HERALDIQUE : logiciels, bases, recherches, dessins

Art du Blason : Héraldique / logiciels bases de données dessins armes armoiries recherches et plus...

BOREL D'HAUTERIVE : Histoire des armoiries des Villes de France

Armoiries, armes, blason, écu: dessin réalisé avec Euralsuite.
Dernière pagePage suivantePage précédentePremière page

LE HAVRE

ARMES: de gueules, à une salamandre contournée d'argent, couronnée d'or, sur un brasier du même, au chef de France.

C'est à tort que François 1er est regardé comme le fondateur du Havre. Louis XII en posa vers 1509 les premières pierres pour remédier à l'ensablement toujours croissant du port de Harfleur. François 1er, lorsqu'il monta sur le trône, poussa avec ardeur l'entreprise de son beau-père. Il donna au Havre pour armoiries la salamandre, dont il avait adopté lui-même l'emblème, et dont une pierre sculptée décore la porte d'entrée de l'hôtel de ville.
On n'est pas d'accord sur les émaux et sur la position des pièces héraldiques. Il y en a qui blasonnent le champ d'azur et la salamandre d'or et non contournée; ils suppriment le chef et posent les fleurs de lis, deux et une, autour du brasier.

La ville du Havre ayant négligé de produire ses armoiries en 1699, d'Hozier lui en donna: d'azur, au navire d'or voguant sur une mer d'argent et attaché par un câble de sable à une ancre d'or qui trempe dans les flots. C'est ainsi qu'elles sont enregistrées dans l'Armorial général officiel, mais elles n'ont jamais servi.

Armes - PRÉVOST

D'azur, au navire d'or, sur des ondes d'argent, et attaché par un câble de sable, à une ancre d'or qui trempe dans les ondes.

Histoire

Deux petits ports occupaient, au moye âge la rive nord de l'estuaire de la Seine : Leure et Chef-de-Caux. Tous deux furent éclipsés par Harfleur ; mais François 1er, appréciant leur situation, voulut y fonder un port de guerre. Le nouveau port équipa, en 1545, une flotte destinée à combattre l'Angleterre. La Ville françoise (Franciscopolis) garda les armes (la salamandre dans les flammes, avec la devise : Nutriscor et extinguo), mais ne conserva pas le nom de son fondateur : on l'appela Le Havre-de-Grâce, et, pendant la révolution, Le Havre-Marat. Aux XVI et XVIIème siècles, Le Havre resta un port de guerre : les Anglais l'occupèrent de connivence avec les Huguenots, en 1562, et furent chassés par Charles IX, en 1564. Le gouverneur de la Normandie, Villars, fit prévaloir la Ligue au Havre et vendit ensuite la place à Henri IV. Richelieu dota Le Havre d'une citadelle et en fit le chef-lieu d'un gouvernement qu'il s'attribua. Les Anglais bombardèrent la ville en 1694 et en 1759.