HERALDIQUE : logiciels, bases, recherches, dessins

Art du Blason : Héraldique / logiciels bases de données dessins armes armoiries recherches et plus...

BOREL D'HAUTERIVE : Histoire des armoiries des Villes de France

Armoiries, armes, blason, écu: dessin réalisé avec Euralsuite.
Dernière pagePage suivantePage précédentePremière page

ANGOULÊME

ARMES: d'azur, semé de fleurs de lis d'or, à la bande componée d'argent et de gueules.

La ville d'Angoulême ne parait pas avoir possédé de blason particulier sous la première race de ses comtes, ni sous la seconde, issue de la maison de la Marche et de Périgord. Cette dernière s'étant éteinte en 1303 par la mort de Hugues XIII de Lusignan et de Guy, son frère, le roi Philippe le Bel réunit le comté d'Angoulême à la couronne.
Quelques années après, Jeanne de France, fille unique de Louis le Hutin, l'apporta en dot à Philippe, roi de Navarre et comte d'Evreux, père de Charles le Mauvais. La ville d'Angoulême prit alors les armoiries que portaient les comtes d'Evreux, ses nouveaux maîtres, et qu'elle a toujours conservées depuis.

Armes - MOREAU DE PRAVIEUX

D'azur, à deux tours d'argent, maçonnées de sable, jointes par un mur aussi d'argent et ajouré d'une porte de sable surm. d'une fleurdelys d'or, couronnée à la royale de même.

Histoire

Mentionnée pour la première fois par le poète Ausone (au IVe siècle), Angoulême passa successivement sous la domination des Wisigoths et des Francs. La paix de Brétigny lui imposa une garnison d'Anglais qu'elle chassa sous Charles V, lequel lui octroya des privilèges. Erigée en duché par François1er et cédée depuis, comme gage, à Charles de Valois, elle fut réunie à la couronne en 1710. La religion réformée y fut introduite par Calvin en 1568, Coligny s'y fit surtout remarqué par sa cruauté. De 1710 à 1830, Angoulême devint l'apanage des princes de la maison royale, et le roi Charles X porta, avant son avènement au trône, le titre de "duc d'Angoulême".