessin réalisé avec Euralsuite.
Dernière pagePage suivantePage précédentePremière page

VERSAILLES

ARMES: d'azur, à trois fleurs de lis d'or, au chef d'argent, chargé d'un coq naissant à deux têtes, au naturel.

Versailles ne fut longtemps qu'un petit fief dont les seigneurs avaient pour armes: d'azur, à sept besants d'or, au chef du même, cantonné à dextre d'un lion de gueules. Le nom et l'écu de Gilles ou Gilon, seigneur de Versailles, qui se croisa en 1248, sont au Musée de cette ville.
Au lieu où l'on admire aujourd'hui le palais de Louis XIV, on ne voyait, il y a deux siècles, qu'un moulin à vent, et lorsque Versailles reçut le nom de ville, en 1713, elle comptait encore à peine dix mille habitants. Jusqu'à la fin du siècle dernier elle n'eut pas d'autres armes que celles de nos rois, et le chef avec le coq à deux têtes est une addition qui fut faite en 1789 lors de la distribution des drapeaux de la garde nationale.

Sous l'empire on lui donna pour armoiries: d'azur, au château d'or, surmonté de trois jets d'eau d'argent, au chef des bonnes villes.

Histoire

La révolution débuta à Versailles ; les états généraux s'y réunirent le 5 mai dans l'église Notre-Dame et siègèrent dans la salle des Menus-Plaisirs au palais. Louis XVI, et l'assemblée constituante furent raménés à Paris par l'émeute, le 6 octobre 1789. La terreur ne se manifesta à Versailles que lors des massacres de septembre 1792.