HERALDIQUE : logiciels, bases, recherches, dessins

Art du Blason : Héraldique / logiciels bases de données dessins armes armoiries recherches et plus...

BOREL D'HAUTERIVE : Histoire des armoiries des Villes de France

Armoiries, armes, blason, écu: dessin réalisé avec Euralsuite.
Dernière pagePage suivantePage précédentePremière page

VALENCIENNES

ARMES: de gueules, au lion d'or.

L'origine de cette ville est peu connue; on croit cependant qu'elle occupe l'emplacement d'un château construit, sous les premiers rois mérovingiens; Son existence est constatée dès le IXe siècle.
Les armes des seigneurs et ensuite de la ville de Valenciennes ont été de toute ancienneté le lion, qui figurait aussi dans les armes des comtes de Flandres, et qui paraît avoir été un symbole héraldique assez commun dans les provinces du Nord de la France.
Un sceau de Valenciennes, conservé aux Archives impériales et apposé au bas d'un acte de 1374, représente une ville forte avec un lion ayant à dextre un soleil, à gauche un croissant, le contre-sceau est chargé d'un donjon avec deux ponts-levis. Sur une autre empreinte de l'an 1509, on distingue dans un encadrement à huit lobes un lion accosté de deux fleurs de lis.

Souvent on blasonne les armes de Valenciennes: parti, au premier, de gueules, au lion d'or, au deuxième, d'azur, au cygne d'argent, nageant sur une onde de sinople. Outreman prétend que cette addition du cygne est une allusion à l'ancien nom de la ville: Vol-aux-Cygnes. En tout cas, ces armoiries parlantes offriraient un pitoyable jeu de mots que ne justifierait pas l'étymologie véritable de Valenciennes, en latin Valentiniana.

Histoire

Ville d'origine romaine, siège d'un comté qui se défendit au XIème siècle avec le comte du Hainaut, Valenciennes ne devint française qu'en 1677, au moment où elle se rendit à Louis XIV, qui la fit fortifier par Vauban.