HERALDIQUE : logiciels, bases, recherches, dessins

Art du Blason : Héraldique / logiciels bases de données dessins armes armoiries recherches et plus...

BOREL D'HAUTERIVE : Histoire des armoiries des Villes de France

Armoiries, armes, blason, écu: dessin réalisé avec Euralsuite.
Dernière pagePage suivantePage précédentePremière page

AJACCIO

ARMES: d'argent, à la croix de gueules.

Les villes et les communautés de l'île de Corse n'eurent généralement pas d'armoiries, comme nous l'avons fait remarquer pour Bastia.
Cependant on a quelquefois attribué pour blason à Ajaccio celui que nous lui donnons ici, et qui semble être plutôt les armes de l'île de Corse elle-même.

Histoire

Ajaccio, qui n'est probablement pas l'Urcinium civitas de Ptolémée, fut le siège d'un évêché depuis le VIIème siècle. Elle fut brûlée par les Sarrasins au Xème siècle. En 1272, les Génois y établirent une colonie à laquelle ils donnèrent le nom de Castro-Lombardo et qu'ils dotèrent de privilèges analogues à ceux dont jouissait Bonifacio. Charles d'Anjou s'empara de la place et la détruisit en 1274. Pendant le XVème siècle, Ajaccio fit partie du domaine des seigneurs de Leca. Transférée en 1492 à environ 2 milles au sud de son emplacement antérieur, Ajaccio redevint une colonie génoise dont le séjour fut interdit aux Corses : les sujets de terre ferme de l'office de San-Giorgio peuplèrent uniquement la nouvelle cité jusqu'en 1536 ; alors, plusieurs villages des côtes ayant été détruits par les corsaires, leurs habitants purent se réfugier dans la ville, mais n'y obtinrent droit de cité qu'en 1592. Sampiero Corso, colonel des troupes corses pour le roi Henri II, s'était dans l'intervalle (1553) emparé d'Ajaccio que les troupes françaises gardèrent jusqu'en 1559. La ville redevint alors génoise, et en 1723, lors du partage de la Corse en deux gouvernements, elle fut le siège de la juridiction d'Au-delà-des-Monts. Soumise définitivement à la France en 1768 (traité de Versailles) Ajaccio devint le chef-lieu du département de la Corse en 1790, et de celui du Liamone en 1793. Elle est celui de la Corse depuis 1810.