HERALDIQUE : logiciels, bases, recherches, dessins

Art du Blason : Héraldique / logiciels bases de données dessins armes armoiries recherches et plus...

BOREL D'HAUTERIVE : Histoire des armoiries des Villes de France

Armoiries, armes, blason, écu: dessin réalisé avec Euralsuite.
Dernière pagePage suivantePage précédentePremière page

BEAUVAIS

ARMES: d'azur, au pal au pied fiché d'or. - Devise: PALUS UT HIC FIXUS CONSTANS ET FIRMA MANEBO.

Les armes les moins compliquées ne sont pas toujours celles qui présentent le moins d'incertitude.
L'écu de la ville de Beauvais en est un exemple. Des auteurs le blasonnent: de gueules, au pal alaisé, paté et au pied fiché d'or; d'autres disent que le pal est d'argent.
Le pal ou pieu, symbole de l'enceinte fortifiée, ne saurait mieux s'appliquer qu'à la ville de Beauvais, qui, deux fois assiégée, en 1443 par les Anglais, en 1472 par Charles le Téméraire, fut héroïquement défendue et sauvée la première fois par Jean Lignière, la seconde par Jeanne Hachette.
L'existence de la commune de Beauvais remonte au commencement du XIIIe siècle. Le Trésor de numismatique cite un sceau de l'an 1228, sur lequel on voit l'image d'une ville surmontée du mot CIVITAS.

La légende porte: SIGILLUM BELVACENSIS COMMUNIE.
M. Jouffroy d'Eschavannes dit que la ville de Beauvais porte: d'or, à la croix de gueules, cantonnée de quatre clefs de même posées en pal.
Ce ne sont pas les armes de la ville, mais celles de l'évêché et comté-pairie de Beauvais. Il est à remarquer que, des six pairies ecclésiastiques, Beauvais était la seule qui ne portait pas des fleurs de lis d'or sur champ d'azur.

Armes - MEURGEY DE TUPIGNY

De gueules, au pal d'argent.

Histoire

Ancienne capitale des Bellovaques, Beauvais a fait partie, au moment de la domination romaine, de la Belgique et a gardé de cette époque les restes d'une enceinte qui daterait de Néron, un temple de Bacchus, des arènes, des tombeaux, des voies romaines. L'église de la basse-Oeuvre, de style romano byzantin, est du VIIIème siècle. Pendant le moyen âge, Beauvais a eu beaucoup de vie : la ville a résisté aux Anglais et à Charles le Téméraire qui l'assiégea en 1472 (défense héroïque de Jeanne Hachette).