HERALDIQUE : logiciels, bases, recherches, dessins

Art du Blason : Héraldique / logiciels bases de données dessins armes armoiries recherches et plus...

BOREL D'HAUTERIVE : Histoire des armoiries des Villes de France

Armoiries, armes, blason, écu: dessin réalisé avec Euralsuite.
Dernière pagePage suivantePage précédentePremière page

AIX

ARMES: d'or, à cinq pals de gueules, au chef de gueules, chargé de trois abeilles d'or.

Aix avait autrefois pour armoiries: d'or, à cinq pals de gueules, au chef tiercé, au 1er de Jérusalem, au 2e d'Anjou-Sicile, au 3e d'Anjou moderne. C'était le blason des rois de Naples de la maison d'Anjou, qui gouvernèrent la Provence au XIVe et au XVe siècle. On prétend que ce blason avait été accordé à la ville d'Aix par Louis III, frère du roi René, en 1432, pour la récompenser des secours qu'elle avait envoyés aux habitants de Marseille contre Alfonse roi d'Aragon.
Aix, réunie à la couronne avec la Provence par Louis XI, devint une des bonnes villes sous les derniers rois de l'ancienne monarchie, et quelquefois elle remplaça son chef tiercé par le chef de France. Sous l'empire, elle fut classée parmi les villes du second ordre, et son chef fut alors supprimé; mais elle le reprit après 1814.

Nous lui avons laissé le chef des bonnes villes, en substituant toutefois l'azur au fond de gueules, et les fleurs de lis aux abeilles.

Histoire

A l'ancienne ville gauloise existant sur l'emplacement d'Aix, C. Sextius Calvinus substitua dès 123 av. J.C., une ville romaine dans les environs de laquelle ( à Pourrières) se livra en 102 av. J.C. la bataille où Marius vainquit les Cimbres et les Teutons. Devenue colonie romaine au temps d'Auguste, puis chef-lieu de la Cité des Aquenses et métropole de la Narbonnaise, seconde (vers 370 av. J.C.) Aix fut occupée par les Wisigoths en 477, puis ravagée à plusieurs reprises par les Francs et les Lombards. Siège d'un archevêché dès le VIème siècle, cette ville, ayant été rattachée au royaume de Sigebert, ne tarda pas à jouir d'une indépendance à peu près complète. Après avoir subi (au VIIIème siècle) une invasion sarrasine, elle devint, dès le siècle suivant, la capitale du comté de Provence, et dépendit successivement des royaumes de Bourgogne cisjurane de l'Arles. A partir du XIIème siècle, elle s'épanouit et devient, sous les princes de la maison d'Aragon et de la seconde maison d'Anjou, le centre littéraire et artistique de la Provence. Depuis sa réunion définitive à la France, (1487), Aix, où se tinrent les états de Provence jusqu'en 1639, a été assiégée deux fois par les Impériaux et à lutté contre les protestants au XVIème siècle ; elle a aussi lutté contre l'autorité royale jusqu'au milieu du XVIIème siècle.