HERALDIQUE : logiciels, bases, recherches, dessins

Art du Blason : Héraldique / logiciels bases de données dessins armes armoiries recherches et plus...

BOREL D'HAUTERIVE : Histoire des armoiries des Villes de France

Armoiries, armes, blason, écu: dessin réalisé avec Euralsuite.
Dernière pagePage suivantePage précédentePremière page

LE MANS

ARMES: de gueules, à une croix d'or, chargée d'une clef contournée et posée en pal, et cantonnée de quatre chandeliers d'église de sable.

Le Mans fut fondé, dit-on, au IIe siècle de l'ère chrétienne par les Romains, qui en firent une ville importante, et l'entourèrent de murailles et de fortifications, dont il reste encore trois tours rondes assez bien conservées. Cette ville devint un évêché au IIIe siècle, et eut pour premier pasteur saint Julien. Une autre tradition fait remonter la fondation de son siége épiscopal au temps des apôtres.
Quoi qu'il en soit, c'est, sans nul doute, comme évêché que le Mans adopta de temps immémorial une croix pour symbole héraldique. Elle y ajouta quatre chandeliers en mémoire d'une apparition de saint Julien, qui se montra à la lueur de flambeaux. La clef dont est chargée la croix rappelle, dit-on, qu'après avoir ouvert ses portes une des premières à Henri IV, en 1589, le Mans fut visité par Louis XIII, à qui on présenta les clefs de la ville.

Le champ de gueules de l'écu de la capitale du Maine serait, selon quelques personnes, une imitation de la couleur rouge de ses murailles de brique. II semble rappelé dans un vieux proverbe que cite André Duchesne dans ses Antiquités de la France, p. 538:
Bourges, Lyon, le Mans avec Limoges
Furent jadis les quatre villes rouges.
Mais rien, dans le texte, n'indique si ce dicton fait allusion aux murailles des quatre cités ou au champ de leurs écus. Le gueules est le fond le plus communément employé dans le blason des villes; ce n'est donc pas un point digne de remarque. D'ailleurs le champ de Bourges est d'azur et non de gueules.
On n'est pas d'accord sur la disposition des émaux de l'écu du Mans. La manière la plus correcte de le blasonner serait: d'or, à la croix de gueules, chargée d'une clef d'argent et cantonnée de quatre chandeliers de sable. Mais l'usage et la tradition paraissent avoir donné la préférence au fond de gueules, à la croix d'or, etc. Cet arrangement place couleur sur couleur et métal sur métal, ce qui est contraire aux règles ordinaires du blason; aussi des personnes mettent les chandeliers de sable sur la croix d'or, et non dans les cantons. Mais cette distribution offre un autre inconvénient: si l'on ajoute à l'écu le chef de France ou de l'Empire, un des chandeliers disparaît. C'est pour cela qu'on n'en blasonne quelquefois que trois au lieu de quatre.
Nous avons suivi l'usage le plus général dans la description des pièces et des émaux des armoiries du Mans.

Histoire

Le Mans est une ancienne ville gauloise. Sous Charlemagne, ce fut une des villes les plus riches de l'Empire. Elle eut beaucoup à souffrir des guerres des ducs d'Anjou et de Normandie (XI et XIIème siècles).