HERALDIQUE : logiciels, bases, recherches, dessins

Art du Blason : Héraldique / logiciels bases de données dessins armes armoiries recherches et plus...

BOREL D'HAUTERIVE : Histoire des armoiries des Villes de France

Armoiries, armes, blason, écu: dessin réalisé avec Euralsuite.
Dernière pagePage suivantePage précédentePremière page

NEVERS

ARMES: de gueules, à trois châteaux d'or, flanqués chacun de deux tours donjonnées en clocher, girouettées du même, ouvertes et maçonnées de sable.

Suivant quelques auteurs, les armes que nous donnons ici sont moins celles de la ville que celles de l'évêché, sauf que les trois châteaux, dans ce dernier cas, sont accompagnés de cinq fleurs de lis d'or en sautoir. Quant à la ville, on lui attribue souvent pour blason, ainsi qu'au comté de Nivernais et à la ville d'Auxerre: d'azur, semé de billettes d'or, au lion du même, armé et lampassé de gueules, brochant sur le tout.
On trouve en effet ces armes sur plusieurs jetons de la ville, frappées à différentes époques, et ayant au revers les armes des ducs de Nevers de la maison de Gonzague.

M. de Soultrait, dans son Armorial du Nivernais, pense que cet écu semé de billettes et chargé d'un lion, armes des premiers comtes de Nevers et d'Auxerre, vient de l'usage que suivirent beaucoup de communes d'adopter le blason des seigneurs qui les avaient affranchies. Il en conclut avec raison que Nevers dut son établissement municipal à Pierre de Courtenay, en 1194 et non à Guy, comte de Forez, en 1231, comme le disent beaucoup d'historiens. Nous avons préféré donner ici les trois châteaux, blason qui est plus spécial et qu'on attribue souvent à Nevers. Ce serait, suivant M. de Soultrait, l'emblème des trois châtellenies d'Urzy, de Parzy et de Premery, anciens fiefs des évêques de cette ville.

Histoire

Cité gauloise, place éduenne, puis romaine, importante comme point de passage de la Loire ; évêché Francs au VIème siècle, puis capitale du comté (IXème siècle), indépendante depuis 987. En 1194, Pierre de Courtenay accorda à la ville une charte communale (confirmée en 1231) et commença l'enceinte fortifiée dont il reste des débris. Anglaise au traité de Troyes (1420) Nevers eut beaucoup à souffrir de la guerre de Cent ans et des guerres de religion. Siège de la ville par Montigny, en 1617 (interrompu par la mort de Concini). Capitale de duché depuis 1538 (Clèves, Gonzague) ; possession des Mazarin depuis 1659 ; réunie à la France en 1789.